Web : le Mobile grignote les ordinateurs


Le trafic internet en provenance des ordinateurs diminue au profit du mobile. Les experts ne parlent plus d’évolution du M-tourisme mais de « révolution » !

Selon une étude du site Skyscanner, non seulement le nombre d’applications mobile ont explosées ces dernières années mais les acteurs font face aujourd’hui à de nouveaux enjeux et de nouvelles attentes du consommateur.

L’info, toujours l’info

La consommation d’information sur le mobile est la principale fonctionnalité sur le mobile. Faire évoluer les mentalités et éduquer les consommateurs est primordial pour développer les applications mobiles.
Certains sites privilégient la stratégie de personnalisation de l’offre, grâce à des outils de géolocalisation et de push mais aussi à travers des sondages auprès du consommateur direct.

Vu de profil

Le profil des mobinautes est globalement similaire à celui des internautes. Mais ce sont les usages qui différent !
Chez le site LaFourchette, par exemple, 50 % des internautes réservent son restaurant au moins 24 heures à l’avance tandis qu’1 mobinaute sur 3 va réserver moins de trois heures avant d’aller au restaurant.

Le mobinaute qui utilise les applications a généralement entre 35 et 65 ans, de catégorie socioprofessionnelle élevée, est cultivé et curieux d’apprendre.

L’intérêt des applications mobiles va-t-il diminuer avec l’arrivée de la 4G ?

Tout le monde est d’accord sur les avantages de la 4G, favorisant l’expansion de l’internet mobile et permettant un accès encore plus rapide aux informations.
Les applications ont bien sûr encore de beaux jours devant elles car les kits de développement propre à chaque système d’exploitation mobile offrent des opportunités qu’il
n’est pas possible de retrouver sur les sites internet.
Cependant, les experts ont pointé du doigt le roaming (ou l’itinérance), qui d’après eux, pose problème dans le développement des applications mobiles.
Le roaming coûte très cher et est ainsi très peu utilisé.

Le rôle des réseaux sociaux

La dimension sociale est un critère qu’il ne faut sous-estimer.
Dans le monde du voyage, le besoin social est très présent et nécessaire, le voyageur veut partager ses expériences et est sensible aux avis des autres voyageurs.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La Grèce accessible aux touristes mais avec un QR code

La Grèce accessible aux touristes mais avec un QR code


7 juillet 2020 11

On le constate tous les jours : la vie en agence de voyages est...

Le Cediv sur un nuage en Californie

Le Cediv sur un nuage en Californie


24 juin 2020 0

Le Cediv (Centre des Indépendants du Voyage) a organisé, sur le web, la première...

TUI et Booking.com : ni avec Toi, ni sans toit

TUI et Booking.com : ni avec Toi, ni sans toit


12 juin 2020 0

Les accords entre les grandes entreprises mondiales du tourisme et des voyages vont sûrement...