Variant Delta, magouilles politiques : comment sauver le tourisme tunisien


Les professionnels du tourisme et l’ensemble du monde économique sont unanimes : Oui la situation sanitaire Covid n’est pas facile en Tunisie, comme partout dans le monde d’ailleurs. Cependant, est ce une raison pour utiliser l’argument du nouveau variant Delta dans le cadre de la guerre politique qui sévit dans le pays depuis de longs mois, en exagérant les faits.

Relayant de partielles voire de fausses informations et en diabolisant le pays, les forces vives de l’économie tunisienne dénoncent notamment une certaine presse irresponsable et racoleuse, qui vit du sensationnel et entretient la désinformation, les rumeurs et/ou la connivence suspecte avec le pouvoir politique.

Dans ce contexte très tendu, le tourisme tunisien souffre et se retrouve bien parti pour vivre une nouvelle saison blanche en cet été 2021.

Interrogé par La Quotidienne, Hakim Tounsi, le patron du tour opérateur Authentique, confirme qu’une partie de la presse tunisienne terrorise les citoyens dans le pays et crée une psychose injustifiée à l’étranger qui pourrait amener certains pays, à commencer par l’Europe, à classer la Tunisie en zone rouge.

« La Turquie a été classée rouge il y a deux semaines par la France, explique t-il, et très vite les turcs sont montés au créneau auprès de leurs homologues européens pour n’y rester qu’une semaine et redescendre orange rejoignant ainsi la Tunisie et le Maroc. Avec  une équation faite de sanitaire mais aussi de social, de politique et d’économique. »

Des mesures drastiques pour enrailler la pandémie

En Tunisie depuis mai 2020 le pays a mis en place un périmètre sécurisé par un protocole sanitaire strict conçu par le Ministère du Tourisme, le Ministère de la Santé et les Instances représentatives des professions du secteur du tourisme. Un protocole qui respecte les gestes barrières et qui a permis la création d’un couloir ou d’un espace sanitairement Safe et protégé où le virus a une circulation quasi nulle même si le 100 % n’existe nul par au monde.

Masques, gel, distanciation, jauge à 50 % dans les transports touristiques et les hôtels etc…

De plus, depuis début juin le personnel du secteur susceptible d’être en contact avec la clientèle a été déclaré par les autorités tunisiennes, prioritaire pour être vacciné, et une campagne nationale a été lancée dans ce sens.

Eu égard à ces données qui font de ce périmètre une zone verte, comment peut-on instaurer côté français l’obligation de justifier d’un motif impérieux pour les personnes non vaccinées désirant se rendre pour les vacances en Tunisie cet été.

Pour preuve que ce périmètre est fiable et pour information, la Tunisie vient de recevoir ces dernières semaines 54.000 touristes de différentes nationalités et aucun cas de contamination à la covid-19 n’a été détecté ou signalé.

Désormais tous les voyageurs arrivant en Tunisie par voie aérienne, sont tenus, depuis le 1er Juillet dernier, de présenter à l’enregistrement à l’aéroport de départ, ainsi qu’à l’arrivée aux Services sanitaires au point de contrôle, le résultat négatif d’un test PCR avec QR code datant de 72 heures au plus. Seuls les enfants de moins de 12 ans sont exemptés d’une telle mesure.

Il est à préciser, toutefois, que les passagers, arrivant en Tunisie à bord de vols charters ou réguliers, dans le cadre de voyages organisés et encadrés (inclusive tours), et ayant reçu une dose complète du vaccin contre le Covid-19, ne seront pas dans l’obligation de présenter le certificat du test RT-PCR pendant la période allant du 1er au 09 Juillet courant.

A partir du 10 Juillet 2021, les dispositions de la Note de service de la DGAC ci-haut citée seront valables pour tous les passagers.

Un enjeu national crucial

Le secteur du tourisme comme tout le reste de l’économie tunisienne n’en peut plus d’être à l’arrêt. Il est à rappeler que 4 millions de tunisiens vivent d’une manière directe ou indirecte du tourisme. Il appartient à chacun de prendre ses responsabilités et de faire son travail.

Le ministère de la santé fait ce qu’il a à faire de son côté, mais les forces vives et actives du secteur du tourisme en Tunisie et à l’Etranger, qu’ils soient des secteurs public ou privé, doivent tout faire pour défendre les intérêts de leur secteur et de la population qui en vit.

Il n’ y a aucun doute que les européens en tant que partenaires privilégiés et amis de la Tunisie le comprennent. L’espace touristique tunisien est bien un périmètre sécurisé et « safe », ne présentant que très peu de risque.

Nul besoin de motif impérieux donc pour laisser les français aller y passer des vacances.
Les autorités tunisiennes ont récemment annoncé avoir renforcé les contrôles de l’application stricte de ce protocole avec la fermeture immédiate de tout établissement contrevenant ne respectant pas les normes sanitaires définies par les experts de la santé. Que demander et que faire de plus pour rassurer les derniers indécis.

Il serait judicieux que Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État chargé du Tourisme, et Jean Baptiste Djebbari chargé des Transports, apprécient au plus vite la situation pour lever l’obligation du motif impérieux pour les personnes non vaccinées désirant partir passer leurs vacances dans les hôtels tunisiens dans le cadre de voyages organisés par les professionnels du secteur. Un test PCR à l’entrée et éventuellement un test antigénique au retour seront largement suffisant pour détecter d’éventuelles personnes porteuses du virus.

« Il serait injuste de tolérer des brassages par centaines de milliers de personnes de toutes origines sur les plages et dans les discothèques de Palma, de Barcelone, de Ténérife, de Faro ou de Zanté et Mykonos avec le risque d’une flambée des contagions d’ici la fin de l’été, en exigeant au même moment un motif impérieux aux français qui souhaitent passer une semaine ou deux sur les plages de Hammamet, Sousse ou Djerba en Tunisie » indique Hakim Tounsi.





    2 commentaires pour “Variant Delta, magouilles politiques : comment sauver le tourisme tunisien

    1. Bel article ….
      En effet certains pays ont plus de taux de décès et de contaminations que la Tunisie si on compare au niveau mondial pour 100 000 habitants (cf. les US).
      La Tunisie a mis en place des mesures fortes il ne faut pas qu’elle soit placée en liste rouge par l’Europe sinon mettons certains pays d’Europe et la Turquie ou les US en orange ou rouge.

      Avec la vaccination et test PCR nous pouvons etre rassuré .. Il faut que la France et l’Europe impose les tests au retour quelque soit le classement du pays de destination.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Enfin les États-Unis rouvrent leurs frontières aux voyageurs européens

Enfin les États-Unis rouvrent leurs frontières aux voyageurs européens

1959 vues
22 septembre 2021 0

Les autorités américaines ont confirmé que les restrictions de voyage liées à la Covid-19...

Tourisme & transport : Quelle est la bonne attitude quand un enfant pleure dans l’avion ?

Tourisme & transport : Quelle est la bonne attitude quand un enfant pleure dans l’avion ?

2203 vues
21 septembre 2021 0

Rien de pire, pour certains passagers en avion, que de se trouver à proximité...

Levée des restrictions sanitaire : le tourisme britannique respire à nouveau

Levée des restrictions sanitaire : le tourisme britannique respire à nouveau

1724 vues
20 septembre 2021 0

Vendredi dernier, Grant Shapps, le ministre britannique des Transports du gouvernement, a annoncé le...