Une nouvelle liaison ferrovaire Nice-Turin


M. Eric Ciotti a accueilli au Conseil général des Alpes-Maritimes les représentants des collectivités françaises et italiennes.
Au programme l’avenir de la liaison ferroviaire Franco-Italienne avec la signature du protocole d’accord entre les collectivités françaises et italiennes, concernant l’avenir de la liaison ferroviaire : Nice-Breil-Tende-Coni-Turin.

Cette liaison ferroviaire est fondamentale pour le développement économique et touristique des villes de Turin et de Nice et des territoires situés entre elles : la vallée de la Roya, la région de Cuneo et les territoires transfrontaliers concernés ; ainsi que pour donner une impulsion aux relations de proximité entre les deux pays.
La région Piémont, la Comunità Montana delle Alpi del Mare, les municipalités de Turin, Cuneo, Limone, Tende, Breil, la Cci de Turin et la Chambre de Commerce Italienne de Nice se sont également associées à l’accord.
L’ entretien de cette voie incombe à l’Italie depuis 1970. Une convention passée à l’époque sur la base des dommages de la Seconde Guerre mondiale qui n’est plus vraiment d’actualité, comme le souligne Eric Ciotti. Du coup, les travaux de modernisation de la ligne (évalués à 120 millions d’euros) ne sont pas réalisés et le service public se dégrade. « Nous lançons un appel aux gouvernements français et italien pour définir une nouvelle convention pour une répartition des charges plus équitable« , insistent Eric Ciotti et Gianna Gancia.

A la suite des motions du Conseil général des Alpes Maritimes et de la CAFI (association Conférence des Alpes Franco-Italiennes) et du communiqué commun des collectivités françaises et italiennes du 25 juillet dernier concernant la ligne ferroviaire Nice-Breil-Tende-Coni-Turin, dont il est demandé une actualisation de la convention internationale de 1970, M. Eric Ciotti, Député, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, et son homologue de Cuneo, Madame Gianna Gancia, ont souhaité officialiser un accord pour manifester auprès des États la volonté des collectivités de maintenir cette ligne et de la développer par une liaison Nice-Cuneo-Turin.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi Iata fait grise mine en 2020

Pourquoi Iata fait grise mine en 2020

1279 vues
27 février 2020 0

Après une année en forte hausse, IATA est pessimiste pour 2020. Les compagnies aériennes...

ADP reprend la première place mondiale : pourquoi, comment ?

ADP reprend la première place mondiale : pourquoi, comment ?

1334 vues
26 février 2020 0

Grâce à une participation majeure, ADP (Aéroports de Paris) reprend sa première place en...

L’hôtellerie de luxe de Monaco décroche une «Five Star»

L’hôtellerie de luxe de Monaco décroche une «Five Star»

1027 vues
26 février 2020 0

Réouvert après reconstruction et rénovation en 2019, l’Hôtel de Paris décroche une « Five-Star...