Un code de conduite pour visiter le temple d’Angkor au Cambodge


La télévision nationale au Cambodge diffuse désormais régulièrement un clip vidéo afin de donner des conseils aux visiteurs. Ces derniers ont eu tendance ces dernières années à relâcher leur comportement dans un lieu considéré comme sacré.

Un clip afin de promouvoir un code de conduite

Produit par l’Autorité nationale Apsara, qui gère le site antique, le spot de quatre minutes apporte des conseils aux touristes. Par exemple, il convient de ne pas porter des vêtements trop « révélateurs », à fumer, à donner de l’argent et des bonbons aux enfants, ou de prendre un « selfie » avec les moines du temple. Le film est bilingue, khmer et en anglais. Il conseille également aux touristes de ne pas jeter de détritus, de toucher des sculptures ou s’assoir sur des structures fragiles et franchir des accès aux zones réglementées.

Le temple d’Angkor protégé par l’Unesco

Angkor est l’un des principaux sites archéologiques de l’Asie du Sud-Est. S’étendant sur quelque 400 km2 couverts en partie par la forêt, le parc archéologique d’Angkor recèle les admirables vestiges des différentes capitales de l’Empire khmer qui rayonna entre le IXe et le XVe siècle : le célèbre temple d’Angkor Vat et, à Angkor Thom, le temple du Bayon orné d’innombrables sculptures. L’UNESCO a mis en œuvre un vaste programme de sauvegarde de ce site symbole et de son environnement.

Un nombre grandissant de touristes

Le Temple d’Angkor Wat est la destination touristique la plus populaire du Royaume. Le site a attiré 1,67 millions de visiteurs étrangers dans les 10 premiers mois de 2015, générant des revenus de près de 48 millions de $ provenant de la vente de billets, selon l’Autorité nationale Apsara. Un droit d’entrée sur le site est de 20 $ par jour pour un étranger, 40 $ pour une visite de trois jours et de 60 $ pour une visite d’une semaine. Si cet argent est le bienvenu pour poursuivre les travaux de restauration, les autorités souhaitent que les touristes respectent les lieux.

Des situations condamnées par les autorités

La direction du temple Apsara) précise que les lieux ont été construits pour servir des croyances religieuses. Il est donc normal que les touristes aient un comportement respectueux. Il y a quelques mois, des photos de personnes nues sont apparues dans les medias sociaux dans le temple d’Angkor. Des français et des américains ont été à l’origine de ces débordements. Les touristes ont écopé d’une amende et d’une interdiction d’entrer au Cambodge pendant 4 ans.

Les touristes qui visitent le site d’Angkor oublient parfois que le parc archéologique d’Angkor n’est pas un parc d’attractions, mais un lieu considéré comme sacré. Il faut le rappeler !

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La Pata réussit ses travel awards

La Pata réussit ses travel awards

1071 vues
16 septembre 2019 0

Finnair, la compagnie aérienne finlandaise, a reçu jeudi soir le prix du Meilleur service...

MSC au secours des Bahamas

MSC au secours des Bahamas

1180 vues
12 septembre 2019 0

Devant l’ampleur des dégâts subis par les Bahamas lors du passage de l’ouragan Dorian,...

Sierra Leone : Le Visa tourisme peut dorénavant s’obtenir à l’arrivée

Sierra Leone : Le Visa tourisme peut dorénavant s’obtenir à l’arrivée

941 vues
6 septembre 2019 0

Les autorités sierra-léonaises informent les voyageurs que le visa d’entrée est maintenant délivré à...