Tunisie, vivement la stabilité


Depuis plus d’un an, en Tunisie, on n’en voit pas le bout : violence dans les rues, incapacité de l’assemblée constituante (censée doter le pays de nouvelles institutions avant le mois d’octobre 2012) à produire autre chose qu’un brouillon , blocage politique, explosion du chômage… Résultat: une instabilité qui fait fuir investisseurs et touristes.

Certes, il n’est pas facile d’établir une stabilité économique et d’écrire une constitution après une révolution qui a chassé une dictature de plus de trois décennies

Et la grave crise politique que connaît la Tunisie depuis l’assassinat mercredi 6 février de l’opposant Chokri Belaïd ne va pas arranger les choses.

Le Congrès pour la République (CPR), le parti laïc du président Moncef Marzouki, a décidé de maintenir son alliance avec les islamistes d’Ennahda et a rejeté la proposition du Premier ministre Hamad Jebali de former un gouvernement apolitique de technocrates.

Le parti islamo-conservateur Ennahdha avait pourtant toutes les cartes en main pour réussir, notamment la légitimité des urnes.

« Nous avons décidé de geler notre décision de retirer nos ministres du gouvernement. Mais si dans une semaine nous ne voyons aucun changement nous quitterons le gouvernement définitivement, a déclaré le chef du Congrès pour la République (CPR), Mohamed Abbou.

Le Premier ministre, soutenu par l’opposition laïque et en conflit avec son propre parti, a réitéré, dans un entretien au «Monde», qu’il n’avait «pas d’autre choix que de former un gouvernement transitoire, indépendant des partis», arguant de «l’urgence» de la situation et du «danger de violence» en Tunisie.

 » Il n’y a aucun respect des différences, pas d’acceptation de ce que l’autre peut penser différemment« , déplore l’avocate et militante des droits de l’homme Radhia Nasraoui.

 » Rien n’a été fait pour écrire la constitution, rien pour l’emploi mais que des débats sur la burqa, l’identité, l’islam, la laïcité… Les islamistes en Tunisie ne sont pas capable de faire la transition démocratique « .
Ces paroles de Taoufik Djebali, professeur de sociologie à l’Université de Caen n’augurent rien de bon pour le tourisme et les exportations vers l’UE (un autre enjeu crucial) qui ont beaucoup souffert et vont, vraisemblablement encore, pour un certain temps, continuer de souffrir.





    2 commentaires pour “Tunisie, vivement la stabilité

    1. Tout est a peu pres dit dans votre article, sauf le rappel du parlementaire francais d’origine tunisienne, pourtant arabophone ! qui s’est egalement fait agréssé en Tunisie.
      Voila un pays, qui transpirait (pour les touristes) les vacances, le confort, le bien etre, l’accueil, la gentillesse, etc… se rapprochant de l’image de l’iran ou de la corée du nord ! … Quel gachis !

      • Le parallèle que vous faites de la Tunisie avec l’Iran et la Corée Du Nord dénote une bien indigente connaissance des trois pays et une ignorance totale des réalités que vit la Tunisie, qui traverse une période transitoire marquée, certes par des soubresauts, mais franchissable par la volonté de ses Enfants…Mais vos cris de corbeaux mus par votre myopie géo politique ne nous effraient pas, tant sommes-nous, nous Tunisiens décidés à sortir ce pays des tiraillements Droite/Gauche d’une classe politique qui se recherche et fait son apprentissage.
        Nous sommes sur la bonne voie, sauf que des voix égarées comme la votre, comme une mouche, ne tue pas mais nous donne la nausée.
        La Tunisie avec sa Civilisation Millénaire, son ouverture au monde, son Peuple modéré, hospitalier restera toujours une destination incontournable car elle a eu Jugurtha, Hannibal, Didon la Reine, Bourguiba, et enfin sa Révolution qui a chassé la Dictature…Alors je vous conseille de reprendre votre manuel géo politique pour corriger l’amalgame indécent que vous faites en nous comparant à 2 pays traités comme des brebis galeuses isolées par l’Univers..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Nouveau record de covid en Inde, tandis que les touristes hindous envahissent le Gange

Nouveau record de covid en Inde, tandis que les touristes hindous envahissent le Gange

1566 vues
14 avril 2021 0

Les nouvelles infections à la Covid-19 en Inde viennent d’atteindre un nouveau record aujourd’hui...

Reprise des voyages : le futur grand rôle des aéroports

Reprise des voyages : le futur grand rôle des aéroports

1668 vues
13 avril 2021 1

Une fois sortis du marasme actuel, les grands transporteurs se verront confrontés à de...

Que pourrait-être demain dans le tourisme ?

Que pourrait-être demain dans le tourisme ?

1714 vues
12 avril 2021 0

Un excellent article de Chantal Neault paru dans le Réseau de veille en tourisme...