Trois questions à Sylvie Biancheri, Directrice Générale du Grimaldi Forum de Monaco


Depuis 2003, Sylvie Biancheri est aux commandes du Grimaldi Forum, vaste édifice destiné à l’accueil des congrès et salons mais aussi aux évènements culturels. C’est un peu le vaisseau amiral du tourisme d’affaires de la Principauté avec un chiffre d’affaires de 17 M€ (+10 % vs 2015) et 57 M€ de retombées économiques globales. Il a connu en 2016 une année record malgré la conjoncture économique et politique mondiale sans oublier les attentats dont celui de Nice en juillet.

A côté de sa mission d’accueil de congrès, salons et séminaires en tout genre, le Grimaldi Forum a été conçu à l’origine pour héberger voire produire des expositions internationales suffisamment attractives pour drainer en Principauté une population touristique avide de culture.

LQ : Comment se présente l’année 2017 pour le Grimaldi Forum ?

Sylvie Biancheri : « Il sera difficile d’égaler 2016 qui a été notre année record en terme d’occupation depuis la création du Grimaldi Forum. En comptant les périodes de montage et démontage, il ne restait qu’une dizaine de jours disponibles sur l’agenda. Nous fidélisons de nombreux salons professionnels comme le Salon professionnel des Chefs, créé en novembre dernier, qui revient cette année ou la rencontre d’affaires sur la mobilité numérique, le salon Art Monte Carlo (40 galeries internationales) ou le salon Anti Age qui a accueilli 10.000 visiteurs.»

Acturial fait du Grimaldi Forum un lieu de référence pour ses ventes aux enchères comme en juillet celle programmée autour des voitures de prestige.

Nos cibles sont les réunions d’informatique et des télécommunications aidées par la qualité technique du bâtiment, la banque, la financé, les cabinets d’audit ou d’avocats et la pharmacie. Notre équipe commerciale de 10 personnes prospecte les organisateurs en Europe ou aux USA. Chaque fois la promotion du Grimaldi Forum est couplée avec celle de la destination Monaco.

Nous insistons que le fait que Monaco n’est pas une destination chère. D’ailleurs dans le cadre des négociations avec la Direction du Tourisme, nous pouvons faire des efforts si la manifestation cadre avec la stratégie touristique de la Principauté. »

LQ: Comment l’activité culture loisirs cohabite t-elle avec le tourisme d’affaires ?

SB: « La création de grandes expositions l’été dont le budget dépasse les 2 M€ vient compléter l’activité tourisme d’affaires qui se déroule de l’automne au printemps. L’Etat monégasque nous attribue un budget de 3,5 M€ qu’abonde des sponsors comme la CMB, Sotheby’s ou GEG, le nouvel actionnaire chinois de la SBM qui nous aide à monter l’exposition 2017 sur la Cité Interdite.

Notre département culture qui emploie cinq personnes, réalise ces expositions qui sont désormais vendues dans le monde.

Elles sont chaque fois adaptées aux sites d’expositions. Celle consacrée à « Grace Kelly » en 2007 a été vendue dans 13 pays. Elle a été vue par un million de visiteurs. C’est une belle promotion pour Monaco.

L’exposition Reine d’Egypte a été présentée au Musée National de Tokyo au Japon puis à Osaka, celle sur Francis Bacon au Musée Guggenheim à Bilbao…

Ce succès nous amène à engager des réflexions sur la pérennisation de l’activité.

Ainsi pour celle concernant la Cité Interdite nous avons lancé des appels d’offre pour la réalisation de vitrines démontables qui pourront être réutilisables si l’exposition doit parcourir le monde. Nous complétons ce volet avec des concerts et des spectacles exceptionnels à des tarifs très compétitifs sur la Côte d’Azur.

Notre spécificité c’est l’accueil un à deux fois par an dans la grande Salle des Princes (2500 places) des comédies musicales venus de Londres ou de Broadway qui séduisent les touristes et la clientèle locale. Ce sera le cas pour la production Dirty Dancing en juillet qui vient de Londres. »

LQ: Le Grimaldi Forum va-t- il bénéficier de l’extension en mer. ?

SB: « Le chantier de l’extension en mer sur 6 ha jouxte le site du Grimaldi Forum. Pour éviter les nuisances sonores et visuelles d’un aménagement exceptionnel (coût : un milliard d’euros) nous avons installé une paroi de 5 m de haut qui isole le Grimaldi Forum qui peut ainsi continuer à fonctionner normalement.

Nous bénéficierons à terme d’une surface de 6.000 m² supplémentaires modulables qui fonctionnera de façon autonome ou renforcera les 4 000 m² de l’espace Diaghilev. Grâce à une entrée indépendante, cette extension pourra fonctionner de façon autonome. « 

Propose recueillis par Michel Bovas

 

 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ecotaxe sur le transport aérien : Jean-Pierre Sauvage (BAR) sort de sa réserve

Ecotaxe sur le transport aérien : Jean-Pierre Sauvage (BAR) sort de sa réserve

1565 vues
12 juillet 2019 0

C’est peu de dire que le nouveau prélèvement sur le transport aérien (un énième...

Wahid Brahim, mort d’un faucon du tourisme tunisien

Wahid Brahim, mort d’un faucon du tourisme tunisien

1832 vues
8 juillet 2019 0

La Quotidienne a appris avec émotion et regret le décès de Wahid Brahim, mort...

Alain Souleille (Rivages du Monde) : itinéraire d’un enfant croisé

Alain Souleille (Rivages du Monde) : itinéraire d’un enfant croisé

1624 vues
2 juillet 2019 0

Tous les ans à ITB Berlin, on peut croiser Alain Souleille et Christophe Marion...