Trois questions à Claudia Terrade, la Présidente de Quimbaya tours


Depuis bientôt 32 ans, Quimbaya tours fait découvrir l’Amérique latine et ses merveilles à ses clients français en offrant le concept novateur d’externalisation de production aux tour-opérateurs et agences de voyages. La Quotidienne a rencontré la présidente et créatrice du DMC, Claudia Terrade, qui nous fait partager à la fois son amour pour son métier et bien sûr pour ses destinations.

La Quotidienne : Quel est l’argument principal dans la réussite de Quimbaya Latin America ?

Claudia Terrade : Le service est pour nous une véritable obsession.

Les prestations dans chacun de nos 11 pays du continent latinoaméricain, doivent être évidemment impeccables mais ce que nous privilégions avant tout, ce sont nos relations avec les professionnels du tourisme et les services qu’ils attendent de notre part.

Pour eux, la grande nouveauté pour 2020, ce sont nos Collections de programmes pour tous les goûts, clé en main, avec des thématiques différentes qui vont des « Départs 100 % garantis » aux « Incontournables », en passant par les « Combinés » , les « Voyager autrement » ou tout simplement l’ « Explorer », ou « Les pieds dans l’eau».

Sans oublier l’originalité recherchée par les agences MICE. Le répertoire de voyages organisés par nos équipes depuis 32 ans est tel qu’il est devenu notre principal atout.

Nous avons des solutions clé en main qui nous permettent de répondre de manière rapide à tous les types de demandes de voyages en Amérique Latine !

LQ : Quel pays conseillerez-vous pour des vacances cet hiver ?

CT : L’hiver en Europe correspond à l’été en Amérique latine donc on pourrait dire que du point de vue du climat, tous les pays de la zone sont très agréables.
Mais, si je ne devais en choisir qu’un seul, pour passer les fêtes de fin d’année, je dirais le Brésil et notamment la ville de Rio de Janeiro pour son atmosphère grandiose et exceptionnelle. C’est une ville mythique et ne serait-ce qu’une seule fois dans sa vie, il faudrait y vivre le Réveillon du Nouvel an !

LQ : Que pensez-vous de l’actualité du tourisme, y a-t-il toujours des perspectives d’avenir ?

CT : Il me semble que dans cette actualité mouvementée, la gestion est au cœur du sujet.

Dans notre industrie de tourisme donc de service, il est indispensable de maîtriser parfaitement les flux financiers, d’affecter les règlements des clients et ne pas les utiliser pour payer d’autres choses différentes des services qu’ils ont achetés, d’éviter la cavalerie. Rigueur et discipline doivent être toujours la règle si l’on veut garantir la pérennité de son entreprise.
L’avenir est bien sûr prometteur à condition de respecter l’un des principes de base de la durabilité qu’est la bonne gestion.

Propos recueillis par PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Kuoni : la remplaçante d’Eros Donadello est déjà en place

Kuoni : la remplaçante d’Eros Donadello est déjà en place

1346 vues
9 juillet 2020 0

Après une longue carrière dans le Tourisme, Eros Donadello, le Directeur Général et Directeur...

Un nouveau président pour le Palais des festivals de Cannes

Un nouveau président pour le Palais des festivals de Cannes

994 vues
25 juin 2020 0

Jean-Michel Arnaud vient d’être élu sur proposition du maire David Lisnard, qui fut lui...

Avec Kappa et Coralia, le tourisme façon Philippe Sangouard

Avec Kappa et Coralia, le tourisme façon Philippe Sangouard

2074 vues
22 juin 2020 0

Dans le tourisme, tout le monde connait Philippe Sangouard. Durant son parcours professionnel, il...