Tribune Libre : En réponse à JP Mas et L.Maximus


J’ai lu avec la plus grande attention et une certaine pointe d’amusement l’intervention vaguement outrée de M. Jean Pierre Mas – Président élu du Snav. En réponse à une chronique du sénateur indépendant, chroniqueur régulier de ce journal, Lucius Maximus.

Cet échange épistolaire ne m’étonne pas vraiment tant il semble exister un fossé d’incompréhension entre les antagonistes.

Je précise partager un certain nombre de points développés par Lucius Maximus. C’est pourquoi j’implore la clémence de l’Auguste Empereur (dans ce sens, c’est mieux.) De ne pas le jeter aux lions comme il semble l’envisager. En lui rappelant qu’aujourd’hui, c’est un abus d’autorité, car le crime de lèse majesté n’existe plus.

Cher Président, il faut savoir raison garder raison et ne tout pas tout prendre au premier degré. De ne pas vous draper dans votre dignité et de faire preuve d’un minimum d’humour. Mais c’est vrai vos hautes fonctions ne prêtent plus vraiment à ce genre de travers.

Pour ma part, je pense que la phrase « En avoir ou pas » – To have and have not » doit sans doute faire référence au titre d’un roman d’Ernest Hemingway, qui a également permis la réalisation d’un film mythique éponyme avec Humphrey Bogart et Lauren Bacall traduit en français sous le titre de « le port de l’angoisse. » Prémonitoire en ce qui concerne la situation actuelle de la profession.

Finissons-en avec cette tragi-comédie et puis, ne souhaite pas m’immiscer dans une polémique qui pourrait rapidement devenir stérile.

J’ai envie d’être concret en me plaçant au niveau (le terrain) de ceux qui assurent les revenus de la profession et l’existence du Snav par ricochet ? Les agents de voyage. Au sens le plus large et le plus noble du terme.

Ceux qui tous les jours accueillent des clients dans leurs locaux.

Premier point rappeler. L’ambition éradiquer le paracommercialisme ne se résume pas uniquement à communiquer périodiquement par voie de presse.

Personnellement, j’ai envie d’apporter mon écot à problème. De m’investir à débusquer et démasquer les pseudos agents de voyages qui polluent la profession. Pour aider les agents de voyages et les consommateurs, leurs clients.

Alors, si la rédaction de la quotidienne.fr me l’autorise, je vais rechercher, cela semble facile, à condition de vouloir vraiment le faire, à mettre en évidence les exemples de parasitisme les plus spectaculaires. Il y en a tant que je ne pourrai tout traiter.

Cela me permettra également de solliciter l’aide des agences de voyages. Elles connaissent les parasites de la profession. Elles qui respectent les conditions d’une onéreuse légalité. Elles qui voient leurs efforts spoliés par des contrevenants qui ne jouent pas avec les mêmes règles qu’eux. Sinon à qui bon exercer un métier protégé ?

Je prends l’engagement de prendre toutes les précautions possibles pour ne pas créer la moindre équivoque en agissant selon les dispositions du code du tourisme en ce domaine. La seule règle en ce domaine.

Personnellement, je n’ai aucun intérêt personnel, mes interventions seront bénévoles. Mon ambition sera de ne pas faire de la provocation inutile. Je souhaite seulement présenter périodiquement les cas les plus édifiants et avérés. Des dossiers « Bien ficelés », prêt à l’emploi. Ce sera mon cadeau pour le Snav et surtout pour la profession toute entière.

Pour permettre à M. Jacques Judéaux de prouver ultérieurement la réactivité et l’efficacité de ses actions.

Guy Fawkes





    1 commentaire pour “Tribune Libre : En réponse à JP Mas et L.Maximus

    1. « Sinon à qui bon exercer un métier protégé ? »

      Puis je rappeler à l’auguste auteur de ces lignes que ce n’est pas le métier (et ceux qui l’exercent) qui est protégé, mais le client consommateur.

      Et que la loi ne fait plus mention d’un métier, mais d’une activité, par essence ouverte à tous, qui est réglementée, et ce toujours uniquement dans l’intérêt du seul consommateur.

      L’intérêt des professionnels celà s’appelle du corporatisme et visiblement ça n’intéresse pas trop le législateur…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

IATA perd la tête

IATA perd la tête

2769 vues
25 novembre 2020 0

Le conseil des gouverneurs du puissant lobby aérien a recommandé hier, lors de son...

Décès d’un des repreneurs des agences de voyages Thomas Cook

Décès d’un des repreneurs des agences de voyages Thomas Cook

5477 vues
16 novembre 2020 1

Le fondateur et directeur général de la plus grande chaîne d’agences de voyages de...

Une femme dirigera-t-elle l’ Organisation Mondiale du Tourisme ?

Une femme dirigera-t-elle l’ Organisation Mondiale du Tourisme ?

2311 vues
9 novembre 2020 0

Samedi dernier le Bahreïn a créé la surprise en annonçant avoir déposé la candidature...