Thomas Cook : quand même des hôteliers rachètent des actions


Si tous les médias évoquent la possibilité que le principal actionnaire de Thomas Cook prenne la majorité des actions du groupe touristique ; certains hôteliers veulent démontrer qu’ils croient encore dans la viabilité du voyagiste.

Fosun serait sur les rangs pour la reprise

Thomas Cook a confirmé être en pourparlers avec l’actionnaire majoritaire, Fosun, au sujet d’une éventuelle offre d’achat de son activité de voyagiste. Fosun travaillerait avec JP Morgan sur cette offre, qui n’inclura pas Thomas Cook Airlines, mise en vente séparément en février dernier.

Fosun est déjà le plus grand actionnaire de Thomas Cook

Le chinois Fosun détient une participation de 18 % dans le groupe. Il est notamment propriétaire du Club Med et du Cirque du Soleil. Il n’y a aucune certitude que Fosun fera une offre formelle mais les analystes estiment très probable une montée de Fosun dans le capital.

Par ailleurs, Fosun et Thomas Cook co-dirigent une entreprise hôtelière commune en Chine, où ils développent des propriétés de marque Thomas Cook dans le sud de la Chine et près de Shanghai.

Il y a tout de même de forte probabilité de reprise …

Si Fosun est sûrement en discussions, Le groupe de capital-investissement Triton a annoncé, de son côté, être sur les rangs pour une prise de contrôle des activités nordiques du voyagiste britannique.

Le 20 Mai dernier, la valeur de l’action à Londres était de 10 pence. Au 10 Juin, l’action était remontée à 18,8 pence. Les boursicoteurs croient dans une reprise imminente !

Les activités nordiques du groupe comprennent les marques Ving, Tjareborg et Spies, et emploient environ 20 % des 21 000 employés de Thomas Cook.

Des hôteliers espagnols rachètent des actions

José María Mañaricúa, président de la Fédération des entrepreneurs hôteliers et touristiques de Las Palmas (FEHT) et Jorge Marichal de l’Association des hôtels et hôtels de Tenerife, La Palma, La Gomera et El Hierro (Ashotel) font confiance à la viabilité économique de Thomas Cook.

Ils déclarent avoir acheté des actions de Thomas Cook. Les hôteliers soulignent que les difficultés temporaires n’ont pas affecté la trésorerie: « Nous apprenons pour le moment qu’ils continuent à accorder une attention particulière à leurs paiements et à leurs engagements, et qu’il n’existe aucun type de problème en ce sens ».

Jorge Marichal explique que Thomas Cook est le deuxième tour opérateur le plus important de la province de Santa Cruz de Tenerife.

Thomas Cook, une vielle dame qui devra réduire la voilure

Thomas Cook a été fondé en 1841 par un ébéniste et ancien prédicateur baptiste âgé de 32 ans. Il a commencé à proposer des excursions d’une journée en train de Leicester à Loughborough pour un shilling.

Depuis, l’entreprise est devenue l’une des plus grandes entreprises de vacances au monde, célébrant son 175e anniversaire il y a trois ans.

Thomas Cook a subi une perte importante lors des dernières présentations, l’entreprise devrait résister.

Cependant, Peter Fankhauser (photo ci-contre), le patron du voyagiste, a déjà annoncé qu’il y aurait des fermetures d’agences à court terme.
Ce n’est malheureusement pas une surprise !

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment aujourd’hui à 14h30, Thomas Cook France joue son avenir

Comment aujourd’hui à 14h30, Thomas Cook France joue son avenir

1772 vues
19 novembre 2019 0

A la suite de la remise des offres améliorées jeudi 14 novembre, un regroupement...

L’ APST doit tout changer désormais

L’ APST doit tout changer désormais

1476 vues
13 novembre 2019 0

Le Conseil d’Administration de l’ APST (Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme) réuni, le...

Manor boucle avec succès son congrès de Monaco

Manor boucle avec succès son congrès de Monaco

1848 vues
12 novembre 2019 0

Le 26ème congrès du réseau Manor à Monaco, du 9 au 11 novembre dernier,...