Un surfeur mordu par un requin à la Réunion


Un jeune surfeur, âgé d’une vingtaine d’années, a été attaqué par un requin dans une zone protégée par des filets anti-requins à la Réunion, sur la plage de Boucan.

Laurent Chardard, le jeune homme de 21 ans attaqué par un requin à Boucan Canot samedi 27 août dernier vers 17 heures n’a plus son pronostic vital engagé depuis dimanche soir. Le jeune homme a été attaqué alors qu’il surfait avec un groupe d’une dizaine d’autres surfeurs, le squale lui a arraché le bras droit et l’a sévèrement mordu à la cheville droite

Jean Bernard Galvès, porte parole du collectif des des associations Sauvegarde des requins met en cause les effets de l’appatage des squales sur l’île.

« Nous dénonçons sans répit depuis des années, explique t-il, les risques que ce programme d’apprenti sorcier fait courir aux Réunionnais. Des dizaines de tonnes d’appâts sont maintenant déversés à proximité des plages en prétendant ainsi les sécuriser. Il faut d’urgence suspendre cet appâtage criminel et faire évaluer le programme Cap requins par un organisme extérieur au comité des pêches, qui est concepteur, observateur, évaluateur et bénéficiera financier d’un programme dangereux qu’il n’a pas la compétence juridique et scientifique de mener. Le programme Cap requin met les réunionnais en danger pour de sordides intérêts financiers« .

La procédure post-attaque telle que prévue dans le dispositif réunionnais de gestion du risque requins a été activée par le Préfet de La Réunion, Dominique Sorain.

« Ce dispositif prévoit la réalisation d’opérations de pêche ciblées aux alentours immédiats du lieu de l’attaque » indique notamment la préfecture dans un communiqué.





    2 commentaires pour “Un surfeur mordu par un requin à la Réunion

    1. Votre article est incomplet. Il pourrait faire croire qu’il y a eu attaque de requin malgré les filets. Il faut savoir que le drapeau etait rouge (interdiction de se mettre à l’eau), le filet étant endommagé suite à la houle. . Les personnes qui surfaient à ce moment là n’ont pas voulu suivre les indications des MNS interdisant les activités nautiques. Depuis la mise en place de ces filets, il n’y a plus d’attaques de requins. Des comportements qui causent un grand tort à l’image de la Réunion.

    2. Il faut préciser que cette attaque n’aurait pas eu lieu si l’inconscient n’avait pas volontairement fait fi des interdictions de baignade clairement annoncées et affichées (panneaux, drapeaux rouges) ! Cette interdiction avait été posée car en cas de houle le niveau de la mer monte et passe au-dessus des filets ce qui laisse passer les requins qui viennent logiquement se gaver de l’appatage !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Lyon passe devant Nice dans le top 10 des destinations touristiques

Lyon passe devant Nice dans le top 10 des destinations touristiques

1587 vues
11 octobre 2021 2

La capitale de Gaules est largement plébiscités par les Français pour les vacances de...

Pourquoi le Groupe Barrière pourrait perdre ses deux casinos cannois

Pourquoi le Groupe Barrière pourrait perdre ses deux casinos cannois

2983 vues
4 octobre 2021 0

La ville de Cannes a lancé une consultation pour l’exploitation à l’automne 2022 des...

Pourquoi Cannes Lions reste à Cannes

Pourquoi Cannes Lions reste à Cannes

2087 vues
30 septembre 2021 0

Cannes Lions le plus grand salon de la création numérique et de la publicité...