Surfer sur Internet, premier loisir pour 72 % des Français


Selon Sofinscope, le baromètre de Sofinco, par rapport à l’année dernière, la proportion de Français qui consacre du temps à leurs loisirs est restée stable, à 98 %.

Cependant, leur pratique des loisirs est moins intense : 67 % déclarent que dans leur foyer on consacre un peu de temps aux loisirs, soit une augmentation de 7 points par rapport à 2012, quand ils sont un peu moins d’un tiers à y accorder beaucoup de temps (31 %, -7 pts).

Parmi ceux qui réservent beaucoup de temps à leurs loisirs, on retrouve toujours en tête les retraités (40 %, -4 pts) et les foyers dont le revenu est supérieur à 3 500 euros mensuels (41 %, -9 pts), mais surtout, cette année, les plus jeunes (43 % des 18-24 ans, +4 pts).

Comme en 2012, le premier critère pris en compte par deux Français sur trois pour le choix des loisirs, est le bien-être, le plaisir, l’enrichissement qu’il leur procure (64 %).
Le second critère est le prix, pour près de la moitié d’entre eux (45 %). Enfin, la proximité et l’accessibilité des équipements arrivent en troisième critère de choix mais comptent de moins en moins (27 %, -7 pts).

Les loisirs pratiqués par le plus grand nombre sont, comme l’an dernier, l’ordinateur/le surf sur internet (72 %,   -8 pts) suivi de la télévision (59 %, -7 pts).

58 % des Français maintiendront leur budget loisirs cette année (- 6 points par rapport à 2012)

Plus d’un Français sur deux déclare que, pour l’année à venir, son budget loisirs restera identique à l’année dernière (58 %). (71 % parmi les foyers gagnant plus de 3 500 euros par mois).

Ce chiffre accuse une baisse de 6 points par rapport à 2012, et ce au profit de la part des Français qui opteront pour une restriction de leur budget loisirs (35 %, +8 pts). Cette tendance s’inscrit dans un contexte où le coût croissant des dépenses plaisirs pèse sur le portefeuille des ménages.

Ils ne sont que 6 % à prévoir de dépenser plus (-2 pts).

Pour justifier ce resserrement budgétaire, 61 % des Français qui affirment vouloir réduire leurs dépenses loisirs cette année avancent comme argument le fait qu’ils n’ont plus les moyens (68 % pour ceux dont le revenu est inférieur à 1 000 euros) quand ils sont 23 % à préférer consacrer cet argent à d’autres projets (-2 pts).

Ils sont également 20 % à renoncer aux structures payantes ou prendre des abonnements moins chers (-3 pts), et 7 % déclarent avoir moins le temps pour leurs loisirs que l’année passée (-8 pts).





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Vague de licenciements chez Booking.com

Vague de licenciements chez Booking.com

1521 vues
21 septembre 2020 0

Booking Holdings continue de réduire ses effectifs et vient d’annoncer 63 nouvelles mises à...

Le salon Food Hotel Tech confirme son édition niçoise

Le salon Food Hotel Tech confirme son édition niçoise

975 vues
17 septembre 2020 0

Alors qu’un grand nombre d’évènements professionnels ont été annulés, le salon Food Hotel Tech...

WTM London et Travel Forward dévoilent leurs plans pour 2020

WTM London et Travel Forward dévoilent leurs plans pour 2020

1231 vues
9 septembre 2020 0

WTM London et Travel Forward – l’événement technologique du voyage et de l’hôtellerie co-localisé...