Solea prend le bon virage


Le tour opérateur Solea ne cache plus ses ambitions. Depuis l’arrivée d’Alexandre Espitalier-Noël à sa tête, il a repris l’offensive et vise désormais une croissance en chiffre d’affaire supérieure à 40 % vs 2016. Pour atteindre cet objectif élevé, le voyagiste a repensé en profondeur les fondamentaux de l’entreprise dont les services Commercial, Marketing et réservation et, souvent le plus compliqué, l’ensemble de sa production séjours et circuits.

« Nous venons de sortir notre nouveau catalogue 2017/2018 » expliquait ainsi Alexandre Espitalier-Noël hier lors de sa conférence de presse de rentrée, « où l’on trouvera, entre autres, une nouvelle méthodologie, des avancées graphiques et de nouvelles destinations attrayantes« .

Maurice, les Seychelles, La Réunion et Dubaï sont, dans l’ordre, les destinations phares de Solea qui continue malgré une concurrence exacerbée à progresser et prendre des parts de marché.

Mais les ambitions du groupe Sun, propriété à 100 % de Solea, lui impose de voir toujours plus grand et toujours plus loin.

Et notamment vers l’Afrique, un continent très prometteur en termes de développement touristique, qui offre des débouchés naturels pour Solea en termes de combinés et/ou d’extension avec ses destinations dans l’océan indien.

« Nous débutons sur l’Afrique, il nous fallait donc de véritables experts pour concocter une production attractive pour les client voyageurs et très simple à vendre pour nos partenaires agences de voyages » précise Alexandre Espitalier-Noël qui s’est ainsi adjoint les services de Floréal Gavalda, un des ténors, ancien de Kuoni, de l’Afrique australe ainsi que Sophie Aubriet, ex STI Voyages, spécialiste reconnue de ces destinations.

Avec de telles pointures, Solea a gagné un temps précieux et se positionne aujourd’hui comme un acteur majeur avec lequel il faudra désormais compter sur le marché.

Sous la houlette de Fanny Borny, sa nouvelle directrice de la production et, pour l’Afrique, de Prisca Bruchet, la chef de produit,  Solea décline aujourd’hui l’Afrique du Sud, le Botswana, la Namibie et les chutes Victoria avec une offre très élargie.

Une offre large sur l’Afrique mais également sur l’ensemble de ses destinations avec une palette qui va des hôtels grand luxe jusqu’à des produits inédits comme des hébergements sous la tente dans les émirats ou dans des petites pensions de famille aux Seychelles.

De qui réjouir les agences de voyages avec des produits à la carte mais également des packages très compétitifs. 

A noter que Solea a introduit sur son nouveau catalogue, pour faciliter l’information, deux labels sur ses produits : « Signature d’exception » pour ses plus beaux hôtels et « Autrement » pour des expériences atypiques.

Le tour opérateur s’est fixé un peu plus de 1 000 pax comme objectif la première année pour sa production Afrique. « Un chiffre modeste« , reconnait Alexandre Espitalier-Noël, « mais réaliste compte tenu du lancement tardif dans la saison ».

Sur l’ensemble de l’exercice 2016/2017 , Solea a fait voyager 11 000 clients.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Der Touristik obligé de vendre sa compagnie aérienne

Der Touristik obligé de vendre sa compagnie aérienne

1168 vues
12 avril 2021 0

Confronté à une crise sans précédent, le géant allemand Der Touristik se sépare de...

Comment TUI Group va lever encore 350 millions d’euros

Comment TUI Group va lever encore 350 millions d’euros

1132 vues
10 avril 2021 0

TUI Group a révélé son intention de lever au moins 350 millions d’euros de...

Comment Asia fait le dos rond

Comment Asia fait le dos rond

2226 vues
6 avril 2021 0

Guillaume Linton, le président du tour opérateur Asia, recevait vendredi dernier le temps d’un...