Selectour s’allume en grand


C’est Lyon qui accueille en ce moment le 8ème congrès Selectour, un clin d’œil sans doute au président Laurent Abitbol qui y est originaire et un hasard (ou pas) du calendrier, au moment où se déroule dans la capitale des Gaules la prestigieuse Fête des Lumières. Selectour met un grand coup de projecteur sur ses ambitions présentes et futures et, sans allumer le feu, met en pleine lumière sa stratégie de reconquête.

« Nous devons installer une image plus forte de Selectour dans l’esprit du grand public  » a prévenu d’emblée Laurent Abitbol, « Nous avons les moyens d’une grande campagne de publicité et d’actions marketing de grandes ampleur« . Une campagne nationale mais également régionale avec entre 600 000 et 700 000 euros alloués aux directions régionales pour leur développement.

Devant les 540 participants à son congrès, Laurent Abitbol n’a pas manqué de rappeler les forces mais également les faiblesse de Selectour et notamment son manque de puissance malgré un poids conséquent (1 200 points de ventes) à l’heure actuelle.

« Le travail accompli l’année dernière a porté ses fruits. Nous distribuerons 1,45 Millions de recettes supplémentaires aux adhérents au titre de 2017 qui aura été une excellente année« .

Avec une progression de +6 % en résultats Tourisme (le tourisme représente 19 % du CA de Selectour) et +5 % en Transport (57 % de l’activité), la progression de l’activité du 1er groupement d’agences de voyages de France est indéniable.

« Et nous bénéficions à plein de l’effet de levier du GIE avec Havas, complète Jean-Noel Lefeuvre, le Directeur Général de Selectour, appelant néanmoins les adhérents « à être plus disciplinés et unis » car précise t-il « un réseau dispersé, s’il ne change pas, est toujours en péril« .

Un pilotage des ventes crucial pour le réseau

Selectour veut profiter de sa position de force actuelle pour développer un projet ambitieux. D’ailleurs le thème du congrès de Lyon est : « (re ) évolution : Ambitieux ensemble » et selon son président il faut « repartir sur un cadre plus large et plus grand« .

Ainsi depuis Septembre dernier, un groupe de travail a été mis en place pour présenter, au premier trimestre 2018, le grand projet d’évolution. Nous n’en serons pas plus pour l’instant mais Laurent Abitbol indique qu’un accent particulier sera mis sur la technologie, « le fer de lance du développement » et sur la formation professionnelle.

Selectour plus + un levier de croissance

Lors du congrès, a été également présenté le dernier né des programmes incentive du réseau. Baptisé Selectour plus +, il a été développé par la société One for you et adoubé par les utilisateurs adhérents. C’est le premier programme d’incentive centralisé qui permettra de récompenser les meilleurs vendeurs et les meilleures agences de voyages et qui veut mieux faciliter le pilotage des actions par les dirigeants et mesurer plus précisément les ventes réalisées.

Laurent Abitbol, en grande forme, n’a pas échappé aux questions sur ses ambitions personnelles (notamment sur sa main mise de la Distribution) et a rappelé son attachement à la coopérative Selectour en révélant notamment son salaire (8 000 euros mensuels) et ses défraiements professionnels (340 euros par jour ) pour ses séjours parisiens.

PR

 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Bonnes vacances à tous !

Bonnes vacances à tous !

1630 vues
15 juillet 2019 0

Toute la rédaction de La Quotidienne vous souhaite de joyeuses vacances d’été et vous...

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

2337 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...

Départs de dernière minute : il reste encore des places en Tunisie

Départs de dernière minute : il reste encore des places en Tunisie

2134 vues
11 juillet 2019 0

Selon les professionnels de la distribution des voyages, notamment sur internet, les réservations traitées...