Salaün en Géorgie, un Caucase dont on cause


La Géorgie est-elle en Europe de l’Est ou en Asie ? Nul ne sait répondre à la question tant la Perle du Caucase a su marier les bonnes influences des deux. Tout comme ses paysages et climats. De la chaleur de l’élégante capitale Tbilissi aux froids sommets enneigés, la Géorgie monte en puissance.

Pour une démonstration par l’exemple, Michel Salaün, président du Tour Opérateur éponyme, a lancé une invitation à la presse et recueilli le ralliement exceptionnel de 19 journalistes curieux de cette destination en train de séduire de plus en plus de français.

Les 3,7 millions de Géorgiens auront accueilli cette année plus de 4,8 millions de touristes dont 20 000 hexagonaux. Un chiffre en progression de plus de 20 % par an.

Une première explication : les deux vols directs depuis Roissy qu’Air France ajoute pendant la saison estivale aux deux vols à l’année de son partenaire Georgian Airways. Sans oublier le développement du low cost vers l’aéroport provincial de Koutaïssi. Autre argumentaire : la fulgurante construction d’hôtels de marque internationale, +25 % par an, avec en fer de lance le groupe français Accor.

Il faut dire que le charme opère très vite dès l’arrivée à Tbilissi. La capitale, 1,5 million d’habitants sur les rives de la Koura, fait cohabiter dans ses
murs toutes les influences des siècles passés, de l’architecture à l’art de vivre en passant par la gastronomie, dans une ambiance cocoon.

De belles terrasses ombragées dans les rues piétonnes, des églises orthodoxes préservées, une forteresse imposante, des statues omniprésentes, des immeubles soviétiques, de l’art contemporain au coin de la rue… le tout joliment éclairé à la nuit venue, font de Tbilissi une ville, presque de poupée, où l’on se sent bien.

Le Caucase d’en haut

A l’ouest au sortir de la capitale, la douceur des rivages de la Mer Noire est tentante mais qui dit Caucase, dit envie de sommets. Alors direction le nord avec une escale incontournable à Ananouri pour une découverte de sa forteresse posée sur un promontoire du lac Jinvali.

Le monastère et ses deux églises du XVIIème siècle s’ouvrent sur un panorama exceptionnel et vallonné.

Petit avant goût des routes en épingle à cheveux au long de précipices qui mènent vers le Graal de la région, le Mont Kazbek au pied du village de Kazbegi. Volcan endormi culminant à 5 047 mètres (le Mont Blanc fait tout petit à côté !), le Kazbek couvert de glaciers et neiges éternelles joue la coquette et ne montre sa pointe qu’à son bon vouloir au gré des nuages et brumes qui s’élèvent de ses parois.

A un moment toujours, il se découvrira pourtant faisant scintiller ses neiges sous le soleil.

On s’en rapproche à 2 200 mètres en empruntant en 4×4 le chemin sinueux jusqu’à l’église de la Trinité de Guerguétie. Avec son clocher à part, l’édifice du XIVème siècle semble un vrai défi à la nature dans un tel environnement grandiose.

Les quatre stations de ski voisines n’en sont que plus
attrayantes. En quelques heures de routes confortables, le visiteur passe des 25° de Tbilissi au -1° de Kazbegi. Comme quoi le Caucase n’en a pas fini de surprendre… en bien.

Salaün Holidays, via sa marque Pouchkine tours, propose plusieurs angles de découverte dont son « Grand tour du Caucase » incluant l’Arménie et
l’Azerbaïdjan en 15 jours-14 nuits.

Yves Pouchard





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi TUI France met le paquet en publicité

Pourquoi TUI France met le paquet en publicité

1672 vues
24 janvier 2020 0

Si TUI Italie va fermer dans les prochains jours, il semblerait que TUI France...

Travel Europe lance la Laponie

Travel Europe lance la Laponie

1141 vues
23 janvier 2020 0

En ce début d’année 2020, Travel Europe met déjà le cap sur l’hiver prochain...

MSC toutes voiles dehors fait un grand pas en avant

MSC toutes voiles dehors fait un grand pas en avant

1233 vues
21 janvier 2020 0

MSC a passé une commande de 2 milliards d’euros aux Chantiers de l’Atlantique à...