Quel est le point commun entre Greta Thunberg, Michel Salaün et le tourisme en Suède ?


Il n’y a pas un jour où on ne parle de la jeune Greta Thunberg. Elle énerve ou elle passionne. Mais, il faut bien reconnaître qu’elle ne laisse pas indifférent. La Suède et le flygskam, cela va durer. Salaün Holidays lance une production avec uniquement du transport en train. En voilà une bonne idée !

Greta se paye à nouveau Davos

La militante, Greta Thunberg a déclaré : « Aucune idéologie politique ou structure économique n’a été en mesure de faire face à l’urgence climatique et environnementale et de créer un monde cohérent et durable ». Elle a également ajouté : « Parce que ce monde, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, il est actuellement en feu ». Pendant ce temps, le président américain, n’aura eu aucun mot pour l’environnement. D’ailleurs, il parlait surtout à son électorat.

La Suède fait renaître les trains de nuit

Ceux qui auront connu et même vendu les wagons-lits vont surement sourire. Les fameuses voitures bleues vont refaire surface. Le patron des transports en Suède a confirmé que des trains de nuits pourraient emmener des passagers de Suède vers encore plus de destinations à travers l’Europe continentale, par exemple à Bruxelles, Berlin, Francfort et Bâle.

Anna Fällbom, responsable dans l’administration suédoise des transports a précisé : « Dans un premier temps, nous suggérons de procéder à une connexion entre Malmö et le sud de l’Allemagne, de préférence à Cologne. Le temps de trajet sera raisonnable et il existe de bonnes opportunités pour d’autres connexions depuis Cologne. Les premiers trains de nuit pourraient commencer à rouler du sud de la Suède vers l’Allemagne d’ici deux à trois ans« .

L’annonce intervient alors que l’intérêt pour les voyages en train est apparemment en plein essor en Suède. Le flygskam ou la honte de voler va continuer à percer.

Michel Salaün veut surfer sur la tendance

Salaün Holidays, s’apprête de son côté, à lancer dans quelques semaines une nouvelle brochure consacrée à des voyages en train.

Le tour-opérateur évoque des voyages avec un impact carbone limité. Il cible ces nouveaux voyageurs désireux d’abandonner l’avion, au cœur du modèle des agences de voyage, pour des raisons environnementales.

Mais bien d’autres voyageurs pourraient être intéressés, ceux qui aiment le train et ils sont nombreux. Par ailleurs partir d’une gare est souvent plus agréable que d’un aéroport. Encore faut-il qu’il n’y ait pas de grèves !

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Sylvie Da Silva lance Le Club des Mots by TravelPro

Sylvie Da Silva lance Le Club des Mots by TravelPro

1077 vues
21 février 2020 0

Sylvie Da Silva a lancé le Club des Mots sur Facebook courant Janvier 2020...

Nicolas d’Hyèvres, élu hier nouveau président des Entreprises Du Voyage Hauts de France-  Normandie

Nicolas d’Hyèvres, élu hier nouveau président des Entreprises Du Voyage Hauts de France- Normandie

901 vues
20 février 2020 0

Le conseil d’administration des Entreprises du Voyage (EDV) Hauts de France- Normandie s’est réuni...

Ces quatre filles marchent pour Capital Region USA

Ces quatre filles marchent pour Capital Region USA

1175 vues
19 février 2020 0

La semaine dernière étaient présentes à Paris les représentantes d’une région des Etats Unis...