Pourquoi la Tunisie a bien bondi cet été !


Les années noires du tourisme tunisien semblent faire partie du passé. Les autorités ont bien réagi en sécurisant plus fortement les zones fréquentées par les touristes. Les touristes commencent à revenir sans crainte dans ce beau pays. Mais, comme le souligne Hakim Tounsi, il reste beaucoup à faire sur la formation, sur le financement, sur le transport aérien ainsi que sur les distorsions des tarifs hôteliers en haute saison.

La progression est spectaculaire

Le nombre de touristes arrivant dans les destinations touristiques tunisiennes a dépassé les cinq millions depuis le début de l’année 2018 jusqu’au 20 août dernier. Cela porte le nombre d’arrivées cette saison à 17,5 % par rapport à la même période de l’année dernière.

Les Européens sont de retour

La ministre du tourisme a indiqué que le tourisme européen en Tunisie avait repris avec une forte progression : celle des touristes allemands aurait grimpé jusqu’à 61 %, les Russes 34 % et les Français 28 %.

Les Algériens représentent toujours une part importante du tourisme

Le nombre de touristes venant du Maghreb aurait atteint 2,4 millions cette année, soit une augmentation de 4,8 % par rapport à l’année dernière. Les Algériens se sont classés au premier rang parmi les touristes de cette région avec plus de 1,4 million, suivis par les Libyens avec 903 000, soit une augmentation de 9,7 % par rapport à 2017.

Notre ami Hakim Tounsi veut rester lucide

Hakim Tounsi, patron d’Authentique Voyages, un tour opérateur français spécialiste de la Tunisie, est bien sûr heureux de cette fantastique progression mais il veut rester conscient sur la travail qui reste à faire dans son beau pays.

« L’embellie actuelle, même si elle se traduit par une progression à 2 chiffres y compris pour les marchés européens traditionnels, est le seul fruit de progrès sécuritaires »… « Tout reste à faire et cela ne se réalisera pas spontanément en se contemplant tous les matins devant son miroir ! ».

Il souhaite que les autorités et les professionnels locaux prennent conscience de l’étendu du travail qu’il reste à mener.

« Hygiène et environnement, formation du personnel … qualité du produit, transport aérien, remise à niveau de notre outil de travail, redéfinition du classement du parc hôtelier, assainissement du financement du secteur et remise en exploitation de la capacité hôtelière restée fermée à ce jour estimée à près de 150 hôtels, révision des parts de chaque marché pour revenir à une cohérence dans la cohabitation au niveau de la clientèle des hôtels sans laquelle le produit demeurera sans âme et sans avenir, reprise en main de la gestion de la variable recette moyenne touristique en devises, retour à une meilleure cohérence tarifaire au niveau de la prestation hôtelière car le niveau actuel des tarifs est très haut en haute saison souvent 3 à 4 fois plus élevé qu’en basse saison.

Une distorsion tarifaire expliquée par une haute saison trop courte qu’on charge de trop pour couvrir les charges de pratiquement une année entière ne générant que des recettes médiocres. »

Hakim souhaitent que les professionnels restent lucides

« La liste de ce qui reste à faire est longue. Soyons donc lucides, humbles et modestes »…. « Le salut et la remise sur pied du secteur viendra de cette jeunesse compétente, déterminée et patriote. Tôt ou tard, qu’on le veuille ou pas, la majorité Tunisienne composée de femmes et d’hommes émancipés, éduqués, cultivés, compétents et patriotes jusqu’au bout des ongles vaincra et balayera l’obscurantisme minoritaire même si ce dernier s’affiche plus qu’à son tour sur le devant de la scène nous répétant sans relâche sa danse du coq en fin de vie ».

Hakim incite ses compatriotes à sortir de l’ombre

« Ne laissez pas une faible minorité dominer la scène se faisant passer pour plus importante qu’elle ne l’est profitant du silence de la véritable majorité patriote silencieuse. Les Tunisiens gagnent à se faire connaitre. De grâce faites-le au quotidien. »

On le voit, si les chiffres sont excellents pour le tourisme tunisien, Hakim Tounsi, souhaite un travail de fond sur la destination et il a raison car fidéliser les millions de touristes est la clef du succès.

Serge Fabre





    3 commentaires pour “Pourquoi la Tunisie a bien bondi cet été !

    1. Moncef,
      Deux vols hebdomadaires directs sont mis en place par Tunisair entre Paris et Tozeur.
      Un vol tous les lundis est en place et ouvert à la vente entre Lyon et Tozeur à compter du 1er octobre prochain.
      Nous ferons tout pour que dès cet automne Tozeur revienne progressivement à la normale au départ du marché français.
      Nous avons hâte de voir la réouverture des hôtels fermés à commencer par le Tamerza Palace et le Dar Chérait.
      Les perspectives sont prometteuses.

    2. Que faire pour promouvoir le tourisme Oasien et Saharien de la région du sue ouest, un tourisme moribond qui transforme le tourisme en ces régions en léthargie continuelle.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme balnéaire : Bali dit adieu aux sacs plastique, pailles et touillettes.

Tourisme balnéaire : Bali dit adieu aux sacs plastique, pailles et touillettes.

1498 vues
18 janvier 2019 0

Plusieurs villes ou pays ont interdit l’utilisation de sacs en plastique, notamment dans la...

Comment Cathay Pacific perd encore une fois les pédales

Comment Cathay Pacific perd encore une fois les pédales

1614 vues
17 janvier 2019 0

Chez Cathay Pacific, c’est « boulette sur boulette ». Une fois encore Cathay Pacific défraye la...

2018 Annus Tourismus Mirabilis pour le transport aérien

2018 Annus Tourismus Mirabilis pour le transport aérien

1913 vues
16 janvier 2019 0

Les résultats de 2018 concernant le transport aérien viennent d’être présentées par l’OACI et...