Pinault s’investit dans la location de vacances de luxe


Alors qu’Airbnb et HomeAway ont avalé ou fait tomber la plupart des sociétés de location d’appartements de vacances généralistes ; les grands investisseurs, dont le groupe Pinault, s’intéressent à la location d’appartements ou de demeures de luxe. Il y a sûrement encore un beau potentiel.

Une location d’appartements de vacances généraliste

La plupart des start-up qui avaient envahi le web sur la location saisonnière tout azimut ont quasiment disparu. Les deux mastodontes américains (Airbnb et HomeAway-Expedia) dominent le marché mondial. Seuls les spécialistes sont encore en vie et sont d’ailleurs des proies pour les grands groupes.

On peut évoquer notamment http://www.villa-finder.com , une société basée à Singapour qui commercialise des séjours en villas de luxe à Bali et désormais à Koh Samui et à Maurice.

Les grands groupes ont été gourmands

HomeAway qui a été racheté par Expedia est l’exemple de groupe ayant eu une frénésie d’intégrations.

On y trouve par exemple le français Abritel ou a société espagnole TopRural. Aux Etats-Unis : VRBO.com and VacationRentals.com. HomeAway avait fait également l’acquisition de Stayz en Australie.

Pour Airbnb, la grande acquisition fut la société canadienne Luxury Retreats ; un domaine dans lequel Airbnb n’est pas encore vraiment présent. On peut également citer plusieurs acquisitions d’AccorHotel dans le domaine de la location comme Onefinestay, Squarebreak ou Oasis Collections.

La start-up « Le Collectionist » vise la clientèle haut de gamme

« Le Collectionist », a été créé en 2012 par Olivier Cahané, Max Aniort et Eliott Cohen-Skalli. La startup française est une plate-forme de location de vacances pour des demeures de luxe. La société s’adresse à une niche très étroite mais qui peut être très intéressante. Ses clients paient en moyenne 26 000 € pour un séjour de 10 nuits.

Contrairement à Airbnb, Le Collectionist choisit avec soin ses sites, avec des normes élevées : ils doivent avoir plusieurs chambres, une piscine, être spacieux et joliment décorés.

La sélection de la startup comprend près de 2 300 maisons, châteaux et même de petites îles à travers le monde. Les clients sont exigeants et leurs demandent vont au-delà de la location comme la mise à disposition d’un chef cuisinier, la présence d’un jacuzzi ou d’un home-cinéma mais également parfois une piste d’hélicoptère.

La famille Pinault investit 10 millions de dollars

C’est un fonds détenu par la famille Pinault (Red River West), aux côtés de Partech Ventures et XAnge qui investit 10 millions de dollars. Mais les ambitions sont élevées. « Le Collectionist » prévoit d’utiliser les nouveaux fonds pour consolider sa position en tant que «Airbnb pour les Riches» à l’échelle mondiale et pour ouvrir 100 bureaux dans le monde d’ici 2020. Le marché de la location de luxe serait estimé à environ 30 milliards de dollars.
On devrait évoquer à nouveau ce marché convoité du tourisme de luxe qui nécessite des compétences et du service.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Etats Unis : une hôtellerie touristique au bord du gouffre

Etats Unis : une hôtellerie touristique au bord du gouffre

1501 vues
27 mars 2020 0

Le virus Covid-19 aux États-Unis va réduire les dépenses touristiques de 355 milliards de...

L’hôtellerie touristique madrilène offre des lits pour les malades

L’hôtellerie touristique madrilène offre des lits pour les malades

997 vues
19 mars 2020 0

La Communauté de Madrid a déjà reçu une offre de 60 000 lits de...

Les hôteliers niçois aux abois

Les hôteliers niçois aux abois

1043 vues
18 mars 2020 0

Les annulations s’enchaînent pour les hôtels niçois, certains responsables envisagent des fermetures et un...