Patrick Serveaux cultive l’esprit de Réunion


L’IRT a désormais tourné le dos aux vents mauvais.

Après avoir expliqué en long, en large et en travers que le risque requin n’était aucunement minimisé mais sérieusement pris en compte par les autorités et les scientifiques qui mènent des études longues dans le temps pour tenter de cerner le problème, (les politiques, qui par peur de la responsabilité qui leur incombe, préférant eux parfois interdire toute activité nautique et notamment le surf, ndlr), que la destination offrait toutes les qualités pour des séjours idylliques (que l’on aime côtoyer la nature, flâner au bord d’une belle plage ou découvrir une population accueillante et chaleureuse), le trio composé de Patrick Serveaux (le Président), Ariane Loupy (la Directrice Générale) et Cyrille Barrieu (la Directrice Marketing et Communication) récolte aujourd’hui les fruits de son travail.

IRT -Patrick Serveaux-president-la reunion-« La Réunion a bien résisté au premier semestre 2014, et ce malgré la crise économique et la concurrence exacerbée de certains de ses voisins » se réjouit ainsi Patrick Serveaux, le président de l’Ile de la Réunion Tourisme, l’organisme chargé de la promotion de La Réunion, dont se sera le baptême du feu (sa nomination date de Mai dernier) avec la forte présence de La Réunion sur IFTM Top Résa avec près de 40 prestataires sur un stand (M29) de 263 m2.

« Seulement 1 % de moins, en termes d’arrivées touristiques par rapport au 1er semestre 2013 » précise Ariane Loupy (photo à gauche) mais avec une durée de séjours allongée : 18 jours, (soit presque le double de celui de l’île Maurice voisine, ndlr), et une dépense moyenne de 1 200 euros« .

La baisse (-2 %) a ainsi été contenue sur le marché métropolitain (80 % du visitorat) avec une prédominance de la région parisienne qui réprésente à elle seule 80 % des visiteurs.

Au total 187 000 touristes se sont rendus sur l’île au cours du 1er semestre 2014 ce qui augure d’une excellente année du point de vue des recettes (en 2013, les recettes touristiques avaient générés 350 millions d’euros devenant ainsi le 2ème secteur pourvoyeur de devises de l’île encore derrière la canne à sucre !).

« Nous maintenons nos efforts en termes de présence, de proximité et de promotion  » rappelle Patrick Serveaux ravi de la prise de conscience de la population et des autorités locales (il y a déjà dix ans) de l’importance du tourisme pour l’économie de l’île et pour la question de l’emploi.

L’île a ainsi fait le choix de l’offensive, en s’appuyant fortement sur les professionnels, et se donne un impératif : retrouver le niveau de fréquentation touristique de l’année 2011, soit 471 000 visiteurs annuels.

Elle compte sur le dynamisme des marchés « émergents », notamment l’Afrique du sud (1 500 clients, en progression de 100 %), l’Inde ou la Chine, des marchés limitrophes (Océan Indien) et, bien sûr, sur les marchés européens (le Royaume-uni, la Belgique mais surtout l’Allemagne, qui progresse de +20 % cette année en partie grâce aux accords entre Air Austral et Air France).

Elle pourra s’appuyer sur un président volontaire et pressé d’obtenir des résultats. « J’ai quasiment deux années pour franchir ce palier et, avec toute mon équipe, relever ce beau challenge « .

Chef d’entreprise avisé, producteur de mangues et hôtelier, Patrick Serveaux, bénévole pour l’IRT, pourra également, bonne nouvelle, compter également sur le soutien de la Région (qui vient de lui annoncer que son budget 2015 sera « sensiblement augmenté« ) et sur son tout nouveau site internet www.reunion.fr, présenté en avant-première à Top Résa.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Bonnes vacances à tous !

Bonnes vacances à tous !

1716 vues
15 juillet 2019 0

Toute la rédaction de La Quotidienne vous souhaite de joyeuses vacances d’été et vous...

Monaco, cet été, tout électrique.

Monaco, cet été, tout électrique.

1519 vues
12 juillet 2019 0

Une flotte de 20 taxis électriques est désormais en test jusqu’au 31 octobre prochain...

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

2419 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...