On n’arrête pas le progrès, avec Progress Eagle


Baptisé Progress Eagle, un nouvel avion imaginé par le designer industriel espagnol Oscar Viñals, fait déjà rêver. Alors que l’Airbus A380 qui a révolutionné le monde de l’aérien grâce à ses nouvelles technologies et capacités de passagers vient tout juste de fêter son dixième anniversaire, un nouveau concept encore plus ambitieux pourrait voir le jour d’ici 2030.
Trois énergies propres : l’éolien, l’hydrogène et l’énergie solaire

Fonctionnant uniquement à l’énergie renouvelable, Progress Eagle pourrait transporter jusqu’à 800 personnes sur trois étages sans polluer l’atmosphère. La baleine des airs, d’une envergure de près de 100 mètres, serait propulsée par l’énergie solaire à l’instar de Solar Impulse qui parcourt actuellement la planète.

awwa-qg-progress-eagle-concept-plane-by-oscar-vinals-large15Les 6 moteurs à hydrogène de l’appareil ne devraient rejeter qu’une vapeur d’eau, comme c’est le cas des modèles actuels de voitures. L’électricité à bord serait assurée par une éolienne et des panneaux solaires recouvrant les énormes ailes.

Cet avion du futur ne devrait laisser aucune empreinte écologique (même si la fabrication d’hydrogène nécessite actuellement un procédé d’extraction chimique). Mieux, selon le cabinet d’étude, l’aéronef pourrait se payer le luxe d’améliorer la qualité de l’air extérieur en filtrant le CO2.

Le confort d’abord !

Le designer Oscar Vidals souhaite que les longs trajets deviennent un plaisir. « Douze heures passées dans l’avion pourraient être semblables à celles passées dans un hôtel prestigieux», indique le designer pour CNN. L’appareil serait composé de quatre zones différentes pour le confort des passagers :

Des chambres privées dignes d’un grand hôtel;
Des restaurants;
Des boutiques physiques;
Une classe-Pilote.

progress-eagle-4-super-169La position inédite du cockpit, très en hauteur, permettra d’installer en dessous, tout à l’avant de l’appareil la classe-pilote. De grandes baies vitrées agrémenteront le voyage d’une vue exceptionnelle.

Grâce aux technologies utilisées, le bruit serait réduit de 75 % par rapport aux avions classiques actuels (120 dB).

On peut toujours rêver.

Même si de réels efforts sont faits pour améliorer leurs empreintes carbone, Airbus et Boeing ne sont pas prêts d’adopter des technologies aussi radicales. D’autant que les carnets de commandes des deux mastodontes de l’industrie aéronautique sont remplis jusqu’en 2025.

 

Robert Kassous

 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Remboursement des billets d’avion : les 10 meilleures compagnies à connaitre

Remboursement des billets d’avion : les 10 meilleures compagnies à connaitre

40962 vues
3 avril 2020 56

Fabrice Dariot est le président de Bourses des vols/Bourses des voyages. Son métier est...

Tourisme : la mue de eDreams-Odigeo expliquée en détail

Tourisme : la mue de eDreams-Odigeo expliquée en détail

1673 vues
2 avril 2020 0

Si les activités touristiques d’ eDreams-Odigeo sont principalement localisées en Espagne, son siège social...

Voyager reste vital rappelle le PDG de Booking.com

Voyager reste vital rappelle le PDG de Booking.com

1799 vues
17 mars 2020 0

Le PDG de Booking, Glenn Fogel, a lancé il y a quelques jours, après...