Oman, un tourisme idéal hors des sentiers battus


Lors de son passage à Paris, Salim Al Mahrooqi, le Ministre du Tourisme du Sultanat d’Oman a tenu à rencontrer La Quotidienne lors d’un déjeuner en petit comité pour rappeler tous les attraits de son pays pour les touristes français mais aussi pour présenter les opportunités que le Sultanat d’Oman peut offrir aux investisseurs étrangers dans ce domaine, aussi bien dans la construction et la gestion d’hôtels de luxe que dans la création d’infrastructures pour le développement d’activités touristiques, maritimes ou terrestres.

Pour le Ministre, l’évolution mondiale des formes de consommation énergétique est inévitable et le Sultanat qui dépend économiquement pour une large part de ses revenus pétroliers actuellement, a décidé de développer son offre touristique qui est une source de revenus conséquents pour l’avenir. Pour cela, Oman dispose de nombreux atouts.

Les trois grands axes touristiques que le ministre veut promouvoir sont le tourisme de luxe, le tourisme d’aventure et le tourisme culturel, avec un volet MICE qu’il souhaite développer fortement.

« C’est un pays parfait pour le MICE » précise Rania Khodr, la directrice de l’Office de Tourisme du Sultanat d’Oman à Paris, en citant pour exemple le congrès organisé par la société Point S qui a réuni 500 personnes en janvier dernier et dont les participants ont pu apprécier la qualité de l’hôtellerie 5* et les charmes de la découverte du pays.

En premier lieu, Salim Al Mahrooqi a insisté sur le fait que « Oman est un pays stable, qui n’est en guerre avec personne et qui n’a pas d’ennemi ! Un pays qui cherche à développer son tourisme, un tourisme de qualité. »

« Ici, et c’est relativement nouveau, tout le monde paye des impôts » ce qui est le signal d’une bonne gouvernance économique.

A Oman, contrairement à certains états voisins, la population est principalement authentiquement omanaise. C’est une population qui travaille à tous les niveaux, de l’ouvrier au chef d’entreprise, du chauffeur de taxi au banquier. Aussi de nombreux jeunes omanais sont formés aux différents métiers de l’hôtellerie, car ce secteur est un grand pourvoyeur potentiel d’emplois qualifiés. Oman accueille avec plaisir de nombreux résidents étrangers, mais de préférence des cadres ou des investisseurs à même d’être une force d’appoint au développement de l’économie du pays.

Actuellement la France est le 2ème pays source pour le tourisme derrière le Royaume-Uni et devant l’Allemagne. Le Ministre voudrait le consolider sur ces destinations tout en développant les liens vers les marchés américains, russes et asiatiques, Chine, japon et Corée du sud.

Pour cela, le Sultanat d’Oman a étudié et sélectionné près de 15 zones de développement prioritaire pour lesquelles des investisseurs étrangers pourront bénéficier d’avantages incitatifs dans un cadre légal et contrôlé.

L’ensemble de ces projets pourrait représenter près de 50 milliards d’investissement a précisé le Ministre, ajoutant que cela concernait aussi bien des investissements hôteliers de luxe dans des régions à fort potentiel mais en manque d’établissements, que des créations d’infrastructures d’activités, surtout des activités « d’aventure » pour des clients de tous âges.

Pour lui, Oman est un pays dont la diversité géographique est un peu comparable à celle de la Nouvelle Zélande qu’il prend en exemple pour la variété de ses activités « nature ».

Parmi les infrastructures en projet en zone montagneuse figurent de nouveaux sentiers de randonnée, des via ferrata, des tyroliennes… Les régions du Dhofar, de Musendam et de Mascate offrent de belles opportunités d’investissement, sans oublier une région moins connue, la grande île de Masirah qui pourrait devenir une nouvelle destination d’importance car elle est un haut lieu pour les amateurs de planche à voile et de kitesurf, et c’est aussi avec ses eaux turquoise et ses récifs coralliens, le principal lieu au monde pour la reproduction des tortues marines Canouannes.

Parmi les autres projets d’importance, l’implantation d’un service d’hydravions, idéal pour découvrir les milliers de km de côte du pays et la création d’installations portuaires capables d’accueillir les grands navires de croisière. Actuellement seul Ponant fait escale à Mascate.

Le tourisme international, plutôt moyen et haut-de-gamme est déjà très bien implanté à Oman. Le pays dispose de très beaux établissements hôteliers, les grandes chaines de luxe sont largement implantées à Oman et de nouveaux établissements très haut-de-gamme ouvrent régulièrement, comme le Jumeirah Mascate en avril prochain.

Oman propose une grande variété de paysages et d’ambiance, des plages sublimes quasi désertes, des criques aux eaux turquoise, un immense désert de sable avec des campements de tentes de luxe au milieu des dunes de sable, des montagnes arides et splendides coupées de magnifiques canyons, les wadis, au fond desquels coulent des eaux fraîches, des dizaines de magnifiques forts et forteresses aux murailles couleur de sable, témoins d’une histoire millénaire, une faune et une flore fort riches.

Quant au climat, Oman a la singularité d’avoir deux options climatiques très attractives. En Hiver, des températures délicieusement chaudes sans excès à Mascate et dans les montagnes, qui par contre peuvent devenir très chaudes pendant les mois d’été. Alors que le grand sud Omanais, le Dhofar, région centrée autour de sa capitale Salalah, bénéficie d’un climat inverse, qui offre fraicheur et humidité même en juillet et août !

C’est pourquoi entre juin et septembre le Dhofar attire nombre de visiteurs venus découvrir une végétation luxuriante exceptionnelle en été dans cette partie du monde, tout en profitant là aussi de plages exceptionnelles.

Avec cette variété de paysages, Oman est un paradis pour un tourisme d’aventures et d’expériences de tous niveaux, pour les familles comme pour les sportifs débutants ou quasi professionnels. Toutes les activités nautiques et balnéaires sont là, voile, kayak, plongée sous-marine, mini-croisière… Le désert peut se découvrir à petites doses en buggy, en 4×4, à dos de chameau.

On peut y dormir et y diner sous les étoiles, assister à des couchers de soleil de rêve… Les montagnes sont un incroyable terrain de jeux pour les marcheurs, les trekkers, mais aussi pour ceux qui voudraient simplement découvrir les merveilleux villages qui s’abritent au fond des canyons et des vallées en utilisant le réseau routier qui est excellent, même si certains lieux éloignés nécessitent l’usage d’un véhicule 4×4.

Un petit conseil pour tous ceux qui visiteront les régions montagneuses, ne pas oublier son maillot de bain car se rafraichir en se baignant dans les eaux claires de ces wadis fait partie des souvenirs mémorables que l’on ramène d’un voyage à Oman.

Un autre point fort d’Oman est le sens de l’hospitalité du peuple omanais. Traditionnellement, l’hôte étranger est toujours le bienvenu, et si dans vos promenades on vous offre de boire un café, ce sera proposé sans arrière- pensée. Et petite cerise sur le gâteau, le Sultanat d’Oman a été classé comme le 4ème pays le plus sûr au monde.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Air France se met aux petits soins pour ses passagers

Air France se met aux petits soins pour ses passagers


23 mai 2024 0

À compter du 11 juin prochain, Air France proposera à Paris-Charles de Gaulle de...

Barrer la vue sur le mont Fuji, la solution pour empêcher le Sur tourisme ?

Barrer la vue sur le mont Fuji, la solution pour empêcher le Sur tourisme ?


22 mai 2024 0

Une ville japonaise vient de commencer, hier mardi 21 mai, à installer une grande...

La dramatique dégringolade du géant Boeing

La dramatique dégringolade du géant Boeing


21 mai 2024 0

Le chaos interne chez Boeing commence à prendre des dimensions catastrophiques. Le ministère de...