National Tours en ordre de marche


Les bretons ont la tête dure. Ils ont le sens des valeurs et le respect de leurs partenaires.
C’est ce qu’a pu constater la poignée de journalistes invités lors du très sympathique déjeuner organisé mardi dernier par National Tours pour présenter sa nouvelle organisation.

Le tour opérateur rennais adopte en effet une nouvelle organisation par métier en mettant en place une simplification de ses structures.
Il faut rappeler que National Tours, après de multiples rachats de sociétés tant en distribution (agences), qu’en transport (autocars) ou en production, était devenu très compliquée à piloter du point de vue juridique, comptable et opérationnel.

Aujourd’hui, le groupe est organisé autour de quatre entreprises : Nationaltours, tour opérating (dédiée à la clientèle indiv), Nationaltours Agences (28 agences de voyages + 7 agences du réseau Pauli), Nationaltours Groupes, dirigé par Frédéric Marchand (cf photo, à droite), et Jouanno Autocars, pour le transport routier de voyageurs.

Cette simplification va accélerer le développement de l’entreprise pour lui permettre de réiterer sa belle performance de 2012, ( » il sera très difficile de la dépasser » indique Thierry Houalard, le patron du voyagiste) avec 33 000 pax et un volume d’affaire de 41 M€ réalisé.

Ces bons chiffres sont, de plus, tirés par une vraie montée en gamme, le développement de l’offre long courrier engendrant une hausse du panier moyen qui passe de 1 130 € à 1 240 €.

En 2013,  » à fin février les premières tendances font ressentir des flux identiques à ceux de 2012 » précise Thierry Houalard (photo, à gauche).

La production riche et diversifiée fait la part belle aux circuits, l’un des points forts du TO, avec notamment une très belle production sur les USA (circuit 13 jrs Canada/usa), la Thaïlande ou l’Isande avec le best seller, reprogrammé en 2013, de 9 jours « Entre glaciers et geysers » à Myvatn.

National tours a fait le pari de la régionalisation (le grand ouest de la France et une grande partie de l’est), de la proximité des clients (départs au plus près du domicile) et du 100 % B2B(aucune ventes directes n’est réalisées par le voyagiste).

Cette politique immuable (assez rare pour être soulignée !), alliée à des outils performants (nouveau progiciel gestour, brochure 228 pages, site internet en marque blanche, concept « Entre nous », conférences organisées dans toutes la France, entre autres), va ainsi permettre à National Tours de conforter sa place d’acteur incontournable dans le paysage touristique français.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment le tourisme au Japon, en Thaïlande et à Singapour profite de la crise à Hong Kong

Comment le tourisme au Japon, en Thaïlande et à Singapour profite de la crise à Hong Kong

1209 vues
23 octobre 2019 0

Hong Kong est toujours sous le feu des projecteurs avec des manifestations quasiment tous...

Qui sera au capital d’ Alitalia … Delta Air Lines ou Lufthansa ?

Qui sera au capital d’ Alitalia … Delta Air Lines ou Lufthansa ?

1540 vues
22 octobre 2019 0

La compagnie italienne nous réservera toujours des surprises. On ne compte plus le nombre...

Exclusif : Nicolas Delord, président de Thomas Cook France, répond à ses détracteurs

Exclusif : Nicolas Delord, président de Thomas Cook France, répond à ses détracteurs

4104 vues
21 octobre 2019 2

Accusé par Richard Vainopoulos le président de Tourcom de « ne pas avoir les épaules...