MSC : une Passerelle entre virtuel et réalité


Au 5ème étage de son immeuble de Montrouge, MSC Croisières France a dédié un espace multimedia baptisé « la passerelle » pour recevoir ses invités, assumer les formations professionnelles des conseillers en voyages ou encore brainstormer entre collaborateurs. C’est cet espace qu’a choisi hier matin Patrick Pourbaix, le Directeur général France de l’entreprise, pour présenter à la presse son nouveau catalogue 2019-2020 et les avancées technologiques associées.

« Notre nouvelle brochure immersive 2019/2020 sera distribuée à toutes les agences de voyages de France dès la semaine prochaine, explique Patrick Pourbaix, une belle occasion pour elles de découvrir en avant-première le MSC Seaview, dont l’inauguration aura lieu le 2 juin prochain à Civitavecchia, grâce à un casque de réalité virtuelle« .

Msc Croisières est le premier croisiériste à se positionner sur ​ces nouvelles technologies qui proposent de vivre l’expérience d’un bateau de croisière en réalité virtuelle et augmentée grâce à des casques VR Samsung.

Les clients et les distributeurs pourront très à l’avance découvrir les produits, les services et les itinéraires de tous les navires de la flotte MSC qui se réserve désormais très longtemps à l’avance.

« Nous ouvrons les ventes en général 18 mois avant les premiers départs et parfois même un peu plus tard  » précise Patrick Pourbaix rappelant que cette anticipation est très appréciée du marché français et stratégique pour la compagnie dans le remplissage des bateaux de plus en plus importants et imposants.

Big is beautiful

Msc a investit quelques 10 milliards d’euros pour 10 navires dont deux sont prévus pour 2019 (le MSC Bellissima en mars 2019  et le MSC Grandiosa en novembre 2019, tous deux au départ de Marseille).
« Le gigantisme des navires, loin d’être une contrainte est un avantage certain, indique le Directeur Général, car nous augmentons parallèlement la qualité des prestations et des itinéraires ».

De gros progrès ont été ainsi réalisé depuis quelques années pour des navires de la hauteur d’un immeuble de 15 étages avec jusqu’à 6000 passagers et plus de 2000 membres d’équipage. Avec évidemment de plus grandes possibilités de loisirs et  des cibles de clients différentes. Et c’est bien l’objectif premier des agences de voyage, de pouvoir répondre à des demandes et à des cibles variées : jeunes, retraités, famille, couple, amis, pour toutes les occasions. En leur offrant des terrains de golf, des cinémas, des casinos, des théâtres, et de multiples restaurants.

Un assistant virtuel aux petits soins

La compagnie renforce également son positionnement technologique en introduisant l’intelligence artificielle grâce à un assistant personnel virtuel mis en place à bord du MSC Bellissima et développé par Harman International, filiale de Samsung.
Chaque cabine disposera de cet assistant virtuel qui permettra, selon Patrick Pourbaix, « de ne jamais aller à l’information mais de disposer de tous les services à portée de main« .

En 2026, les chiffres de fréquentation devraient tripler chez MSC France qui comptent fortement sur ses distributeurs agences de voyages pour l’accompagner dans son développement. Et regarder ensemble dans la même direction.

PR

 

 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ces trois grandes compagnies aériennes asiatiques encore à la peine

Ces trois grandes compagnies aériennes asiatiques encore à la peine

1733 vues
18 octobre 2019 0

Si nous sommes restés concentrés sur les récentes faillites de XL Airways et Aigle...

Pourquoi les professionnels du tourisme au Sénégal tentent d’éviter le pire

Pourquoi les professionnels du tourisme au Sénégal tentent d’éviter le pire

1564 vues
17 octobre 2019 0

Le ministre de l’intérieur et le ministre du tourisme du Sénégal jouent sur différentes...

Le président de Thomas Cook France sort de son silence

Le président de Thomas Cook France sort de son silence

3993 vues
16 octobre 2019 1

On s’étonnait de ne pas avoir de commentaires officiels de la part de Nicolas...