MSC Croisières : Ce que Patrick Pourbaix a prévu pendant les fêtes


Comme tous ses concurrents, MSC a dû annuler toutes ses croisières de fin d’année. Pour La Quotidienne, Patrick Pourbaix, Directeur Général France et Belgique de MSC Croisières a fait un point d’étape sur la situation.

A l’heure actuelle 3 croisières du MSC Grandiosa et 3 autres du MSC Magnifica prévues au départ de l’Italie pendant la période des Fêtes ont dû être annulées par décision du gouvernement Italien. Pour l’instant MSC prévoit que le Magnifica reprendra ses croisières à partir du 15 janvier. Le MSC Grandiosa ne reprendra du service que pour la saison estivale à partir du 10 juin. Toutes les futures croisières auront une jauge passagers réduite à 70% pour permettre de parfaites conditions sanitaires.

Pour Patrick Pourbaix, les croisières MSC au départ de Miami devraient repartir au mieux après la mi-mars, si les conditions sanitaires le permettent.

Par contre l’actuelle saison des Antilles Françaises est définitivement compromise pour cause de fermeture des ports de toutes les îles et pas seulement des îles françaises. Ce sera pour l’hiver prochain.

Aux Emirats Arabes Unis, la réouverture des croisières est en discussion mais pas de visibilité à court terme. Mais par contre pour l’Exposition Universelle 2020 qui a été repoussée et qui se déroulera à cheval sur 2021-2022, MSC reste partenaire de l’Expo et maintiendra 2 navires sur la région, qui prévoiront des excursions dédiées pendant les escales.

Du côté des croisières en Asie, au mieux il serait éventuellement question d’une reprise à l’été prochain. Par contre pour l’Europe du Nord, 5 navires seront positionnés.
Pour les croisières méditerranéennes MSC aura 4 navires pour la prochaine saison estivale, avec des départs depuis le port de Gènes, mais pas seulement.

Un retour de MSC sur le port de Marseille est dans les cartons. Patrick Pourbaix nous a confirmé que son bureau est en relation très régulière avec le Préfet de la région PACA (SUD !) pour mettre en place cette escale dès que possible. Car le gouvernement a décidé que dorénavant ce sont les préfets de région qui sont en charge des autorisations d’escales pour les navires de croisière.

Patrick Pourbaix a bon espoir que dès le début du printemps l’escale « Marseille » sera opérationnelle.

Un point essentiel pour le directeur de MSC, c’est la sécurité sanitaire des passagers et des équipages avec des règles très strictes mais qui donnent un réel sentiment de sécurité à tous à bord. Les bateaux de MSC doivent être une vraie « bulle sanitaire ». Avant même d’embarquer, tous les passagers passent un test antigénique (prélèvement d’une goutte de sang et résultat en deux minutes).

Les passagers négatifs embarquent immédiatement. En cas de test positif, un test PCR est aussitôt pratiqué (c’est celui qui nécessite un prélèvement nasal par écouvillon un peu désagréable). Si celui-ci est négatif, il peut embarquer. S’il est positif, donc malade du Covid il est immédiatement isolé et son rapatriement sanitaire sécurisé est organisé par Europe Assistance dont l’assurance « Covid » a été rendue obligatoire par MSC pour tous ses passagers. Dans ce cas MSC lui s’engage à lui rembourser sa croisière.

En milieu de croisière, tous les passagers devront passer un test antigénique supplémentaire. Pour garantir au mieux la sécurité à bord l’équipage aura lui subi 3 tests avant de pouvoir monter à bord…

Voici quelques-unes des règles de base: taux de remplissage du navire limité à 70%, port du masque obligatoire, gel partout, nettoyage et désinfection permanents, prises de température de tous les passagers 2 fois par jour (au petit déjeuner et au diner) contrôlées avec les cartes magnétiques de chaque passager, augmentation du nombre de séances des spectacles pour permettre à tous d’y assister en assurant une vraie distanciation… De même réservations obligatoires avec horaires précis pour les restaurants.

Parmi les nouvelles règles qui pourront sembler un peu plus contraignantes, lors des escales seules les excursions organisées par MSC sont autorisées, car très encadrées sanitairement , et interdiction de descendre à terre en individuel.

Et si lors d’une excursion, des passagers décident de se séparer du groupe pour continuer leur visite de leur côté, la sanction est sans appel, ils ne rembarqueront pas à bord. Et c’est malheureusement arrivé, malgré les avertissements !

Le résultat est probant. Pour l’ensemble des 18 croisières MSC qui ont eu lieu pendant la période de déconfinement, le taux de satisfaction des 30 .000 passagers a été plus haut que d’habitude.

Patrick Pourbaix qui a participé à une de ces croisières avec sa famille a pu constater que les passagers parlaient d’une réelle sensation de sécurité à bord.

Au point qu’un couple de croisiéristes a décidé de faire trois fois de suite la même croisière, car ils se sentaient en plus grande sécurité à bord qu’à leur domicile (anecdote rapportée par Patrick Pourbaix qui les a croisés à bord).

Et pour faire le point sur les croisières annulées, si 10% des clients MSC ont demandé un remboursement, 20% ont déjà reporté leurs réservations sur une autre croisière dans les 6 à 8 mois à venir, la grande majorité des autres semblent être en discussion avec leurs agences de voyage sur une reprotection sur des croisières 2021-2022.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Organisation Mondiale du Tourisme : une femme défie la présidence

Organisation Mondiale du Tourisme : une femme défie la présidence

1159 vues
15 janvier 2021 0

Shaika Mai Al-Khalifa, citoyenne du royaume de Bahreïn, se présente contre le titulaire, Zurab...

Le gouvernement chinois veut la tête d’un géant du tourisme

Le gouvernement chinois veut la tête d’un géant du tourisme

1811 vues
12 janvier 2021 0

Le milliardaire chinois Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, la plus grande plateforme mondiale d’e-commerce...

Sandals pleure son président

Sandals pleure son président

1339 vues
8 janvier 2021 0

Gordon «Butch» Stewart, 79 ans, fondateur et propriétaire de Sandals, l’une des principales chaînes...