Mexique : Acapulco plonge dans l’horreur


Les pluies et vents violents qui ont secoué ce week-end plus de deux tiers du territoire mexicain ont provoqué des inondations, des glissements de terrain et de violentes crues de cours d’eau, qui ont endommagé de nombreux foyers et voies de communication.

Enrique Peña Nietoa, le président mexicain s’est rendu lundi soir dans la station balnéaire d’Acapulco, au bord de l’océan Pacifique, où 40 000 touristes sont bloqués.

Après quatre jours consécutifs de tempêtes, plus de la moitié d’Acapulco, (680 000 habitants), est inondée. En particulier, la périphérie et le quartier de Punta Diamante, une zone hôtelière.

Beaucoup de visiteurs étaient venus pour profiter du soleil et de la plage lors du week-end prolongé des fêtes de l’Indépendance mexicaine. Las, ils ont dû affronter des vents violents, des pluies torrentielles et des inondations. L’aéroport est inondé et les routes pour la plupart impraticables.

Dans l’espoir d’obtenir un billet d’avion, des centaines de personnes patientaient encore mardi sur l’esplanade d’un centre de spectacles d’Acapulco, converti en centre d’opération des compagnies aériennes.
Celui-ci est devenu aussi un refuge improvisé de quelque 2000 touristes qui ne pouvaient plus se loger.

Le groupement des hôteliers d’Acapulco s’est engagé à offrir un gîte gratuit jusqu’à mercredi aux quelque 15’000 à 20’000 de leurs clients bloqués.
Mais nombreux sont ceux qui préfèrent les refuges improvisés, en dépit des conditions précaires, pour être plus près des accès aux trois compagnies aériennes qui, avec les vols militaires, ont déjà évacué mardi plusieurs centaines de touristes.

Les «ponts aériens» avec la capitale mexicaine opèrent directement de la piste de l’aéroport international d’Acapulco, dont les tours de contrôle ne fonctionnent pas.

Le terminal de passagers est inutilisable car complètement inondé, de même que la zone de stationnement.
Scènes de pillage

C’est dans cette zone que se sont déroulées des scènes de pillage. Des centaines de personnes ont attaqué un commerce et deux centres commerciaux, emportant nourriture, électroménager et matelas.

« Nous ne pouvons pas les contenir. Nous sommes dans une situation d’urgence grave», dit un soldat affecté à des tâches de sécurité.
Outre l’armée, des éléments de la Police fédérale ont été déployés dans cette ville frappée depuis des années par une vague de violences attribuée aux narcotrafiquants.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi le géant chinois du Tourisme Ctrip va changer de nom ?

Pourquoi le géant chinois du Tourisme Ctrip va changer de nom ?

1648 vues
13 septembre 2019 0

Ctrip, une des premiers groupes de voyages au monde, a l’ambition de réaliser une...

Comment les incendies en Indonésie polluent jusqu’en Thaïlande

Comment les incendies en Indonésie polluent jusqu’en Thaïlande

1550 vues
12 septembre 2019 0

537 départs de feu auraient été détectés sur l’île de Sumatra mardi 10 Septembre,...

FTI Voyages droit dans ses bottes… de sept lieux

FTI Voyages droit dans ses bottes… de sept lieux

1655 vues
11 septembre 2019 0

La période estivale pendant laquelle votre média préféré, La Quotidienne, prenait des vacances méritées,...