Quelles sont les meilleures villes au monde pour vivre et pour travailler ?


Tous les ans, une enquête est très attendue par les DRH des grandes entreprises. C’est l’enquête annuelle de Mercer sur le coût de la vie. En fonction de l’évolution à la hausse ou à la baisse du coût de la vie, les entreprises adapte les primes pour les expatriés. Alors, est-ce moins cher de vivre à Tunis ou à Zurich ?

Il y a un nombre croissant d’expatriés

Ici nous évoquons surtout les expatriés des grandes entreprises internationales. Les autres peuvent être intéressés également car ils sauront quelles sont les villes où le coût de la vie est bas ou trop haut. Selon l’étude Global Mercator 2017 de Mercer, des salaires justes et compétitifs ainsi que des opportunités de promotion sont les principales priorités des employés cette année et ce qui n’est pas surprenant étant donné le climat actuel d’incertitude et de changement.

Une enquête très suivie dans une économie mondialisée

« La globalisation du marché est bien documentée avec de nombreuses sociétés opérant dans plusieurs endroits dans le monde et promouvant des missions internationales pour améliorer l’expérience des futurs managers », a déclaré Ilya Bonic, Senior Partner et Président de Mercer’s Career.

« Il y a de nombreux avantages personnels et organisationnels pour envoyer des employés à l’étranger, que ce soit pour des affectations à long ou court terme, y compris dans le développement de carrière, la création et le transfert de compétences et la réaffectation des ressources« .

Un sondage basé sur le dollar américain

Le sondage faisant autorité de Mercer est l’un des plus complets au monde.

Il a été conçu pour aider les entreprises multinationales et les gouvernements à déterminer les indemnités de compensation pour leurs employés expatriés. New York est utilisée comme ville de base et toutes les villes sont comparées à celle-ci. Les mouvements de devises sont mesurés par rapport au dollar américain.

L’enquête comprend plus de 400 villes sur les cinq continents et mesure le coût comparatif de plus de 200 articles dans chaque endroit, y compris le logement, le transport, la nourriture, les vêtements, les articles ménagers et le divertissement.

L’Asie et l’Europe figurent en tête du classement

L’enquête de Mercer sur le coût de la vie 2017 révèle que les villes asiatiques et européennes et notamment Hong Kong (2), Tokyo (3), Zurich (4) et Singapour (5) figurent en tête des villes les plus chères pour les expatriés. Une exception pour Luanda (1), la capitale de l’Angola, qui est la ville la plus coûteuse en raison du coût des marchandises et de la sécurité.

D’autres villes figurant dans le top 10 des villes les plus coûteuses de Mercer pour les expatriés sont Séoul (6), Genève (7), Shanghai (8), New York (9) et Berne (10).

Les villes les moins chères au monde pour les expatriés, selon l’enquête de Mercer, sont Tunis (209), Bichkek (208) et Skopje (206).

Paris est à la 62 ème place mais devant les principales villes allemandes !

Zurich (4) reste la ville européenne la plus chère de la liste, suivie de Genève (7) et de Berne (10). Moscou (13) et Saint-Pétersbourg (35)
ont respectivement bondi de 54 places, en raison de la forte appréciation du rouble par rapport au dollar américain et du coût des biens et services.

Par ailleurs, Londres (29), Aberdeen (146) et Birmingham (147) ont respectivement perdu quelques places suite à l’affaiblissement de la livre par rapport au dollar américain après le vote sur le Brexit.

Copenhague (27) a chuté de trois places, passant de 24 à 28. Oslo (46) est en hausse de treize places par rapport à l’année dernière, tandis que Paris a chuté de dix-huit places au 62e rang. Vienne (78) et Rome (80).

Les villes allemandes de Munich (98), Francfort (117) et Berlin (120) ont chuté de manière significative, tout comme Düsseldorf (122) et Hambourg (125.

Certaines villes d’Europe centrale et orientale, dont Prague (132) et Budapest (176), tandis que Minsk (200) et Kiev (163) ont respectivement bondi de
quatre et treize places, malgré des logements stables dans ces localités.

Tel Aviv reste la ville la plus chère du Moyen-Orient

Tel Aviv est suivie de Dubaï (19), Abu Dhabi (22) et Riyad (52).
Djeddah (117), Mascate (92) et Doha (81) sont parmi les villes les moins chères de la région. Le Caire (183) est la ville la moins chère suite à nouveau à une dévaluation de la livre égyptienne.

Si Tel Aviv a grimpé, c’est Luanda (1) qui prend la première place en tant que ville la plus chère pour les expatriés à travers l’Afrique et dans le monde
en dépit de l’affaiblissement de la monnaie par rapport au dollar américain.

Luanda est suivie par Victoria (13), Ndjamena (15) et Kinshasa (17).

Tunis va rester une de nos villes préférée car c’est la ville la moins chère de la région. Tunis se trouve à la 209 ème place.

C’est Hong Kong qui reste la ville la plus chère d’Asie-Pacifique

Cinq des dix premières villes du classement de cette année se trouvent en Asie. Hong Kong (2) est la ville la plus chère du fait de l’ancrage de sa monnaie au dollar américain, ce qui a fait grimper le coût des logements sur place.

Ce centre financier mondial est suivi par Tokyo (3), Singapour (5), Séoul (6) et Shanghai (8). La majorité des villes chinoises ont chuté dans le classement en raison de l’affaiblissement du yuan chinois par rapport au dollar américain. Les villes australiennes ont toutes connu une nouvelle hausse du classement mondial depuis l’année dernière en raison du raffermissement du dollar australien.

Sydney (24), la ville australienne la plus chère pour les expatriés, a gagné dix-huit places dans le classement, avec Melbourne (46) et Perth (50) qui ont respectivement grimpé de plusieurs places. La ville la plus chère d’Inde est Mumbai (57), Cette ville la plus peuplée de l’Inde est suivie par New Delhi (99) et Chennai (135). Bangalore (166) et Calcutta (184).

Ailleurs en Asie, Bangkok (67) a bondi de sept places par rapport à l’année dernière. Jakarta (88) et Hanoi (100) ont également augmenté dans le classement, en hausse de cinq et six places respectivement. Karachi (201) et Bichkek (208) restent les villes les moins chères de la région pour les expatriés.

New York reste la ville la plus chère des Etats-Unis

San Francisco (21) et Los Angeles (23) ont grimpé respectivement de cinq et quatre places. Parmi les autres grandes villes américaines, Chicago (31) est en hausse de trois places, Boston (51) est en baisse de quatre places, et Seattle est en hausse de sept places. Portland (115) et Winston Salem (140) restent les moins chères pour les expatriés aux États-Unis.

Les villes du Canada sont en hausse avec Vancouver (107) qui a devancé Toronto (119) pour devenir la ville canadienne la plus chère du classement, suivie de Montréal (129) et de Calgary (143). Ottawa est la ville la moins chère au Canada.

En Amérique du Sud, c’est Sao Paulo qui garde la palme Sao Paulo est suivie par Rio de Janeiro (56) qui a bondi dans le classement en raison du raffermissement du real brésilien par rapport au dollar américain.

Buenos Aires, est au 40e rang, suivie de Santiago du Chili (67) et de Montevideo (65).

Parmi les autres villes d’Amérique du Sud qui figurent parmi les villes les plus coûteuses pour les expatriés, citons Lima (104) et La Havane (151). San Jose, au Costa Rica (110) a connu la plus forte baisse dans la région, le dollar américain s’étant renforcé.

Caracas au Venezuela a été exclu du classement en raison de la situation monétaire et politique très incertaine.

En attendant, nous publions les 10 villes les plus chères au monde pour les expatriés. Cela donnera également quelques idées pour ceux qui font du tourisme de longue durée.

LUANDA, Angola
HONG KONG, Hong Kong
TOKYO, Japon
ZURICH, Suisse
SINGAPORE Singapour
SEOUL, Corée du Sud
GENEVE, Suisse
SHANGHAI Chine
NEW YORK CITY, USA
BERNE, Suisse

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Nouvelle stratégie touristique en Tunisie : avec ou sans René Trabelsi ?

Nouvelle stratégie touristique en Tunisie : avec ou sans René Trabelsi ?

1295 vues
14 novembre 2019 0

D’après le site d’informations « TunisTribune », René Trabelsi devrait être reconduit à son...

Menace sur le tourisme : le cyclone Bulbul a touché gravement l’Inde et le Bangladesh

Menace sur le tourisme : le cyclone Bulbul a touché gravement l’Inde et le Bangladesh

1124 vues
13 novembre 2019 0

Les météorologues ont déclaré que plusieurs personnes sont mortes des suites du cyclone tropical...

La Californie désormais en temps réel avec l’Oregon et Washington state

La Californie désormais en temps réel avec l’Oregon et Washington state

1068 vues
8 novembre 2019 0

Les organismes de promotion touristique des États de Californie, de l’Oregon et de Washington...