Le Mexique sur tous les fronts


Après avoir accompagné le mois dernier le FAM trip organisé par Empreinte qui avait invité 40 agents de voyage au Mexique à la découverte de la « Riviera Maya » (le plus grand FAM trip jamais fait pour la France) Jesùs Catalàn Meneses, le directeur parisien de l’Office de Promotion du Tourisme du Mexique, a organisé la semaine dernière le grand workshop annuel du Mexique (le Cycle Séminaires du Mexique) à Lyon le 6 et à Paris le 8 juin dernier.

A Lyon, plus de 70 agents de voyage étaient venus rencontrer les partenaires dans le cadre gastronomique de Pléthore et Balthazar. A Paris ils étaient plus de 150 à découvrir les magnifiques salons du Palais Vivienne, qui vit défiler, alors que le palais était la propriété du Duc d’Orléans, tous les plus grands esprits, intellectuels et artistes de l’époque comme Victor Hugo ou Flaubert.

Avec de tels parrains, rien d’étonnant à ce que le succès de cet événement mexicano-français soit au rendez-vous.

Les partenaires étaient nombreux, chacun installé sur un mini stand. Bien évidemment Empreinte était présent avec Nicolas Ivaldi, son directeur commercial, accompagné de ses équipes régionales. Vacances Transat était là, de même que Travel Cube et il y avait aussi plusieurs groupes hôteliers comme AM Resorts ou Iberostar, ces deux derniers représentés respectivement par Marie Gougeon et Silvio Rosso.

Patrice Pivetal était à son poste sur le stand de la compagnie XL Airways, non loin des stands d’Air France et d’Aeromexico qui étaient eux aussi de la partie.

En peu de temps les salons du Palais Vivienne ressemblèrent à une ruche besogneuse où chacun passait de table en table, attendant patiemment son tour pour accéder aux commerciaux des partenaires qui n’eurent guère le temps de chômer pendant les deux bonnes heures consacrées à ce work-shop, idéal pour des rencontres informelles.

Jesùs Catalàn Meneses et Ana Sofia Diaz, la directrice adjointe de l’office, en profitaient pour essayer de rencontrer tous les invités avant le séminaire général sur le Mexique pour lequel Jesùs Catalàn Meneses prit la parole pour une présentation générale de la destination avec une très bonne nouvelle sur la fréquentation touristique : la période de janvier à avril 2017 a vu le nombre de touristes français augmenter de 10 % par rapport à la même période de 2016 (très précisément +9,9 %).

La porte d’entrée du Mexique pour les voyageurs tricolores est double. C’est d’abord Cancun qui donne accès au « Monde Maya » et qui est desservi toute l’année par XL Airways et pendant onze mois seulement par Air France.

Les autres vols directs se font sur Mexico, avec deux vols quotidiens au départ de Paris avec Air France et Aeromexico.

Jesùs Catalàn Meneses aime bien rappeler à ceux qui ne connaissent pas parfaitement son pays, que le Mexique possède un territoire immense, mesurant plus de 3.000 km en diagonale, ce qui représente plus ou moins la distance qui sépare Barcelone de St Petersburg.

Il est inimaginable de penser le parcourir en une fois, et pourtant chaque région est à elle seule une destination en soi.

Chacune a ses propres attraits historiques, culturels, gastronomiques ou tout simplement balnéaires ou de farniente.

Evidemment les plus connues sont d’ abord la Riviera Maya, suivie par la région de Mexico, mais bien d’autres endroits méritent le voyage.

Actuellement la région de Vallarta-Nayarit est la nouvelle destination « plage » de la côte Pacifique et tente de faire jeu égal en terme de destination branchée avec celle de Los Cabos qui elle est située tout en bas de la péninsule de Basse Californie.

La communication de Vallarta-Nayarit est une œuvre commune à deux états mexicains, Jalisco et Nayarit car la Baie de Banderas se trouve être à cheval sur deux états: l’iconique station balnéaire de Puerto Vallarta est dans l’état de Jalisco, alors que sa voisine, Nuevo Vallerta, est elle dans l’état de Nayarit.

Cette communication ne se contente pas seulement de promouvoir les attraits de ses stations balnéaires dont les plages sont considérées par certains comme les plus belles au monde, mais elle insiste aussi sur les autres sites des environs qui méritent bien une visite comme la ville de Tequila, lieu de naissance et capitale mondiale de la boisson du même nom.

Et pour ceux qui ne le savent pas, la Tequila est une boisson d’appellation protégée, classée depuis 2006 au Patrimoine Mondial par l’UNESCO et qui légalement ne peut être fabriquée que dans cette petite partie du Mexique et seulement à partir d’agave bleu ayant poussé dans l’état de Jalisco.

Et c’est tout naturellement que la soirée s’est continuée par un grand cocktail dînatoire dans une ambiance des plus animées que la consommation (modérée !) de margaritas bien frais n’a fait qu’entretenir.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme et Transport aérien : le Coup de grâce écologique

Tourisme et Transport aérien : le Coup de grâce écologique

1754 vues
3 juillet 2020 2

Tout le monde est bien d’accord sur la nécessité de sauvegarder notre planète ce...

Vacances d’été : les prix devraient baisser… ou pas

Vacances d’été : les prix devraient baisser… ou pas

2087 vues
2 juillet 2020 0

Depuis le début du confinement, le volume des ventes de billets d’avion a énormément...

Ouverture des frontières : des conseillers en voyage au bord de la crise de nerf 

Ouverture des frontières : des conseillers en voyage au bord de la crise de nerf 

8107 vues
1 juillet 2020 0

Dans les agences de voyage, il suffit d’interroger, non pas les patrons, mais les...