Le gouvernement chinois veut la tête d’un géant du tourisme


Le milliardaire chinois Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, la plus grande plateforme mondiale d’e-commerce et de tourisme, se serait brouillé avec le gouvernement de Pékin.

Plusieurs articles récents viennent de rapporter que Ma avait offensé les autorités chinoises en prononçant un discours à Shanghai en octobre dernier critiquant la réglementation financière, et que lui et ses collègues avaient été interpellés par la police.

L’introduction en bourse prévue de sa centrale de services financiers, Ant Group, pour plus de 30 milliards de dollars américains, a été soudainement suspendue.

Des enquêtes antitrust ont été lancées contre son autre grande entreprise, le détaillant en ligne Alibaba (ainsi que le géant chinois de la technologie, Tencent).

Vers la fin de l’année, Ma a ensuite reçu un «ordre de rectification» de la Banque populaire de Chine (PBoC), la banque centrale, décrivant cinq façons dont Ant Group doit se conformer au régulateur.

Pour couronner le tout, l’entrepreneur n’aurait pas été vu en public depuis octobre dernier.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Organisation Mondiale du Tourisme : une femme défie la présidence

Organisation Mondiale du Tourisme : une femme défie la présidence

1157 vues
15 janvier 2021 0

Shaika Mai Al-Khalifa, citoyenne du royaume de Bahreïn, se présente contre le titulaire, Zurab...

Sandals pleure son président

Sandals pleure son président

1338 vues
8 janvier 2021 0

Gordon «Butch» Stewart, 79 ans, fondateur et propriétaire de Sandals, l’une des principales chaînes...

FTI Voyages se sépare de son président

FTI Voyages se sépare de son président

1888 vues
23 décembre 2020 0

Pour l’industrie du tourisme, 2020 restera dans l’histoire comme l’année des plus grands défis,...