La Thaïlande prend une décision courageuse pour le tourisme à Maya Bay


On se souvient que la plage mythique de Maya Bay est devenue célèbre après le film « The Beach » avec Leonardo Di Caprio. Elle a initialement été fermée pendant quatre mois en raison de l’érosion des plages et de la pollution. Les autorités viennent de prendre une sage décision.

Maya Bay aurait déjà souffert du tournage du célèbre film

Le film « The Beach » a fait connaitre Maya Beach. Cependant, le tournage a suscité une controverse, en raison de l’aménagement paysager de cette plage naturelle de Ko Phi Phi. La production du film voulait rendre l’endroit totalement paradisiaque quitte à éliminer des cocotiers et à altérer des dunes de sable. Nombreux sont ceux qui estiment que les dommages causés à l’écosystème sont permanents et que les tentatives de restauration ont échoué.

Un problème qui ne peut être réglé en quelques mois

L’interdiction temporaire a montré qu’une solution de court terme ne fonctionnait pas. Les dégâts étaient plus importants que prévu.
Songtam Suksawang, Directeur des parcs nationaux a indiqué : « Nous avons découvert que le système écologique était sérieusement détruit par l’arrivée de 5 000 personnes par jour »… « Il est très difficile de remédier à la situation et de la remettre en état, car la baie a été complètement détruite, ainsi que les plantes qui la recouvrent ».

Outre l’érosion des plages, une circulation dense autour des eaux peut également endommager les récifs coralliens sensibles, déjà vulnérables à la hausse des températures de la mer et au changement climatique.

Une fermeture à durée indéterminée

Le Département thaïlandais des parcs nationaux, de la conservation de la vie sauvage et des plantes a annoncé la fermeture pour une durée indéterminée.

Les restrictions sur le tourisme ne seraient levées que lorsque l’écosystème retrouverait une situation normale.
C’est une décision courageuse que d’autres pays n’ont pas été capables de prendre.

On pense bien sûr à Boracay

En avril 2018, le président philippin, Rodrigo Duterte, avait annoncé la fermeture de la populaire station balnéaire de Boracay pour une durée de six mois, qualifiant la destination de « cloaque ». L’île a été rouverte sans que les travaux ne soient réellement effectués. On évoquait notamment le manque de traitements des eaux usées. Il est évident que Boracay n’est plus un paradis et ce n’est pas en 6 mois qu’on peut résoudre un problème environnemental. Nous sommes bien tristes pour les Philippines !

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Buenos Aires dans le tempo de sa croissance touristique

Buenos Aires dans le tempo de sa croissance touristique

1123 vues
20 mai 2019 0

La capitale argentine, « la ville de toutes les passions », a accueilli 2...

Golf : Une Terre Blanche pour les amoureux de la petite balle

Golf : Une Terre Blanche pour les amoureux de la petite balle

1653 vues
17 mai 2019 0

Le grand chic, c’est de taper la balle au golf à la Terre Blanche....

Tourisme en zones à risques, quelles précautions à prendre ?

Tourisme en zones à risques, quelles précautions à prendre ?

1251 vues
14 mai 2019 0

Quand on voyage il faut s’informer des conditions de sécurité des destinations visitées. Les...