La Resistible Asencion de Turkish Airlines


baroux-1S’il est une compagnie en forte croissance en « Europe », je mets des guillemets, c’est bien Turkish Airlines.

Depuis des années ce transporteur qui ne faisait pas beaucoup parler de lui jusque-là, s’est installé sous les projecteurs.

Cela se traduit d’abord par une volonté d’expansion rapide portée par la bonne santé économique du pays.
C’est ainsi que en 5 ans, la compagnie a doublé de volume pour atteindre prochainement 50 millions de passagers. Or plus extraordinaire elle a réussi cet exploit en gardant une rentabilité parfaitement raisonnable de 6 % de son chiffre d’affaires avec un profit cumulé de 1,66 milliards de dollars pendant la même période.

De quoi faire rêver nombre de transporteurs mondiaux.

Cerise sur le gâteau, Turkish Airlines est nommée depuis 3 ans, la meilleure compagnie européenne.
Performance qui doit être certes relativisée, car les transporteurs européens ne se font pas remarquer par la qualité de leurs services tout au moins comparés aux compagnies asiatiques. Mais enfin cela reste une référence.

En conséquence de quoi, la compagnie a commandé 214 avions nouveaux, ce qui est l’équivalent de sa flotte actuelle qui en comporte 217 et qui est une des plus jeunes d’Europe avec 5 ans d’âge moyen de ses appareils. Autant dire que les nouvelles commandes ne sont pas là pour remplacer les appareils anciens, mais bien pour augmenter les capacités.

Bref, tout semble aller pour le mieux du monde, avec, de surcroit la mise prochaine en chantier du 3ème aéroport d’Istanbul  qui sera la plus grande plateforme du monde avec une capacité de 150 millions de passagers, soit plus du double de ce qu’est actuellement Roissy Charles de Gaulle.

Tous les indicateurs sont au vert pour faire de Turkish Airlines le premier transporteur européen à l’horizon 2020 au plus tard. Et pourtant…

Les signes de dérèglement de cette belle mécanique deviennent de plus en plus perceptibles.

D’abord, il y a la situation politique en Turquie et plus particulièrement à Istanbul.
Il est plus que vraisemblable que les manifestations actuelles vont porter un très sérieux coup de frein au tourisme. Or celui-ci est avec 30 millions de visiteurs par an, un magnifique atout pour la compagnie.

Et puis, il y a une interrogation.

Où est passé l’emblématique Président de Turkish Airlines : Temel Kotil ? Depuis un mois on n’entend plus parler de lui, alors qu’il faisait la une de l’actualité, jusqu’à faire la couverture du dernier Airline Business.
Sur le site de la compagnie toute mention sur lui a disparu. Le dirigeant en place est Handi Topçu, plutôt inconnu du milieu aéronautique. Plus intrigant, Temel Kotil a disparu des moteurs de recherche et sur le site de la compagnie, la partie réservée à la gouvernance est inaccessible.

Or Temel Kotil a réellement symbolisé le renouveau du transporteur turc. C’est lui qui lui a donné ce formidable élan. Que va devenir la compagnie sans son emblématique dirigeant ?

Il semblerait qu’il y a eu conflit entre les responsables politiques et Temel Kotil à propos de l’interdiction du rouge à lèvres pour les hôtesses de la compagnie.
Le motif paraît futile mais en fait il représente une manière de s’opposer à un islamisme rampant que semble vouloir progressivement imposer le Premier Ministre et qui est peu admis au moins par la population stambouliote.

Est-ce que le changement de direction, s’il existe vraiment, aura une incidence sur la progression d’une compagnie portée par une stratégie offensive et volontariste ?
Est-ce que la nouvelle direction poursuivra dans la même voie ? Est-ce que les clients vont suivre ?

Voilà une série d’interrogations pour lesquelles on aimerait bien avoir la réponse. En souhaitant grande prospérité à Turkish Airlines.

 

Jean-Louis BAROUX 





    1 commentaire pour “La Resistible Asencion de Turkish Airlines

    1. L’Irrésistible vous voulez dire? Bien sûr…après avoir bien copié les autres compagnies, surtout les européennes, profité de l’ entrée dans la plus grande Alliance, quelle aubaine pour faire de la pique commerciale, avoir cassé les prix de façon éhontée auprès de fidèles clients, pratiqué la délation à l’orientale si nécessaire, fait lourder les gens qui auraient pu être gênants car comprenant trop vite, fait concurrence déloyale à de bonnes compagnies africaines, asiatiques, sud-américaines à tout vent en mangeant à tous les rateliers, placé les neveux et nièces bardés de faux diplômes sans foi ni loi qui jouent des coudes pour sécuriser leur position, ….ouvert des lignes à qui mieux mieux avec des avions payés avec l’argent facile du gouvernement (« l’argent à TK on s’en fout » se vantait la responsable féminine numéro … )
      Mon avis: service ne suivra pas…la tomate deviendra plus chère, le mécanicien et le pétrole aussi, la politique interne évoluera ou se cassera la gueule, l’esprit oriental est là te reste, la religion rôde et pourrait bien rattraper et rappeler à l’ordre tous ceux qui aurait cru par leur titre ronflant de Directeur 1, 2, 3, 4, 5 …avoir gagné le paradis sur terre…ou en l’air? l’atterrissage va être brutal, mettez vos ceintures, ou les voiles!(comprenez le comme vous voudrez! 😉 beaucoup de vent croyez moi…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un tourisme balayé en Espagne

Un tourisme balayé en Espagne

1453 vues
24 janvier 2020 0

Si des inondations ont eu lieu dans le sud-ouest de la France, après la...

Des Entreprises du voyage inquiètes pour 2020 ? Jean-Pierre Mas répond

Des Entreprises du voyage inquiètes pour 2020 ? Jean-Pierre Mas répond

1631 vues
23 janvier 2020 0

Lors de ses vœux à la profession au début de ce mois, jean-pierre Mas,...

Air France-KLM a t-elle raison de vouloir investir dans Malaysia Airlines ?

Air France-KLM a t-elle raison de vouloir investir dans Malaysia Airlines ?

1419 vues
22 janvier 2020 0

Selon des informations officielles, Air France-KLM serait en discussions avec le gouvernement malaisien pour...