La Quotidienne a testé pour vous le nouvel Hyatt Regency Chantilly


L’ouverture toute récente de l’hôtel Hyatt Regency Chantilly fut l’occasion pour nous de revenir vers Chantilly qui offre à 45 minutes de Paris et à seulement une vingtaine de minutes de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, un superbe écrin de verdure et de calme pour voyageurs et tourisme où se niche un des plus beaux châteaux de France.

A proximité immédiate du Château de Chantilly, ses écuries grandioses abritent le passionnant Musée Vivant du Cheval devant lequel s’étend le célèbre hippodrome, haut lieu de courses hippiques dont les deux plus fameuses sont le Prix de Diane et celui du Jockey-Club qui attirent l’élite mondiale des cavaliers et les plus élégants des spectateurs.

En limite de la forêt domaniale du Château de Chantilly, le Hyatt Regency Chantilly, s’est installé sur son propre domaine de 17 hectares traversé par la petite rivière de la Nonette.

La plupart de ses 8 bâtiments datent du 18 ème, vestiges de l’ancienne papeterie qui avait succédé à une immense blanchisserie installée là depuis les années 1650.

La réception du Hyatt Regency est installée dans l’ancien moulin toujours doté de sa roue, et qui a été construit à cheval sur la petite rivière dont on peut voir aujourd’hui encore les flots passer sous le bâtiment.

Un hébergement tout confort

Dispersés dans des bâtiments bas, le Hyatt Regency Chantilly dispose de 211 chambres vastes et lumineuses, dont 14 suites de luxe.

Très confortables, elles ont été dessinées dans un style contemporain authentique et épuré qui associe délicatement bois brut et marbre. Il s’en dégage un sentiment de luxe élégant et discret.

La literie est haut-dessus de tout soupçon et notre chambre, catégorie De Luxe, était comme un très agréable cocon douillet et confortable avec une salle de bains des plus lumineuses car elle disposait elle aussi d’une grande fenêtre donnant sur le parc.

Ce calme et cette sérénité semblent être les maîtres mots du Hyatt Regency Chantilly qui est un havre parfait pour une vraie déconnexion loin du stress quotidien aussi bien pour une escapade romantique en tête à tête, que pour quelques jours au vert.

La restauration se déguste à pleines dents

C’est le jeune chef Christophe Scheller (photo ci-contre) qui a pris les rênes des cuisines du Hyatt. Après avoir fait ses premières armes dans des restaurants étoilés auprès de grands chefs, Christophe Scheller a développé sa propre cuisine qui utilise au maximum des circuits courts, mettant en valeur produits locaux et de saison.

Mais cette apparente simplicité cache un redoutable talent qui a su créer une cuisine délicate, raffinée et cependant très gourmande. Dans les deux restaurants de l’hôtel dont il a la charge, la générosité de la cuisine est de rigueur.

Le « Craft » avec son esprit de marché est installé dans un ancien bâtiment industriel. C’est l’endroit parfait pour une pause gourmande à l’heure du déjeuner. Les habitants de la région ne s’y sont pas trompés et s’y précipitent depuis l’ouverture, mais à midi malgré les 120 places du Craft la réservation y est impérative quelque soit le jour de la semaine.

Un vaste buffet installé comme sur un étal de marché, permet à chacun de venir remplir son assiette au gré de ses envies. Entrées, fromages et desserts ainsi présentés permettent de créer ses propres assiettes. Nul ne pourra prétendre avoir la même composition que son voisin. Les plats chauds sont à commander et la cuisine ouverte enclavée dans la salle du Craft permet à chacun de suivre la préparation de son assiette.

Le « Nord » est lui le restaurant gastronomique du Hyatt. Il est ouvert le soir avec 52 couverts. La décoration est un mélange audacieux entre le côté théâtral du tombant des lourds rideaux, l’élégance des grands lustres et l’opulence des fauteuils à motifs floraux. La cuisine y reflète aussi ce coté élégant et raffiné tout en gardant une apparente simplicité très gourmande mais pleine de bonnes surprises. La cave offre une jolie sélection de flacons qui ne demandent qu’à être associés à la carte du chef qui est renouvelée régulièrement en fonction des produits de saison et de l’imagination du Chef.

Le bar du Hyatt, « Le Condé »

Autre pièce maîtresse de cette ambiance détendue, le Condé, le bar du Hyatt Regency est le rendez-vous informel des hôtes comme des visiteurs d’une soirée.

Dans un cadre chaleureux qui pourrait rappeler par certains côtés avec ses parquets bois et sa cheminée l’atmosphère des pubs anglais, le Condé est le domaine du barman qui mérite vraiment son titre de mixologue.

Ayant perfectionné l’art de créer des cocktails en Angleterre et au Canada, il est rentré au pays pour élaborer une carte éblouissante de cocktails signature qu’il propose de servir à la louche depuis de belles vasques de cristal. Laissez vous tenter!

« L’Herboriste », à base de gin, champagne, orange bitter, sucre et citron jaune, le « Muse », savant mélange de vodka, Cointreau, citron vert, canneberge et sirop de violette, le « Flamboyant » qui associe rhum, cannelle confite et Angustura, n’étaient que trois des six préparations offertes à notre tentation… Une très belle découverte.

Du MICE pour tous les styles

Avec 10 salons de 40 à 500 m2, qui disposent de vastes baies vitrées leur fournissant ainsi une belle lumière naturelle, le Hyatt Regency Chantilly est un lieu idéal pour congrès et réunions professionnelles de toutes tailles dans un cadre qui ne peut que favoriser convivialité, partage et créativité. De la petite pause gourmande au repas de gala, toutes les options de restauration sont possibles, organisées par le Chef Christophe Scheller et son équipe.

À la belle saison organiser un barbecue géant au bord de la rivière ou un dîner champêtre dans l’immense parc ne semble guère être un problème insurmontable. La proximité de Paris est un plus pour des congrès nationaux et celle de Roissy ne peut qu’attirer la clientèle étrangère.

Le Hyatt Regency Chantilly qui va dès la mi-juillet pouvoir mettre à la disposition de sa clientèle son vaste Spa et sa grande piscine couverte ouverte sur une très belle terrasse, vise une double clientèle, principalement individuelle pendant les week-ends et les périodes de vacances, et MICE plutôt en semaine.

La disposition des installations permet de faire cohabiter ces deux clientèles sans aucune difficulté ni contrainte.

Frédéric de Poligny





    1 commentaire pour “La Quotidienne a testé pour vous le nouvel Hyatt Regency Chantilly

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

De belles ambitions françaises pour les Hôtels Sandals

De belles ambitions françaises pour les Hôtels Sandals

1174 vues
14 juin 2019 0

Créé en 1981 « Sandals Resorts International »(SRI) est un groupe familial jamaïcain aujourd’hui leader en...

Holiday Suites ouvre son resort à Vence, le premier en France

Holiday Suites ouvre son resort à Vence, le premier en France

2814 vues
11 juin 2019 0

La société belge Holiday Suites ouvre son premier resort vacance à Vence sur la...

1ère pierre pour le Palace à Menton désormais géré par Marriott

1ère pierre pour le Palace à Menton désormais géré par Marriott

1516 vues
5 juin 2019 0

C’est avec un certain soulagement que Jean Claude Guibal, maire de Menton a posé...