La Namibie remet son tourisme bien à plat


On évoque très peu la Namibie aussi bien dans les informations professionnelles du tourisme que dans les médias grand-public. On va réparer cette injustice en rappelant que le pays a été distingué durant ITB à Berlin pour sa politique touristique.

Mais où se situe la Namibie ?

La Namibie est un pays d’Afrique australe de 824 000 km². Sa frontière occidentale est l’océan Atlantique. Le pays partage des frontières terrestres avec la Zambie et l’Angola au nord, le Botswana à l’est et l’Afrique du Sud au sud et à l’est.

Bien qu’il ne soit pas frontalier avec le Zimbabwe, moins de 200 mètres du fleuve Zambèze séparent les deux pays. La Namibie a obtenu son indépendance de l’Afrique du Sud le 21 mars 1990. Windhoek,
représente sa capitale et sa plus grande ville.

Du tourisme en Namibie ?

Le tourisme contribue largement au PIB de la Namibie (plus de 15 %), créant des dizaines de milliers d’emplois directement ou indirectement et desservant plus d’un million de touristes par an. Le pays est une destination de choix en Afrique et est réputé pour son écotourisme.

C’est l’un des rares pays au monde à s’occuper spécifiquement de la conservation et de la protection des ressources naturelles dans sa constitution.

Aux termes de l’article 95, « l’État doit promouvoir et préserver activement le bien-être de la population en adoptant des politiques internationales visant à la préservation des écosystèmes, des processus écologiques essentiels et de la diversité biologique de la Namibie, ainsi que l’utilisation des ressources naturelles vivantes une base durable au profit de tous les Namibiens, présents et à venir ».

Qui sont les touristes qui visitent la Namibie ?

La Namibie aurait enregistré près de 2 millions de touristes. Les pays comptant le plus grand nombre de touristes ayant visité la Namibie en 2016 sont l’Angola, l’Afrique du Sud, la Zambie, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les États-Unis et la France.

La Namibie a été honorée durant ITB 2019

Bien que nous restions toujours un peu méfiants sur les récompenses, les prix… celui reçu par ce pays semble mérité.

L’association des rédacteurs-journalistes touristiques de la région du Pacifique (PATWA) a récompensé la Namibie pour ses safaris et la faune. Le ministre namibien de l’Environnement et du Tourisme, Pohamba Shifeta, a déclaré dans un communiqué que sa nation était honorée et privilégiée d’avoir été reconnue et honorée par ce prix. La Namibie s’efforce de préserver sa biodiversité écologique dans l’intérêt de ses citoyens et du monde entier.

PATWA, une organisation professionnelle

La PATWA (Pacific Area Travel Writers Association) est une organisation professionnelle qui a été fondée en 1998 lors de la conférence de la « Pacific Area Travel Association » (PATA) à Colombo, au Sri Lanka.

La philosophie fondatrice de PATWA est de soutenir les objectifs principaux de PATA, à savoir catalyser le développement responsable du secteur des voyages et du tourisme dans la région Asie-Pacifique.

PATWA adhère aux principes fondamentaux de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), des Nations Unies (ONU) et de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Serge Fabre





    1 commentaire pour “La Namibie remet son tourisme bien à plat

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ou sont les plus belles plages de vacances ?

Ou sont les plus belles plages de vacances ?

1500 vues
9 juillet 2020 2

Symbole des vacances d’été, la plage reste le lieu incontournable des touristes et l’endroit...

Tourisme à Hong Kong : rien ne va plus

Tourisme à Hong Kong : rien ne va plus

1747 vues
8 juillet 2020 0

Hong Kong devait célébrer, le 1er Juillet dernier, le 23ème anniversaire de la rétrocession...

Coup dur pour le tourisme : le Japon subit et l’Indonésie provoque 

Coup dur pour le tourisme : le Japon subit et l’Indonésie provoque 

5824 vues
7 juillet 2020 0

Il y a des phénomènes naturels et d’autres qui le sont beaucoup moins. Comme...