La Martinique garde le bon rythme


Le Comité Martiniquais du Tourisme a présenté la semaine dernière le bilan touristique de l’année 2014 et celui de la haute saison (novembre 2014 – mars 2015). On note ainsi qu’après une fréquentation stable en 2014, avec 523 912 touristes de séjour accueillis, la Martinique a enregistré un recul du nombre d’arrivées en haute saison entre novembre 2014 et mars 2015 (- 9,8 %).

Selon les responsables du tourisme en Martinique, ce recul des touristes de séjour provient notamment d’une baisse de la capacité aérienne entre Paris et Fort-de-France, soit -10,1 % sur la haute saison 2014 – 2015 par rapport à la même période de l’année précédente.

Bonne nouvelle néanmoins, malgré une desserte aérienne réduite, l’aéroport international Martinique Aimé Césaire affiche un trafic passagers stable avec 1 684 879 arrivants au total en 2014 (soit une baisse modérée de -0,08 % par rapport à 2013) ; il s’agit du 5e meilleur résultat de trafic depuis l’année 2000.

L’aéroport international Martinique Aimé Césaire va prochainement d’ailleurs mettre en place un programme de modernisation des équipements aéroportuaires, soit un investissement de 5 millions d’euros ainsi que l’extension de l’aérogare passagers, à horizon 2020, afin d’adapter l’infrastructure à la croissance du trafic passagers.

La Croisière tire le bon bord

La croisière en Martinique est une filière en pleine expansion avec une augmentation fulgurante de + 40,8% du nombre d’excursionnistes, sur la haute saison 2014-2015.

La haute saison 2014/2015 a ainsi vu quelques 190.320 croisiéristes, contre 135.191 en 2013/ 2014, soit une progression de +40,8 %.

Cette belle hausse s’explique notamment par la stratégie du Comité Martiniquais du Tourisme et de l’ensemble des institutions et des professionnels martiniquais, axée sur l’amélioration des infrastructures d’accueil des croisiéristes, à l’instar de la création du nouveau Village Croisière en décembre 2013 dédié à la promotion de l’artisanat et du savoir-faire martiniquais et par la qualité de service du réseau de professionnels (guides, chauffeurs de taxi anglophones, etc.)

L’enjeu de la basse saison 2015 

La basse saison se profile finalement bien pour le tourisme en Martinique avec une estimation à +4,5 % pour la période de mai à juillet 2015 (par rapport à 2014), basée sur les réservations en agences trois mois avant le départ ; ce qui représente 47 % de la fréquentation totale.

Pour soutenir cet élan, le Comité Martiniquais du Tourisme met en œuvre différentes actions visant à générer des recettes touristiques en basse saison pour les professionnels du tourisme, grâce notamment à un calendrier riche en événements qu’ils soient culturels ou sportifs.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les volcans font irruption dans le Tourisme

Les volcans font irruption dans le Tourisme

963 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

1429 vues
12 juillet 2019 0

Le football peut rendre fou tant la passion est exacerbée. Actuellement, la Coupe d’Afrique...

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

2555 vues
11 juillet 2019 0

Parlez du Canada à un français et aussitôt il vous répondra Québec et Montréal...