La France toujours n° 1 du tourisme en Tanzanie


Le 1er juin 2020, après une fermeture de 3 mois pour cause de Covid-19, la Tanzanie a été le premier pays africain à rouvrir ses frontières aux touristes, leur permettant de visiter ses magnifiques parcs nationaux en profitant des bonnes conditions sanitaires du pays. Et « Cocorico ! » les derniers chiffres officiels viennent de tomber, la France est de loin le premier pays en nombre de touristes internationaux pour la période post-Covid juillet-août-septembre 2020 avec 3.062 français qui ont visité les parcs nationaux tanzaniens, loin devant les USA (2.327 touristes) et faisant quasiment trois fois plus que l’Allemagne (1.317) ou que le Royaume Uni (1.051) et l’Espagne (1.050).

La porte-parole des Tanzania National Parks (TANAPA) a déclaré « Nous sommes très reconnaissants envers les touristes français qui ont ainsi montré leur confiance dans la Tanzanie en tant que destination sure. Leur venue est un signal fort pour le monde entier qui va bien au-delà des simples bénéfices du tourisme. »

Ce résultat très positif de la France n’est pas le fruit du hasard ou de la chance mais celui d’un travail important des instances tanzaniennes et de ses partenaires en France.

Du 30 juin au 2 juillet 2020, l’Ambassade de Tanzanie a organisé avec l’Agence Axium by Parker trois journées de présentation de la destination Tanzanie où la presse et les agences de voyage ont pu rencontrer opérateurs et réceptifs ainsi que Ethiopian Airlines qui est la plus importante compagnie aérienne desservant la destination.

A cette occasion au cours d’un entretien avec La Quotidienne, Samwel Shelukindo, Ambassadeur de Tanzanie en France nous déclarait toute l’importance du tourisme dans l’économie de son pays, une activité qui fait vivre directement plus de 600.000 tanzaniens et donne en parallèle du travail à des dizaines de milliers de petites entreprises représentants près d’un million d’emplois supplémentaires.

De plus insiste-t-il, la Tanzanie est un vaste pays peuplé de seulement 5 millions d’habitants ce qui offre une densité de population très faible.  « Ainsi les touristes qui visitent le pays ne découvrent principalement que des petits villages dispersés, ce qui minimise encore les risques de croiser un cas contact ». Rien à voir avec un trajet en métro à Paris !

Et c’est en collaboration étroite avec des partenaires comme Tanganika Expéditions, le TO spécialiste de la destination, que Samwel Shelukindo organise la promotion de son pays dont les parcs comme celui du Serengeti ou celui du Ngorongoro sont mondialement célèbre, comme l’est tout autant le site du Kilimandjaro, paradis des trekkers.

Tanganika Expeditions a été créé en 1989 par Denis Lebouteux lorsqu’il quitte son poste chez Air-France pour se lancer dans l’accueil de touristes français attirés par la beauté des grands parcs et de leur exceptionnelle faune sauvage. Pour Denis, la Tanzanie abrite les plus beaux parcs naturels d’Afrique avec la présence de tous les grands mammifères africains.

En quelques années Tanganika Expeditions est devenu un incontournable de la destination et possède ses propres lodges dans les grands parcs, ce qui ne l’empêche pas de pouvoir travailler avec toutes les autres structures hôtelières et touristiques.

Tanganika Expeditions ayant bien grandie, travaille maintenant sur de nombreux pays européens, et tout particulièrement avec l’Allemagne et l’Italie. Ce qui explique sa participation depuis des années au salon ITB de Berlin.

Avec ses 10 lodges et camps, Tanganika Expeditions peut proposer des hébergements sous tentes de luxe façon « Out of Africa » et d’autres plus « confort » dans de luxueux lodges avec piscine…

Pour chaque client, le programme est bâti en fonction de ses envies, de son budget et surtout en fonction de la saison, car les animaux se déplacent au fil des mois d’une région à l’autre.

Après un safari « vie sauvage » ou une découverte-trekking du fameux Kilimandjaro, les touristes français sont généralement demandeurs d’une extension « plage » sur la belle île de Zanzibar toute proche.

Pour Denis Lebouteux et son frère Guillaume, le tourisme se doit d’être le plus écologique possible. Aussi dans leurs lodges les groupes électrogènes ont été supprimés et remplacés par des installations de panneaux solaires.

Devenus largement auto-suffisants en énergie, l’excédent de leur production électrique a permis d’investir dans sept 4×4 électriques répartis dans différents lodges. Une première africaine qui en plus d’une importante diminution des coûts permet une approche silencieuse et inodore (!) des animaux, une nouveauté qui rencontre l’adhésion totale des clients.

Le nouvel axe écologique de Denis Lebouteux vise à supprimer d’ici la fin de l’année l’utilisation des bouteilles d’eau en plastique de ses clients (environ 250.000 bouteilles/an) en offrant à chaque client une gourde-thermos personnalisée.

Et pour assurer un avenir solide au tourisme européen vers la Tanzanie, le « Wild Tanzania-Leaders Club » a été créé en 2019 sous l’impulsion de Tanganika Expeditions et du Karafuu Beach Resort de Zanzibar avec le soutien de Samwel Shelukindo, l’Ambassadeur de Tanzanie en France. Une dizaine de partenaires les ont rejoints et depuis sa création le Wild Tanzania-Leaders Club a pu organiser plusieurs road-shows en Europe :
En juin 2019 à Londres, Bruxelles, Paris et Lyon.
En décembre 2019 Amsterdam, Rotterdam, Cologne et Zurich.
En juin-juillet 2020, 3 jours à Paris
Et le prochain road-show est programmé pour décembre 2020 à Berlin, Hambourg, Prague et Bratislava.
Et c’est aussi l’agence Axium by Parker qui est chargé de la promotion européenne du Wild Tanzania-Leaders Club.

A côté de Daniel Lebouteux, le patron de Tanganika Expeditions, l’autre pilier du Wild Tanzania-Leaders Club est Carmelo Reitano le propriétaire du célèbre Karafuu Beach Hotel & Resort de Zanzibar, un luxueux 5* de 155 vastes chambres installé sur une magnifique plage de sable blanc.

Italien au large sourire, Carmelo parle français avec un accent charmant. Se partageant entre l’Italie et Zanzibar, Carmelo en plus du management de ses hôtels, est le représentant exclusif de Tanganika Expéditions pour l’Italie et vient aussi de monter en parallèle une structure de DMC (réceptif) sur Zanzibar.

Cette reprise du tourisme en Tanzanie (et à Zanzibar) est un bon signal qu’il faut absolument prolonger car le tourisme représente environ 18 % du PIB de la Tanzanie. En 2016, le nombre des touristes français étaient d’environ 21.000. En 2018 ils étaient 42.000 et en 2019 un peu plus de 56.000.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme & covid, comment les petites îles vont pouvoir émerger à nouveau

Tourisme & covid, comment les petites îles vont pouvoir émerger à nouveau

1782 vues
27 novembre 2020 1

Les petits États insulaires en développement (PEID) ont connu une expansion spectaculaire de leur...

Est ce désormais la fin du Tourisme ? Une analyse sans concession

Est ce désormais la fin du Tourisme ? Une analyse sans concession

34892 vues
26 novembre 2020 3

La disparition du tourisme est un scénario plus que probable. En tout cas parfaitement...

Tourisme & coronavirus : Pourra t-on skier à Noël ?

Tourisme & coronavirus : Pourra t-on skier à Noël ?

2740 vues
25 novembre 2020 2

La saison d’hiver 2020-2021 s’annonce bien différente des précédentes. La région Auvergne Rhône Alpes...