L’ Outre-Mer en ordre de marche


Juste avant IFTM Top Resa, la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, avait participé à la seconde édition des Rencontres nationales du tourisme Outre-mer au Ministère des Outre-Mer, à Paris. Une actualité riche pour les Dom Toms sur le plan touristique.

Ces assises ont été marquées par la situation aux Antilles après les passages des ouragans Irma, José et Maria sur les îles de Saint-Martin, Saint-Barthélemy, la Martinique et la Guadeloupe, qui ont été fortement meurtries tant au niveau des biens que des personnes.

« L’industrie touristique qui y a été fortement touchée doit également se reconstruire de manière durable en tenant compte désormais des risques cycloniques accentués par le dérèglement climatique« .

La ministre des Outre-mers, Annick Girardin, a ouvert cette journée en rappelant que la France est toujours la première destination touristique mondiale avec 83 millions de visiteurs enregistrés en 2016, le gouvernement s’étant fixé l’objectif de 100 millions à l’horizon 2020.

Elle a annoncé la création du Conseil Stratégique du tourisme dans les outre-mer (CSTOM). Ce conseil réunira les décideurs politiques, les professionnels et les administrations concernées autour des thématiques suivantes : la restructuration de l’offre hôtelière, la qualification des personnels, la desserte aérienne, la croisière, la gastronomie et le patrimoine culturel et naturel ainsi que le tourisme innovant et l’accompagnement des entreprises.

Plusieurs tables rondes ont suivi. La première a porté sur l’analyse des tendances des marchés touristiques internationaux.

Le ministère des Outre-mer dispose désormais d’une vision globale en temps réel et par secteur géographique des flux touristiques dans les territoires ultramarins pour mieux connaître les clientèles internationales afin de permettre aux destinations d’adapter plus justement leur offre et leur communication.

La seconde thématique a porté sur l’innovation touristique en outre-mer.

Puis ce sont les outils de financement au service du tourisme qui ont été développés en présence des représentants de la Caisse des Dépôts et Consignation et de la banque publique d’investissement Bpifrance, deux acteurs majeurs du financement des investissements outre-mer. Ils ont pu présenter leurs interventions dans le secteur du tourisme ultramarin.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme d’affaires : le Palais des Festivals vers une profonde mutation

Tourisme d’affaires : le Palais des Festivals vers une profonde mutation

1558 vues
13 avril 2021 0

Confronté depuis un an à l’annulation des grandes manifestations professionnelles, le Palais des Festivals...

Monaco : un plan de licenciement douloureux à l’hôtel Fairmont

Monaco : un plan de licenciement douloureux à l’hôtel Fairmont

8636 vues
22 mars 2021 1

L’hôtel Fairmont Monte-Carlo (4 étoiles) géré par Accor, l’un des plus grands de la...

Tourisme à Monaco : un plan social douloureux à la SBM

Tourisme à Monaco : un plan social douloureux à la SBM

3152 vues
18 mars 2021 0

A la Société des Bains de Mer à Monaco, l’accord avec les syndicats début...