Pourquoi les français boudent-ils les vacances de Pâques ?


Selon la 20ème édition du baromètre réalisé par OpinionWay pour Mondial Assistance, 78 % des Français ne partiront pas pendant les vacances de Pâques. Il s’agit de la plus faible intention de départ enregistrée pour ces congés depuis la création de ce baromètre.

L’argent demeure le principal frein des départs 

Le budget que les Français vont consacrer aux congés de Pâques enregistre à nouveau une baisse conséquente : il s’établit en moyenne à 717€ soit une baisse de 59€ par rapport à 2015. Cette contrainte financière joue un rôle important dans le fait de renoncer aux vacances puisque 43 % des Français déclarent manquer d’argent pour partir et 31 % (+1 point) préfèrent économiser pour d’autres dépenses.

Cette baisse de budget explique l’impact sur la durée des types de séjours : 48 % des Français partiront uniquement sur une courte période (+ 4 points) alors que les séjours d’une semaine connaissent une baisse non négligeable (17 %, – 5 points).

Cette année, la précocité des vacances de Pâques, débutant dès mars, porte préjudice aux séjours à la mer (en baisse de 4 points à 31 %). Les sports d’hiver ne sont en revanche que peu affectés par ce changement (6 %, + 2 points). Enfin, la part des séjours à la campagne demeure stable (25 %) et celle en ville diminue légèrement (17 %, -3 points).

Si la grande majorité des Français ne part pas en vacances, ils ont tout de même l’intention de profiter au mieux de leur temps libre. Ainsi 36 % des personnes passeront du temps en famille, 29 % se reposeront, 22 % se promèneront dans la nature, 22 % liront, regarderont des films ou écouteront de la musique.
Enfin, 20% réarrangeront leur intérieur en bricolant ou en décorant leur logement.

Départ ou non, les Français semblent vouloir couper leur mobile en vacances

Qu’ils partent ou non, les Français souhaitent se déconnecter. 48 % ont l’intention de ne pas utiliser leur téléphone pendant les vacances. Ceux qui l’utiliseront, le feront avant tout pour rester en contact avec leurs proches (40 %), pour consulter la météo (24 %), trouver de bonnes adresses (21 %) ou encore se repérer dans un lieu inconnu (19 %). Sans surprise, l’utilisation du téléphone demeure très indexée sur l’âge : les jeunes de moins de 35 ans pensent davantage à l’utiliser que leurs aînés de 50 ans et plus.

Les ponts de mai contrariés par un calendrier défavorable

80 % des Français ne partiront pas à l’occasion des ponts de mai (- 8 points par rapport 2015). Ce résultat constitue le plus faible score depuis le début de ce baromètre et qui s’explique par la particularité du calendrier dans lequel les jours fériés du 1er et du 8 mai auront lieu un dimanche, ne laissant que deux week-end prolongés (l’Ascension et Pentecôte).

L’impact de ce calendrier est à double tranchant pour les Français. Une majorité (60 %) estime qu’il constitue une bonne nouvelle pour leur productivité au travail, mais une proportion équivalente anticipe un impact négatif sur leur vie personnelle : 61 % des personnes estiment qu’il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour leur vie familiale et leurs envies de vacances (65 %).





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Inondations en Thaïlande : le Tourisme fait barrage

Inondations en Thaïlande : le Tourisme fait barrage

1994 vues
6 octobre 2022 0

Les autorités thaïlandaises ont mis en garde hier mercredi 5 octobre contre de possibles...

L’aéroport de Londres City voit plus grand

L’aéroport de Londres City voit plus grand

2109 vues
5 octobre 2022 0

L’aéroport de London City dévoile aujourd’hui un investissement majeur dans la rénovation de sa...

Pourquoi le patron de Ryanair s’attaque aux contrôleurs aériens français ?

Pourquoi le patron de Ryanair s’attaque aux contrôleurs aériens français ?

2398 vues
4 octobre 2022 0

Ryanair, l’un des premiers opérateurs aéronautique en Europe, vient d’interpeller le gouvernement irlandais et...