Pourquoi finalement l’ Argentine, c’est pas le Pérou !


Qui n’a pas rêvé un jour d’aller en Argentine ? Les amateurs de tango seront comblés. Les admirateurs d’Evita Perone pourront aller se recueillir sur sa tombe toujours fleurie. Les fans de foot iront sûrement au Stade Diego Armando Maradona dans le quartier de La Paternal. Les amateurs de bonnes viandes dégusteront le chorizo et la morcilla… bref plein de raisons pour aller au pays de Carlos Gardel.

L’Argentine, ce n’est pas seulement Buenos Aires…

Ceux qui auront la chance d’aller en Argentine iront sûrement découvrir bien d’autres endroits que Buenos Aires. Le glacier Perito Moreno offre un spectacle incroyable. Un morceau de glace de 250 km2 qui se trouve dans le sud de la Patagonie.

Pour ceux qui veulent avoir plus chaud, ils iront dans la province de Mendoza et feront le tour des nombreux établissements vinicoles, dont certains sont de renommée mondiale.

Mendoza est situé au pied des Andes, à 987 km à l’ouest de Buenos Aires.

On pourrait citer encore mille autres endroits formidables à découvrir.

Une Argentine moins chère donc plus accessible

Si le transport aérien pourrait être moins coûteux, l’hôtel, lui, va vous coûter moins cher.

En effet, le président argentin, Mauricio Macri, a annoncé que les touristes étrangers seront remboursés de la TVA sur leurs séjours à l’hôtel dans le pays. Un avantage qui est appliqué dès maintenant.

Les professionnels du tourisme en Argentine attendait cette mesure

Cette nouvelle réglementation avait été réclamée par l’industrie du tourisme depuis plus de 15 ans.

Elle vise à maintenir et surtout à faire progresser le tourisme vers l’Argentine. Il faut rappeler que la TVA est actuellement à 21 %.

Cela vaut pour l’hébergement et le petit déjeuner, lorsque celui-ci a été inclus dans le cadre du forfait hôtelier.

Le remboursement aura lieu immédiatement au point de paiement.

Les touristes devront payer avec une carte de crédit de leur pays d’origine ou par transfert bancaire. Si les réservations sont effectuées par les agences de voyages ou tour opérateurs, ceux-ci devront fournir ces informations au nom de leurs clients.

Le pays espère attirer 95.000 touristes supplémentaires afin de compenser la perte de la TVA.

Alors, on y va ?

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Du golf à Palma au Son Gual, un tourisme qui roule au pas

Du golf à Palma au Son Gual, un tourisme qui roule au pas

1515 vues
17 janvier 2019 0

Si parfois, on vous emmène au bout du monde pour évoquer un parcours de...

Au Japon, la région de Setouchi prioritaire à visiter selon le New York Times

Au Japon, la région de Setouchi prioritaire à visiter selon le New York Times

1219 vues
16 janvier 2019 0

Le classement 2019 des destinations à visiter selon le New York Times est paru...

Russie : Un e-Visa tourisme plus ouvert d’ici 2021 ?

Russie : Un e-Visa tourisme plus ouvert d’ici 2021 ?

1277 vues
15 janvier 2019 0

La Russie, qui dispose déjà d’un système de délivrance de visas électroniques dédié à...