Expedia s’est trouvé un nouveau patron


Quand un patron part d’un grand groupe coté en bourse, l’entreprise doit faire savoir rapidement à ses actionnaires et à son environnement qu’elle continue à être dirigée. Comme prévu, Expedia a choisi un cadre à l’interne.

Dara Khosrowshahi va avoir un sacré challenge

Près de 70 jours après la démission du patron fondateur d’Uber, Travis Kalanick, l’ex patron d’Expedia va faire face à un sacré challenge. Il va devoir rapidement réduire les pertes et redonner confiance.

Mais la question particulièrement épineuse est de savoir comment s’entendre avec Travis Kalanick. Les deux hommes ne pouvaient pas être plus différents.

Le fondateur est arrogant, agressif mais visionnaire. Dara Khosrowshahi est décrit par des amis comme une personne raisonnée et un vrai diplomate.

A la tête d’Expedia, arrive un financier …

C’est un homme de l’interne, un financier, qu’a choisi le conseil d’administration du groupe pour prendre la tête d’Expedia. Mark Okerstrom était patron des finances et vice-président depuis 2011.

Avant de rejoindre Expedia en 2006, il a été consultant chez Bain & Company à Boston et San Francisco, et a travaillé chez UBS Investment Bank à Londres.

M. Okerstrom est titulaire d’un MBA de Harvard Business School et d’un diplôme en droit des Université de la Colombie-Britannique.

Mark Oberstrom était le plus proche collaborateur de Khosrowshahi

Comme l’indique Dara Khosrowshahi : « Mark a été à mes côtés à chaque étape importante d’Expedia. Mark est un leader infatigable, stratégique et indéfectible qui a toujours mis les intérêts d’Expedia avant toute chose ».

Ce sera donc une transition en douceur même si le challenge n’est pas négligeable.

Expedia doit encore réussir à intégrer ces rachats

Expedia travaille toujours sur l’intégration Orbitz Worldwide Inc. et Travelocity et doit veiller au développement d’Hotels.com et CheapTickets.com.

Mais la plus importante intégration reste HomeAway. C’est un achat coûteux qui doit permettre à Expedia de lutter contre Airbnb. Ce n’est pas encore gagné.

Le bénéfice du groupe reste en augmentation au deuxième trimestre par rapport à 2016.

Le chiffre d’affaire est de 2,59 milliards de dollars, contre 2,2 milliards pour la période de l’exercice précédent.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ecotaxe sur le transport aérien : Jean-Pierre Sauvage (BAR) sort de sa réserve

Ecotaxe sur le transport aérien : Jean-Pierre Sauvage (BAR) sort de sa réserve


12 juillet 2019 0

C’est peu de dire que le nouveau prélèvement sur le transport aérien (un énième...

Wahid Brahim, mort d’un faucon du tourisme tunisien

Wahid Brahim, mort d’un faucon du tourisme tunisien


8 juillet 2019 0

La Quotidienne a appris avec émotion et regret le décès de Wahid Brahim, mort...

Alain Souleille (Rivages du Monde) : itinéraire d’un enfant croisé

Alain Souleille (Rivages du Monde) : itinéraire d’un enfant croisé


2 juillet 2019 0

Tous les ans à ITB Berlin, on peut croiser Alain Souleille et Christophe Marion...