Expedia et Travelocity, ensemble désormais


C’est fait. Travelocity fait désormais équipe avec son éternel rival Expedia Inc. pour améliorer le cœur de son métier, à savoir :  trouver des hôtels et des billets d’avion.

Les deux sociétés ont annoncé qu’elles avaient conclu un accord à long terme en vertu duquel Expedia s’occupera du contenu et de la technologie des opérations de Travelocity, laquelle accentuera son développement en tant que marque grand public généraliste.

 » Ces deux entreprises ont été ennemis mortels pendant près de 15 années, aujourd’hui tout a changé « , a déclaré Dara Khosrowshahi du groupe Expedia.

Selon Carl Sparks, l’un des patrons de Travelocity, «  l’industrie de voyages en ligne est devenu de plus en plus concurrentielle ces dernières années, Travelocity n’étant plus dans le peloton de tête. L’accord avec Expedia nous donne désormais accès à un outil de recherche plus puissant tout en nous permettant d’affecter de nouvelles ressources en marketing et en promotions pour travailler sur le rayonnement de la marque Travelocity« .

«Nous avons maintenant accès à une plate-forme de classe mondiale», a t-il ajouté.

Comme la plupart des Agences de voyages en ligne, les chiffres d’affaires sont générés en grande partie par les frais facturés aux compagnies aériennes, aux hôtels ou aux loueurs de voiture, notamment.

Selon l’accord, Expedia va maintenant gérer la plupart des réservations effectuées auparavant par Travelocity et percevoir ces frais pour ensuite rétrocéder une commission retour à Travelocity (toujours société du groupe Sabre holdings).

Expedia bénéficiera de «l’une des meilleures marques de voyage connus aux États-Unis et au Canada», a déclaré M. Khosrowshahi, qui compte augmenter considérablement le volume de clients utilisant sa plate-forme.

Cet accord, jugé inhabituel par beaucoup d’observateurs, illustre les défis d’une industrie en ligne de voyage de plus en plus encombrée, notamment en Amérique du nord.

Les acteurs majeurs incontournables qu’étaient Expedia, Travelocity, Priceline.com Inc. ou Orbitz Worldwide Inc. ont, en effet, été rejoints ces dernières années par des sites comme Kayak ou Hipmunk  aux nouvelles méthodes très agressives, qui scannent les agences de voyages en ligne dans leur recherches pour les offres de voyage.

Google Inc. et Microsoft Corp ont également pénétré, avec de grandes ambitions, ce marché avec des outils de vol et de recherche d’hôtels extrêmement performants.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme & Covid-19 : pourquoi le retour à la normale prendra deux ans

Tourisme & Covid-19 : pourquoi le retour à la normale prendra deux ans

1598 vues
26 octobre 2020 0

Franck Goldnadel, nouveau responsable du directoire de la société des aéroports de la Côte...

Cathay Pacific passe clairement dans le rouge

Cathay Pacific passe clairement dans le rouge

1376 vues
23 octobre 2020 0

La compagnie aérienne Cathay Pacific Airways de Hong Kong va supprimer environ 6 000...

La covid-19, cette microscopique tueuse de tourisme

La covid-19, cette microscopique tueuse de tourisme

1877 vues
22 octobre 2020 0

Déjà plus d’un million de morts dans le monde dont plus de 30 000...