Eurotunnel fait du bien à Eurostar et à SeaFrance


Le Groupe Eurotunnel, exploitant du tunnel sous la Manche, a vu son activité tirée par la reprise économique en Grande-Bretagne, avec une hausse de 16 % de son chiffre d’affaires au troisième trimestre 2013, en données corrigées des variations de change.

En excluant l’activité maritime récemment relancée par le groupe, le chiffre d’affaires progresse encore de 7 %, essentiellement sous l’effet du dynamisme de l’activité de fret ferroviaire, selon un communiqué publié mardi.

Au troisième trimestre, Eurotunnel a dégagé un chiffre d’affaires de 309,8 M €, contre 267,9 M € un an plus tôt, à taux de changes constants.

Le groupe explique être « tiré vers le haut par l’économie britannique qui semble se redresser plus vite que les autres économies occidentales ».

Pour les neuf premiers mois de l’année, par rapport à la même période de 2012, le chiffre d’affaires a augmenté de 12 %, à 818,4 M €.

Le chiffre d’affaires de l’activité « Navettes » (transport de camions et de véhicules de tourisme), coeur de métier d’Eurotunnel, a progressé de 2 %, et s’établit à 363,7 M €.

Les revenus en provenance de l’utilisation du réseau ferroviaire sont également en hausse, de 3 % à 217,5 M €.

Le chiffre d’affaires d’Europorte, la compagnie de fret ferroviaire d’Eurotunnel, a progressé de 14 % à 172,4 M €.

Par ailleurs, Eurotunnel se félicite de résultats réalisés par son activité maritime.

Le groupe avait racheté les bateaux de l’ancienne compagnie Sea France après sa disparition, pour les louer à la nouvelle compagnie My Ferry Link, une coopérative créée par d’anciens salariés de  Sea France.

L’activité, qui avait démarré en août 2012, a engendré 55 M € de chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de 2013, dont 25,2 millions au seul troisième trimestre.

 » Cette activité a atteint l’équilibre opérationnel en août (chiffres non audités), prouvant ainsi sa viabilité« , précise Eurotunnel.

Par ailleurs, concernant My Ferry Link, le groupe est toujours dans l’attente de la décision du Competition Appeal Tribunal concernant l’interdiction faite par la Commission de la concurrence britannique d’opérer toute activité de ferries au départ du port de Douvres.
L’autorité de la concurrence française avait donné son accord pour cette activité le 8 novembre 2012.

Plusieurs compagnies de fret ferroviaire utilisent le tunnel sous la Manche, mais pour les voyageurs, seule Eurostar, filiale de la SNCF, y circule.

La compagnie allemande Deutsche Bahn (DB) a obtenu en juin le feu vert de la commission intergouvernementale (CIG) pour circuler sous la Manche, et attend la livraison de ses rames. Son arrivée dans le tunnel est prévue fin 2015 ou début 2016.

Eurotunnel rappelle qu' »Eurostar a annoncé en septembre le lancement à partir de décembre 2016 d’un service direct entre Londres et Amsterdam (et) (…) lance la desserte directe Londres-Lyon- Marseille pour 2015, ce qui représente à terme un surcroît de passagers« .

 » Ainsi Eurostar va enfin pouvoir concrétiser le potentiel de ces marchés, ce qui ouvre de nouvelles perspectives à Eurotunnel en termes de croissance« , se réjouit le groupe.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme & Covid-19 : pourquoi le retour à la normale prendra deux ans

Tourisme & Covid-19 : pourquoi le retour à la normale prendra deux ans

1572 vues
26 octobre 2020 0

Franck Goldnadel, nouveau responsable du directoire de la société des aéroports de la Côte...

Cathay Pacific passe clairement dans le rouge

Cathay Pacific passe clairement dans le rouge

1374 vues
23 octobre 2020 0

La compagnie aérienne Cathay Pacific Airways de Hong Kong va supprimer environ 6 000...

La covid-19, cette microscopique tueuse de tourisme

La covid-19, cette microscopique tueuse de tourisme

1874 vues
22 octobre 2020 0

Déjà plus d’un million de morts dans le monde dont plus de 30 000...