Enfin les États-Unis rouvrent leurs frontières aux voyageurs européens


Les autorités américaines ont confirmé que les restrictions de voyage liées à la Covid-19 seront levées pour les voyageurs de l’Union européenne et du Royaume-Uni  à partir de novembre prochain.

À partir de novembre, les voyageurs étrangers seront ainsi autorisés à se rendre aux États-Unis s’ils sont entièrement vaccinés et à disposés à subir des tests si besoin.

La destination avait mis en place des restrictions strictes sur les voyages depuis le début de l’année dernière et le déclenchement de la pandémie, pénalisant lourdement une partie de l’industrie touristique.

Le coordinateur de la Maison Blanche pour la Covid-19, Jeff Zients (photo ci-contre), a annoncé publiquement ces nouvelles règles et a déclaré que le système : «est basé sur des individus plutôt que sur une approche par pays, ce qui le rend plus fort. Plus important encore, les ressortissants étrangers se rendant aux États-Unis devront être entièrement vaccinés. »

Les restrictions américaines avaient été initialement imposées aux voyageurs en provenance de Chine début 2020, puis étendues à d’autres pays.

Les règles actuelles interdisent l’entrée à la plupart des citoyens non américains qui ont séjourné au Royaume-Uni et dans un certain nombre d’autres pays européens, en Chine, en Inde, en Afrique du Sud, en Iran et au Brésil au cours des 14 derniers jours.

En vertu des nouvelles règles, les voyageurs étrangers devront présenter une preuve de vaccination avant de prendre l’avion, obtenir un résultat négatif au test Covid-19 dans les trois jours suivant le voyage et fournir leurs coordonnées.

Ils ne seront pas obligés de se mettre en quarantaine.

Les responsables ont déclaré qu’il y aurait des exceptions à la nouvelle politique, y compris pour les enfants qui ne sont pas éligibles pour être vaccinés.

Les Américains qui ne sont pas complètement vaccinés pourront toujours entrer, mais ils devront être testés avant leur retour aux États-Unis et après leur retour chez eux.

Selon les chiffres du WTTC, le Royaume-Uni représente à lui seul huit de tous les voyages à destination des États-Unis, ce qui représente 40 millions de dollars américains par jour pour l’économie.

Jeff Zients a déclaré que cette politique entrerait en vigueur début novembre, mais sans préciser de date exacte.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme au Moyen-Orient : Expo 2020 Dubaï va t-elle battre tous les records de fréquentation

Tourisme au Moyen-Orient : Expo 2020 Dubaï va t-elle battre tous les records de fréquentation

1662 vues
22 octobre 2021 0

L’ Expo 2020 Dubaï a déjà accueilli 771 477 visiteurs payant depuis son ouverture...

Pourquoi les frontières du Maroc se referment aux touristes

Pourquoi les frontières du Maroc se referment aux touristes

5187 vues
21 octobre 2021 0

Le royaume du Maroc vient d’annoncer que les vols à destination et en provenance...

L’analyse de Khaled El-Enany, le ministre Egyptien du Tourisme et des Antiquités

L’analyse de Khaled El-Enany, le ministre Egyptien du Tourisme et des Antiquités

1942 vues
19 octobre 2021 0

C’est à l’Ambassade d’Egypte, que nous avons pu rencontrer Khaled El Enany, le ministre...