Elections du SNAV : tout se jouera à la Ste Colette !


richard soubielleLe dicton populaire précise « A la Sainte Colette, commence à chanter l’alouette », cet oiseau sacré des gaulois, réputé être de bon augure et qui symbolise l’ardeur juvénile chez nos ancêtres batailleurs, peu enclin à la réflexion et aimant arborer la tête de leurs ennemis après la victoire !

Toute ressemblance avec des personnes, des actes ou des faits, etc…

Si, il reste une ardeur juvénile parmi nos métiers, elle a quelques jours pour se manifester…

Les listes seront closes le 6 mars.

Cette consultation importante ayant débuté de manière «confidentielle» dans l’indifférence quasi générale, comme si le seul intérêt de l’affaire était le nom du Président.

1 250 entreprises doivent élire d’ici la fin Mars, près de 140 administrateurs qui siégeront au sein des 9 chambres syndicales régionales, du comité des régions et des deux conseils exécutifs de métiers.

Si les réseaux volontaires désignent leurs représentants au Comité Exécutif des Distributeurs, il reste quand même près de 135 postes à pourvoir… dont 36 représentants au sein des Conseils Professionnels, Collèges Électoraux qui élisent à leur tour les 13 membres du conseil d’administration «Grands Électeurs» du président.

Quand on a compris et assimilé ce mécanisme, le «minimum syndical» que tout adhérent est en droit d’appliquer, c’est de faire acte de candidature et/ou voter afin d’obtenir la meilleure représentativité professionnelle possible, capable de représenter ses aspirations profondes et conduire la marche du syndicat.

Difficile d’imaginer, dans ces circonstances, être touché par le désintéressement et l’abstentionnisme !

Exerçons notre droit de vote et transmettons à nos élus la vigueur de nos convictions comme un corps électoral responsable et déterminé.

Murmures, remarques, reproches, jugements, critiques, émaillent trop souvent le quotidien d’un élu. En œuvrant, pour le bien commun, il s’expose naturellement.

Une association professionnelle n’est pas un parti politique, un lieu où des forces, des intérêts, des convictions se combattent mais au contraire c’est un creuset où tous les talents s’unissent, se rassemblent, s’additionnent.

La diversité et la complexité de nos différents métiers est une richesse que nous devons défendre et cultiver tous ensemble.

Il reste donc juste quelques jours pour susciter des vocations et un mois pour se déterminer, se mobiliser, militer et accomplir son devoir électoral.

Ce qui compte avant tout dans un mouvement syndical et qui est vital pour la respiration d’une association professionnelle c’est de participer massivement à ces élections.

Richard Soubielle





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

TravelPro formations vous invite au Théâtre… dans votre salon

TravelPro formations vous invite au Théâtre… dans votre salon

1243 vues
4 mars 2021 0

Le meilleur remède à cette période, c’est de s’accorder des moments de détente parce...

Nouveautés chez Tourcom : Des formations bien-être centrées sur la personne

Nouveautés chez Tourcom : Des formations bien-être centrées sur la personne

1283 vues
3 mars 2021 0

Au vu de la période difficile que le secteur traverse, TourCom a souhaité accompagner...

Pour la St Valentin, TourCom lance une campagne coquine en cuisine

Pour la St Valentin, TourCom lance une campagne coquine en cuisine

1896 vues
5 février 2021 0

À l’approche de la fête des amoureux, le réseau d’agences de voyages TourCom a...