eDreams Odigeo : une auto satisfaction encore peu convaincante …


Nos éminents confrères de la presse professionnelle se sont empressés de reprendre le communiqué de presse du groupe d’agences online qui se voulait très positif. Certes, eDreams Odigeoa réussi à faire de petits bénéfices, mais à quel prix ?

La société a vendu sa partie business travel

En annonçant ses résultats, eDreams Odigeo n’a pas mentionné avoir vendu Travelink à Flight Center en Suède, au Danemark, en Allemagne et en Norvège. Cette vente doit améliorer sûrement les résultats financiers nets. Par ailleurs, la société a soustraite sa partie « package » en France à Promovacances.

La société n’a pas hésité à licencier massivement

Les anciens employés, dont une partie a trouvé refuge chez Misterfly vont être heureux d’apprendre qu’Odigeo va recruter 150 personnes en Espagne. eDreams Odigeo va même devoir agrandir leurs installations à Barcelone.

Dana Dunne, le patron, indique d’ailleurs de façon peu claire qu’il s’agit de 150 postes techniques et pour la plupart dans la capitale de la Catalogne.

techno 2eDreams annonce des résultats positifs mais très faibles par rapport aux grandes agences mondiale

eDreams Odigeo aurait réalisé un bénéfice net « ajusté » de 16,6 millions d’euros au premier semestre de son exercice, clos au 30 Septembre.

Il est vrai que c’est une augmentation de 97 % (en glissement annuel) mais sur un résultat très faible comparé à des agences en ligne concurrentes.

Expedia par exemple sort un bénéfice supérieur à 2 milliards pour son deuxième trimestre 2016. Nous sommes loin, très loin, des résultats d’une véritable agence mondiale.

eDream Odigeo rayonne surtout en Europe du sud

La société indique être présente sur 44 marchés mais ces marchés principaux restent la France, l’Italie et l’Espagne. Ces trois pays représentent 60 % du business.

La bonne nouvelle pour les actionnaires (qui ont vu leurs actions baissées lourdement) serait probablement de voir un jour eDream Odigeo être avalée par les chinois (comme Ctrip) ou les américains, non ?

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Orchestra, le bon tempo avec Christian Sabbagh à la baguette

Orchestra, le bon tempo avec Christian Sabbagh à la baguette

1406 vues
9 janvier 2020 0

Orchestra est une plateforme dédiée au secteur du tourisme qui permet aux professionnels de...

En vacances à l’étranger, ayez le réflexe téléconsultation

En vacances à l’étranger, ayez le réflexe téléconsultation

1565 vues
20 décembre 2019 0

Depuis un an la sécurité sociale rembourse les consultations à distance. Medadom, pionnier français...

Quand Airbnb se paie un vrai maharadja

Quand Airbnb se paie un vrai maharadja

1826 vues
13 décembre 2019 0

La société américaine Airbnb est prête à tout pour faire parler d’elle. Qu’on aime...