Édouard Aupetit, un guide d’Afrique du sud qui ne manque pas de bon sens


Lorsque j’ai fais la connaissance d’Édouard à Johannesburg, la première chose qui me frappa, ce fut son écoute, sa disponibilité, sa décontraction. Et surtout la précision de ses prestations de guide. Mais jusque là, quoi de plus normal ?

Au fur et à mesure de notre rencontre, je fus de plus en plus étonné par l’étendu de sa culture et de sa grande érudition concernant l’ensemble de ses interventions : La faune africaine dont il connait le nom de tous les animaux sauvages rencontrés.

Ou encore l’histoire de l’Afrique du sud. Avec des précisions, comme par exemple tous les prénoms d’Eugène Louis Jean Joseph Bonaparte, prince impérial et les conditions précises de sa fin tragique à 23 ans le 1e juin 1879 à proximité de Dundee. Des anecdotes vivantes et jamais ennuyeuses.

Un travail d’exégète qui aurait la volonté d’être simple et compréhensible pour tous et ceci, dans tous les domaines abordés. Édouard ne cherche pas à impressionner ses interlocuteurs. Il veut simplement intéresser son auditoire et transmettre et partager toute sa passion.

Certainement la meilleure prestation de guide qu’il me fut donné de voir au cours de mes nombreux voyages. En tout cas la plus équilibrée et la plus aboutie. Chapeau l’artiste.

La trajectoire de la vie d’homme d’Édouard est tout aussi intéressante. Habitant la région parisienne, sa vie bascula littéralement en 1978, lorsque enfant, sa grand-mère, qui travaillait à Air France, lui fit découvrir le Kenya et sa faune sauvage.

Pour lui, ce fut un choc. Dès lors, Il n’eut de cesse que de parfaire sa connaissance de ce continent noir qu’il aimait tant : Sénégal, Rwanda, Tanzanie, Mali, Togo, Afrique du Sud et sa destination préférée, l’Ouganda. Il découvrit également l’océan indien : Madagascar, Seychelles. Un long voyage initiatique, toujours au plus près des populations locales. Sac au dos et en utilisant les moyens de transport locaux.

Curieux, il voulut par la suite découvrir l’ Afrique du sud nouvellement délivrée du joug de l’apartheid. Lui-même libéré de toutes obligations personnelles et professionnelles, il débarqua à Durban en Afrique du Sud à la fin du siècle dernier. Ville où il réside toujours. Depuis, après avoir rencontré une jeune fille Zulu, il a bâti une famille. Il est également devenu guide officiel indépendant et à opté pour la nationalité sud Africaine.

Enraciné définitivement dans ce pays, Édouard, n’est toujours pas rassasié des grands espaces caractéristiques de l’Afrique australe. Il découvre avec la même passion les pays riverains : Mozambique, Zimbabwe, Namibie.

Il ne regrette surtout pas les conditions de vie de la région parisienne. Il se contente de garder le contact avec son pays natal en accueillant les visiteurs français avec l’extrême compétence qui le caractérise.

Il est sans doute le meilleur moyen pour les voyageurs francophones d’apprécier la diversité de ce grand pays, la richesse de ses paysages, sa culture et sa gastronomie.

François Teyssier
Édouard Aupetit : Guide touristique freelance,
30, Ayott avenue, off Esther Roberts,Glenwood, Durban KwaZulu Natal
4001 South Africa





    3 commentaires pour “Édouard Aupetit, un guide d’Afrique du sud qui ne manque pas de bon sens

    1. Nous venons de faire un voyage en Afrique Du Sud et je confirme que Edouard est le guide était parfait, une telle culture, il était super intéressant et savait captiver l’assemblée
      Je le recommande fortement !

    2. Je suis émerveillé. Notre groupe qui est venu du Jura a particulièrement apprécié les commentaires sur la vie, l’histoire, les coutumes de cette région d’Afrique que nous découvrions pour la première fois. Détails, précisions et tout cela sans notes. Une expression limpide, facile à saisir.
      Edouard nous a fascinés par l’étendue de ses connaissances pour ce pays qui l’a adopté.
      Groupe œnologique de Champagnole. Février 2018

    3. Sur ce commentaire élogieux,il n’y a rien à dire tellement que c’est vrai d’exactitude ,de plus Edouart est sympa,ce m’est à notre écoute avec patience et intéret.Peut etre le meilleur souvenir de ce merveilleux pays.jean louis et nicole,les bretons d’aout2015.kenavo Edouart

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourifoot marque … surtout les esprits

Tourifoot marque … surtout les esprits

1916 vues
19 juin 2019 0

Quelle rigolade !! Hier soir avait lieu le désormais fameux tournoi Tourifoot organisé par...

Des nouvelles nominations dans le tourisme hexagonal

Des nouvelles nominations dans le tourisme hexagonal

1284 vues
13 juin 2019 0

Quelques beaux mouvements dans le secteur du tourisme en cette fin de premier semestre...

Richard Vainopoulos voit la bipolarisation de la distribution des voyages comme inéluctable

Richard Vainopoulos voit la bipolarisation de la distribution des voyages comme inéluctable

1670 vues
11 juin 2019 0

« Il n’y a pas que le paysage politique français qui connaisse une mutation. De...