Des tribulations à la FraMçaise ?


« La direction du groupe Fram condamne avec la plus grande fermeté l’ensemble des rumeurs qui déstabilisent l’entreprise et ses salariés » et « la direction est aujourd’hui concentrée sur la cession du groupe à des investisseurs« , a indiqué hier un porte-parole du tour opérateur toulousain, précisant qu' »une enquête a été ouverte par le parquet de Toulouse » il y a une dizaine de jours « sur l’origine des fuites et rumeurs reprises par la presse« .

Nous connaissions les divergences sur la gouvernance de Fram entre Marie-Christine Chaubet et Geoges Colson. Nous connaissons aujourd’hui des divergences ou des manipulations d’informations.

Les rumeurs actuelles sont néfastes pour l’entreprise et le personnel.

Les échos.fr du 18 et 19 Octobre font état d’un renoncement de la part de HNA. Il est indiqué que le groupe chinois renoncerait à reprendre Fram pour des raisons d’aggravations financières de la part du tour-operator.

Le Figaro.fr – Flash Eco du 19 Octobre: Fram dément tout recul de HNA

« le voyagiste Fram a démenti ce midi tout retrait de l’offre de reprise du groupe chinois HNA ». « La direction du groupe Fram condamne avec la plus grande fermeté l’ensemble des rumeurs qui déstabilisent l’entreprise et les salariés. ».

Les actionnaires de Fram ont reçu deux propositions

Les actionnaires de Fram ont reçu une offre de la part de HNA avec Selectour-Afat et une offre de la part du groupe Karavel – Promovacances. Ce sont des informations qui ont été confirmées par les responsables de Fram. La question est de savoir quelle sera la décision des actionnaires qui nous ont habitués à ne pas s’entendre.

Qui a intérêt à fragiliser Fram ?

C’est la question que nous devrions nous poser. Est-ce un des prétendants ou est-ce un des actionnaires ? Il semble difficile de croire que HNA aurait renoncé au projet même si l’investissement est très infime si on le compare à son investissement sur Globalia.

L’offre de Karavel-Promovacances aurait la préférence d’Air France et d’un des actionnaires. Ce serait une solution franco-française qui pourrait être souhaitée par la compagnie aérienne française par rapport à HNA qui possède Aigle Azur et peut-être bientôt Air Europa. Mais rien n’a vraiment été confirmé à ce jour.

Il faut vraiment souhaiter pour l’entreprise et surtout pour le personnel une réponse rapide. Fram est en position fragile, il est inutile de rajouter de l’huile sur le feu.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi Cruiseline à Monaco reste confiant

Pourquoi Cruiseline à Monaco reste confiant

1109 vues
6 avril 2020 0

La croisière ne s’amuse plus à cause du coronavirus. Et les avatars de navires...

Fin de parcours pour Plus Belle l’Europe

Fin de parcours pour Plus Belle l’Europe

1760 vues
2 avril 2020 0

« La crise sanitaire que nous traversons a eu raison de Plus Belle l’Europe » explique...

Tui est sauvé mais à quel prix

Tui est sauvé mais à quel prix

31963 vues
30 mars 2020 21

Toutes les entreprises du voyage sont en grande souffrance. On le sait, depuis la...