Des Femmes du tourisme en questions


Sur le marché du travail, la crise économique va rendre les choses difficiles et il va devenir encore plus crucial pour les Femmes de s’approprier leur carrière. Très engagée auprès de leurs adhérentes et toute aussi concernée par les enjeux des métiers du voyage, l’association Femmes du Tourisme s’est une nouvelle fois rapprochée de chacune d’elles. Il était ici question de donner la parole sur l’impact moral et organisationnel de cette crise dans la très grande variété des entreprises représentées au sein de l’association.

« Nous avons décidé d’interroger nos membres grâce à un questionnaire, explique Christine Giraud la présidente de l’Association, bâti par notre amie et membre Claude Vauclare (société Ithaque), à l’origine de notre dernier baromètre. Il nous a délivré un constat sur les péripéties traversées par nos adhérentes, et toutes les difficultés, nombreuses, à venir ».

Comme le souligne la nouvelle charte : « L’association Femmes du Tourisme rassemble des femmes de métier engagées dans tous les secteurs du tourisme, publics et privés. Par leur talent, leur solidarité et leur sensibilité, les membres de l’association soutiennent et accompagnent les femmes de notre industrie face aux nouveaux enjeux économiques, écologiques et technologiques ».

Les Femmes Du Tourisme plus que jamais en action

La très grande majorité des répondantes pense que la communication de Femmes du Tourisme pendant le confinement a été pertinente. « Restons en contact » est l’action qui remporte le plus de suffrages (96%) très peu devant « les conférences sur des sujets professionnels » (94%).

Pour l’avenir, les adhérentes souhaitent que ces actions perdurent mais aussi que se développent l’échange de bonnes pratiques, le suivi des mesures d’accompagnement de la pandémie, et l’aide à la mise en place du tutorat.

Pratiquement toutes les répondantes déclarent avoir mis en place des mesures spécifiques pendant la période du confinement, voire ont combiné plusieurs mesures, pour organiser le travail de leurs salariés et gérer leur entreprise.

Plus de 30% des répondantes déclarent avoir eu recours au chômage partiel et la même proportion au télétravail, avec ou sans, horaires réduits.

« En résumé, indique Christine Giraud, « on peut donc dire que la pandémie a eu pour la plupart des répondantes un effet d’accélération de la transformation globale de leur entreprise. Ainsi, interrogées sur les « expériences » que cette période a amené à mettre en place, les réponses sont souvent positives, bien que pour beaucoup « il soit encore trop tôt pour tirer un bilan de la période ».





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

APST – faillite de Thomas Cook : seulement 20 % de dossiers complets

APST – faillite de Thomas Cook : seulement 20 % de dossiers complets

2272 vues
8 avril 2021 0

Le bureau de l’Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme (APST) s’est réuni le mercredi...

Pourquoi Costa croisières et Alpitour fusionnent leurs agences de voyages

Pourquoi Costa croisières et Alpitour fusionnent leurs agences de voyages

3103 vues
26 mars 2021 0

L’interminable épidémie de coronavirus actuelle continue de faire évoluer le paysage des affaires dans...

Un passeport tourisme santé disponible dès cet été ?

Un passeport tourisme santé disponible dès cet été ?

4491 vues
16 mars 2021 0

La Commission européenne prévoit que le passeport Tourisme santé (certificat numérique vert) sera pleinement...