Défenses d’éléphants, de l’ivoire brulé au Sri Lanka


Le Sri Lanka vient de détruire son stock d’ivoire composé de 359 défenses d’éléphant pesant 1 529 kilos. Confisqué à Colombo par les autorités sri-lankaises en 2012, cet ivoire avait été découvert caché parmi les rondins de bois emballés dans des conteneurs expédiés depuis le Kenya. Cette saisie reste, à ce jour, la plus importante jamais opérée par ce pays d’Asie du Sud-Est.

La destruction de l’ivoire a été précédée d’une cérémonie religieuse multiconfessionnelle et, dans un geste symbolique, deux défenses d’éléphants du Sri Lanka victimes du braconnage ont été ajoutées au stock.

Le stock contenait des colliers, des bracelets, des statuettes mais aussi des défenses entières d’éléphants. Bien qu’étant interdit, le commerce de l’ivoire demeure lucratif. Et depuis le début des années 2010, le braconnage des éléphants est en plein essor

« IFAW salue la décision prise par les autorités sri-lankaises de mettre hors circuit ces défenses d’éléphant afin qu’elles ne soient jamais de retour sur le marché noir», a déclaré Kelvin Alie, Directeur du Programme sur le commerce de la faune sauvage d’IFAW .
sri-lanka-elephant-colomboLe commerce illégal de la faune sauvage est estimé à 17.5 millions d’euros ($19 milliards) par an et se classe parmi les crimes les plus dommageables et dangereux à l’échelle mondiale. Détruire l’ivoire et le mettre hors d’usage envoie un message très fort aux braconniers et aux cartels qui tirent les ficelles de ce trafic : leurs activités ne seront plus tolérées.

« Jusqu’à 50 000 éléphants sont tués chaque année pour leur ivoire, principalement pour satisfaire la demande pour l’ivoire illégal en Asie, particulièrement en Chine et en Thaïlande, ainsi qu’aux États-Unis et en Europe. Cette tendance ne montre aucun signe de ralentissement » a déclaré Kelvin Alie. L’UICN estime aujourd’hui la population d’éléphants d’Afrique à 470 000, contre 550 000 en 2006.

elephant sri lanka_bullet_braconnage

Kelvin Alie précise que le Sri Lanka s’inscrit dans une dynamique puissante qui a vu la destruction, au cours des trois dernières, de 59 tonnes d’ivoire dans des pays, entre autres, comme le Tchad, le Kenya, la Belgique, la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine et l’Ethiopie qui ont fait ce même choix.

L’ivoire a été détruit au Galle Face Green, un parc très populaire du centre de Colombo, en présence du président Sri Lankais, M. Maithripala Sirisena, du Premier ministre, M.Ranil Wickremesinghe et de M. John Scanlon, Secrétaire général de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction).





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un tourisme en ruines au Pérou

Un tourisme en ruines au Pérou

2879 vues
11 janvier 2022 0

Quelque 447 800 personnes ont visité la citadelle inca du Machu Picchu en 2021,...

L’ Irlande assouplit ses exigences pour les voyageurs vaccinés

L’ Irlande assouplit ses exigences pour les voyageurs vaccinés

1435 vues
10 janvier 2022 0

Tourism Ireland s’est réjoui de la décision du gouvernement de lever les exigences supplémentaires...

La guerre entre la Chine et Omicron sonne le glas du tourisme à Hong Kong

La guerre entre la Chine et Omicron sonne le glas du tourisme à Hong Kong

1641 vues
3 janvier 2022 0

Le nouveau variant omicron est énormément plus contagieux que les variants précédents du coronavirus....