Coup de plume de Pierre Doulcet : Sauvez Charlie !


doulcetPour les professionnels du tourisme dont vous êtes, la dernière caricature du prophète par Charlie Hebdo que nous devons au dessinateur Luz n’aura fait qu’aggraver la situation.

Nous en avons constaté immédiatement le résultat avec les manifestations anti françaises qui ont déferlé dans nombre de pays musulmans y compris, dérision glaciale de l’histoire, à Bamako au Mali !

Ce même Mali où nos soldats combattent depuis 2013 Aqmi Alquida au Maghreb islamique !

Dix morts au Niger, des milliers de protestataires dans les rues d’Alger, des tentatives de saccage de certaines de nos ambassades qui demandent maintenant expressément aux ressortissants de rester chez eux, notre drapeau déchiré, des maquettes de la Tour Eiffel brûlées, j’en passe et des toutes aussi éprouvantes comme celle, inattendue, de Dakar ou de ces nombreuses églises incendiées ici et là.

Et sans oublier en France, une opinion publique complètement déboussolée !

Face à un fanatisme de cet envergure et n’en déplaise au rédacteur en chef de Charlie Hebdo, lequel persiste et signe, il n’empêche que le choix de sa dernière couverture provocante complique indiscutablement et dangereusement sur le terrain, selon les spécialistes, le combat impératif que nous devons mener parfois dans la discrétion tant sur le plan diplomatique que militaire.

Cette guerre d’un genre nouveau pouvant dans certains de ses aspects, ne pas concerner « la liberté d’expression » que l’on nous brandit depuis une semaine comme un slogan de pub mettant par la même en péril nos compatriotes aussi bien sur le territoire national que dans des pays de tourisme dont il est inutile que je vous en rabâche la liste.

Le refroidissement des relations dans le domaine des renseignements avec le Maroc ou la Tunisie, par exemple, me semblant à cet égard le plus dommageable.

Dans un tel climat, on finirait presque par croire, à en entendre certains, qu’ils profitent de l’émotion légitime suscitée par ces actes barbares pour se livrer à une entreprise de récupération politique et médiatique d’un goût plus que douteux.

Le dernier numéro de Charlie, en réponse au carnage avec la couverture de Luz déclenchant, qu’on l’accepte ou non , une colère dramatique dans un monde vivant dans une culture différente de la nôtre.

D’ailleurs, ironie de ce drame, force est bien de constater que cette épouvantable tragédie sur le plan financier et idéologique vire finalement au positif pour le journal du « camarade » Luz (alias Renald Luzier), ce qui ne sera malheureusement nullement le cas pour les professionnels du Tourisme dont nombreux, au départ, ont peut être brandi la pancarte « Je suis Charlie »!

A l’image de votre serviteur d’ailleurs, lequel manifestait dans sa chronique précédente de la Quotidienne, sa solidarité avec ce confrère dans les larmes sans partager pour autant son idéologie anarchiste.

Autre figure de cette confusion désormais en train de brouiller les esprits du citoyen lambda, cette séquence sur les télés où l’on s’aperçoit que pendant que l’on brûle en pays musulman les portraits du président Hollande, au même moment, ce dernier, en visite dans son fief corézien de Tulle, ne semble guère s’en émouvoir en arborant étrangement un sourire radieux identique à celui qu’il nous offrait à Bamako en tant que Chef des armées au début de l’opération au Mali en confiant publiquement que « c’était le plus beau jour de sa vie » !

Avec en prime, une info opportune depuis dimanche soir, touchant la publication d’une valse des sondages en hausse concernant sa nouvelle cote de popularité.

De 13 % il passerait, selon les instituts, de 20 a 40 % ….Ceci expliquant sans doute cela !

Après le fugitif épisode de l’Union nationale façon Charlie, nous voici donc déjà dans celle de l’embrouillamini made in France !

Amis agents de voyages, enregistrez-le bien. Finalement rien n’est  » pardonné  » .

Comme l’analysait fort bien hier Bertrand Figuier dans sa chronique, cela dépendra uniquement des autorités touristiques des destinations concernées de prendre les mesures adéquates pour revenir, cessons de rêver, non point à la normale, mais au minimum à une situation jouable sous certaines conditions sécuritaires.

Pour votre part, ne comptez donc que sur vous même, sur le courage de vos collaborateurs et sur la synthèse de vos imaginations respectives en vous méfiant, plus que jamais, des risques inutiles dans le choix des évasions voyageuses offertes à la clientèle.

Pierre Doulcet

Ps: Et comme toujours : pdoulcet@me.com





    14 commentaires pour “Coup de plume de Pierre Doulcet : Sauvez Charlie !

    1. Je confirme mon choix de suivre
      le conseil de Rabelais  » le Rire est
      le propre de l’homme  » en réponse à mon interlocuteur ayant
      senti dans ma chronique  » des
      relents de 5eme Colonne « .
      S’il le souhaite nous pourrons en rire ensemble .
      Ensemble !

       »

    2. Je ne peux que rester plein
      d’admiration devant le dernier
      commentaire d’Hakim.
      Il relève le niveau du débat ou
      dans la lecture de ma chronique un admirateur de FH
      à senti des relents de la 5eme
      colonne ! !!!!
      J’avais douze ans en 1941. Je me
      souviens fort bien de cette époque
      et préfère plutôt rire de cette
      réflexion en lui conseillant de
      consulter un médecin spécialiste
      des cloisons nasales.
      Après , nous en rirons ensemble
      comme nous le conseille Rabelais.

    3. Cher Hakim
      Votre commentaire plein d’acuité
      et de courage mérite le respect .
      Il fait partie des armes efficaces
      pour vaincre la barbarie.
      Il me semble plus à la hauteur de
      la gravité de la situation que la
       » soupe  » de Pacelli .
      « Soupe  » bénéficiant d’ailleurs déjà à certains donneurs de leçons et beaux parleurs dont , par décence pour les victimes je préfère oublier les contradictions.

      citer les

      • Nous avons marché par centaines de milliers de toutes origines et de toutes confessions sans calcul ou hésitation place de la République pour nous recueillir devant la mémoire des victimes, pour dire non à l’obscurantisme oui à la liberté de la presse, oui aux valeurs nobles du progrès de l’humanité. On aurait aimé voir marcher avenue Habib Bourguiba à Tunis, à un moment où le modèle social y était menacé, des personnes de toutes origines et de toutes confessions pour défendre les mêmes valeurs y compris la liberté pour tous de se déplacer et de voyager. En ce qui concerne notre profession n’a-t-on pas le droit de défendre la liberté de voyager et de rapprocher les peuples sans être accusé de vouloir faire de l’argent au détriment de la sécurité des voyageurs ? Faut-il accepter de baisser les bras, de rester cloîtré chez soi sous le chantage de l’intolérance ? N’est-ce pas donner raison quelque part aux ennemis du progrès en leur laissant le champ libre, dans des pays boycottés par les touristes, pour répandre la haine et la peur ? Cela ne les a pas empêché malheureusement non seulement d’occuper le terrain qui leur a été ainsi cédé mais d’aller plus loin et de venir commettre le pire à Paris même, la capitale du pays des droits de l’homme. Le problème aujourd’hui n’est pas celui de Paris, de Tunis ou d’ailleurs. Le problème est celui de défendre avec fermeté les principes et les idéaux du monde libre partout où l’obscurantisme refait surface. Sans prise en compte et traitement mondial et global de ce fléau sur le fond et la forme les résultats resteraient maigres. C’est l’union de tous les progressistes sur une même ligne de fermeté pour refuser le recul des libertés et de tous les acquis de l’humanité qui fera avancer la cause. La fermeté doit être universelle mais aussi, sage, traitant les problèmes sur la forme et le fond. Il faut un traitement choc pour stopper le mal mais aussi toute une batterie d’actions pour enrayer ses origines.

    4. Et à part ça ?
      Les professionnels du Tourisme sont fort bien placés pour agir et oeuvrer au rapprochement des peuples et des points de vue…
      Qu’en disent les instances élues de la profession ?

      Plus que jamais il faut agir, faire fonctionner tous les leviers. Rien n’est jamais perdu. Pierre Doulcet le sait bien lui qui s’est souvent lancé dans des aventures éditoriales risquées… et qui ont marché !

    5. J’ai bien peur que les raisonnements et réactions passionnelles qui pimentent les débats n’aient pas le recul garantissant la retenue et la sagesse. Le monde en général et la méditerranée plus particulièrement ont besoin de paix et de sécurité pour retrouver le chemin de la prospérité et de la croissance. Le chômage et notamment celui des jeunes continuera à progresser dans toute la région tant que la stagnation sera de mise. L’Economie européenne sera en panne tant qu’elle continuera à être bordée par une ceinture formée de pays en guerre où ne règnent que l’insécurité et la désolation. Les progressistes des deux bords de la méditerranée doivent faire entendre leurs voix, pour défendre les valeurs universelles de l’humanité avec fermeté tout en refusant les fausses solutions faciles qui prônent la violence. Nul n’est méchant ou gentil de naissance. Avec la fermeté et la détermination il faut promouvoir l’écoute et le dialogue pour que les solutions restent toujours possibles et viables. Les enfants de tous les pays bordant la méditerranée ont besoin de la paix afin que leurs Etats puissent coopérer et créer les richesses de demain. Sans croissance c’est le cercle vicieux du chômage et de la pauvreté qui risque de s’installer dans la durée offrant un terreau bien favorable au développement de toutes les idées noires dont le monde a suffisamment souffert par le passé. Il ne tient qu’à nous en nous armant de retenue et de détermination pour promouvoir la paix et reconstruire un espace méditerranéen prospère où il fera bon vivre, travailler et voyager.

    6. Je rejoins l’avis des 4 commentateurs précédents.
      NON il ne faut pas baisser les bras au nom d’intérêts commerciaux, dans le tourisme ou dans d’autres domaines. la liberté, un des 3 piliers de notre nation, vaut bien plus que cela. oui il faut continuer de caricaturer toutes les religions, tous les hommes politiques, tous les humains sans se laisser dicter notre manière de penser. caricaturer dans un journal que chacun est libre d’acheter ou non, pas sur les murs d’un voisin, d’une mosquée, d’une église ou d’une synagogue ou pire, sur les tombes d’un cimetière…
      oui chaque homme et femme a le droit de croire ou de ne pas croire au dieu de son choix sans que quiconque ne dicte ce choix…
      rentrer dans le rang sans débattre entre humains serait un crime contre la liberté…

      • D’accord avec vous cher Monsieur, mais peut-on aussi caricaturer Mme Taubira ? Il me semble qu’un dessinateur a récemment été condamné pour l’avoir fait.
        Respectueusement.

      • Tout à fait d’accord avec vous, mais peut-on aussi caricaturer Mme Taubira ? Il me semble qu’un dessinateur a justement été condamné récemment pour l’avoir fait.

    7. Mon grand âge et mon ancienne
      expérience de correspondant de guerre , m’incite à penser que la guerre nouvelle très différente
      des anciennes a laquelle nous sommes confrontés ne se gagnera pas en utilisant les
      anciennes méthodes.
      Les nouvelles devant demeurer pour une efficacité supérieure
      souvent plus discrètes et parfois secrètes.
      Ni non plus, veuillez m’en excuser , en se contentant de défiler , façon revendications syndicales ou ( encore beaucoup moins efficaces ) par des discours
      quotidiens variant entre la
      logorrhée des campagnes
      électorales ou de la
      rodomontade sans risques.
      Que cela vienne de gauche comme de droite mon
      cher et vieux Baladi !
      La lucidité n’a rien a voir non plus
      avec la veulerie .
      Elle permet au contraire de réfléchir afin d’ d’utiliser les armes les plus efficaces pour vaincre.
      Maintenant il va sans dire que
      chacun est heureusement libre de
      croire à ce qu’il souhaite.
      Même au Père Noël. !

    8. Pour certains, c’est: « ‘la Liberté ou la mort », pour d’autres, c’est « la soumission pour la soupe »…
      La Fontaine a déjà évoqué ce questionnement.

    9. Bonjour,

      Je partage entièrement l’avis du précédent commentateur. Et de plus, j’ajoute qu’il me semble déplorable d’être prêt à compromettre des principes fondateurs de notre liberté pour des raisons purement mercantiles. Eh oui, il arrive malheureusement que les événements n’aillent pas dans le sens que l’on souhaite pour nos « affaires ». Est-ce une raison pour se soumettre docilement à ceux qui souhaitent détruire notre société ?

      J’espère seulement ne pas avoir bien compris le sens du billet de M. Doulcet, ni de celui de M. Figuier hier.

    10. Cher Monsieur Doulcet,
      votre papier va dans la tendance bien française de s’insurer et de rentrer ensuite bien au chaud dans son troupeau en ne regardant que ce qu’il se passe dans son pré carré et pas au delà.
      Vous ne voyez que les manifestations de haine à l’encontre de cette « une » de Charlie Hebdo en occultant tout ce pourquoi des millions de français sont descendus dans la rue : la liberté d’expression et de penser…c’est ça la France et n’en déplaise aux autres nations, sclérosées par leurs dictateurs et leur penséeunique, il faut continuer à caricaturer le prophète, personnage imaginaire, comme toutes les autres religions d’ailleurs…

    11. Cet édito qui respire le dépit me déplaît beaucoup ! L’edito pas l’auteur que je connais depuis plus de quarante ans.
      Dans le temps on appelait ce genre d’article : les relents désappointes d’une pseudo 5 em colonne !
      La haine contre la gauche fait dire ,pardon Pierre ,n’importe quoi sous le faux prétexte de dire ce que penserait la majorité silencieuse.
      Je confesse que cet article n’a pas la hauteur de vie de celui de Figuier !et ça me déçoit ! Dommage d’écrire volontairement quelques fausses notes au milieu d’un concert de fierté populaire et sans arriere pensée !
      Même madame Lepen a participé hier dans la liesse a une fête de retrouvailles nationales.
      Dommage cet article acide détonne !
      Et cela me fait de la peine,
      INDECROTABLE !!!
      Baladi

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Quelques rotations d’avions encore à Nice

Quelques rotations d’avions encore à Nice

4882 vues
3 avril 2020 0

L’aéroport international Nice Côte d’Azur entre en sommeil. Désormais les rotations d’avions sont plus...

La lettre poignante du président de Tui sur le Covid-19

La lettre poignante du président de Tui sur le Covid-19

16960 vues
2 avril 2020 3

Fritz Joussen, le PDG de TUI, vient d’écrire une lettre de sa propre main...

Monaco a son plan pour sauver son économie touristique

Monaco a son plan pour sauver son économie touristique

3242 vues
1 avril 2020 0

Pour les spécialistes et les autorités de Monaco, l’activité touristique en Principauté risque d’être...