Congrès Sélectour Afat : Un royaume à reconquérir


Le 4ème congrès du résau Sélectour Afat vient de se terminer et encore une fois la problématique Internet (menace ou opportunités) a été au centre des débats.

Bien évidement les questions des commissions (et du commissionnement) ainsi que des sur-commissions ont été également abordées (6,6 millions d’euros de sur-commissions transport pour l’année 2013 seront reversés aux adhérents début 2014 et 1,9 millions d’euros pour les sur-commissions Tourisme, en hausse de 48 %) mais dans l’ensemble, loin des querelles partisanes d’antan, ce congrès aura été, une fois de plus, l’occasion de mesurer la proximité, dans une ambiance très chaleureuse, des distributeurs Selectour Afat avec l’ensemble de leurs fournisseurs tour opérateurs, transporteurs, hôteliers et prestataires de services.

Un marché au potentiel énorme

 » Près de 60 % des internautes achètent en ligne des produits touristiques, a rappelé Jean-Pierre Mas,  » l’e-tourisme a représenté 14 milliards d’euros en 2012, soit un tiers des transactions totales« . Un marché digital qui progresse aujourd’hui d’environ 3 % par an quand la distribution « traditionnelle  » régresse elle, bon an mal an, de -2 % par an.

 » Le choix d’une stratégie digitale volontariste est donc indispensable pour aborder l’avenir « .

Un réseau financièrement en ordre de marche

 » En 2013, nous avons inversé la tendance à la décroissance et avons augmenté le nombre de nos points de ventes » explique Jean Pierre Mas dont le réseau est passé de 1400 à 1600 agences.  » Malheureusement, nous avons souffert comme tous les autres distributeurs d’ailleurs, de la baisse de la clientèle sur la Tunisie qui représente un chiffre d’affaire non négligeable (et non communiqué, ndlr) pour les adhérents.

Le périmètre du Top 14 représente notamment aujourd’hui pour Sélectour Afat 53 % du Ca généré par les revenus des tour opérateurs.

Mais c’est aussi la 1ère fois que le réseau affiche un résultat négatif, « que nous avions prévu et anticipé » mais qui ne remet pas en question les investissements à venir pour 2014 (recrutement d’un directeur général, campagnes de pub, investissements informatiques, etc.).

Quand au déménagement du siège social, la décision (entre Paris ou Toulouse) sera prise au premier trimestre 2014 (courant Mars) à l’échéance des baux.

 » Restera à développer le maillage hexagonal et notamment l’Est de la France où Sélectour Afat est traditionnellement faiblement implanté  » précise le président.

Un nouvel environnement digital

Ce congrès a été également l’occasion de présenter en avant-première le nouveau site www.selectour-afat.com, qui bien évidement, fait la part belle aux avis d’experts « éléments différenciants pour une optimisation du référencement naturel par Google » et qui sera « totalement opérationnel et disponible  à partir du 11 décembre prochain », précise Romaric Bau, de la commission Cross-Canal du réseau.

Suivront dans la foulée, à un rythme régulier (fin mars-début avril 2014), des mini-sites proposés aux adhérents, personnalisables et modulables, techniquement et graphiquement, en fonction de l’activité propre de chaque agence du réseau.

Un campagne de publicité grand public en 2014

A partir du 15 janvier 2014, Mango, l’hippocampe, va débarquer sur nos écrans de télévision, de cinéma et d’ordinateurs.

La commission marketing du réseau, présidée par Jean-luc Dufrenne, a planché sur un nouveau concept de communication et, en concertation avec l’agence de publicité Hémisphère droit,  décidé de mettre en scène l’hippocampe historique de Selectour dans un environnement marin et balnéaire, inspirée des chefs d’oeuvre de Walt Disney/Pixar : « Némo » et » Gang de requins ».

 » Entre 2 et 3 millions d’euros seront investis pour développer la notoriété de la coopérative auprès du grand public, en privilégiant la télévision (7 semaines de présence sur TF1 avec acces prime time, sur BFM TV ainsi que sur TMC), l’affichage et la presse magazine » explique Jean Luc Dufrenne.

Des relations pacifiées en interne et à l’extérieur

Le temps des chamailleries est terminé. En interne, depuis les élections, tout semble, pour l’instant, revenu à la normale.

Concernant les institutions, le président de Sélectour Afat a salué  » l’action de lobbying, extrêmement efficace du Snav (en citant Valérie Bened) pour rendre obligatoire le remboursement des taxes aériennes perçues lorsque que la prestation transport n’a pas été effectuée ».

Il a, de même, félicité l’esprit de dialogue du SNAV et des trois syndicats de salariés dans leur travail sur la nouvelle convention collective des agents de voyages, applicable au 1er janvier 2015.
Ainsi que les discussions entre le Snav et le Seto, qu’il juge  » historiques » avec la responsabilité de plein droit désormais du distributeur et sa maîtrise des flux financiers.

Un congrès réussi

Dans l’ensemble, ce congrès aura été une incontestable réussite par le haut niveau des discussions et des intervenants, l’accueil chaleureux et très professionnel des hôtes marocains (mention spéciale à Royal Air Maroc et Kerzner Mazagan), la solidarité des participants (109 d’entre eux ont participé à la course du samedi pour une récolte de fonds de 59 850 dirhams soit environ 6 000 euros en faveur des orphelins trisomiques d’El Jadida) avec également une dimension émotionnelle quand Jean pierre Mas, visiblement très ému, a annoncé que ce 4ème congrès serait, après en avoir déjà présidé 22, son dernier.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme et Transport aérien : le Coup de grâce écologique

Tourisme et Transport aérien : le Coup de grâce écologique

1603 vues
3 juillet 2020 2

Tout le monde est bien d’accord sur la nécessité de sauvegarder notre planète ce...

Vacances d’été : les prix devraient baisser… ou pas

Vacances d’été : les prix devraient baisser… ou pas

1718 vues
2 juillet 2020 0

Depuis le début du confinement, le volume des ventes de billets d’avion a énormément...

Ouverture des frontières : des conseillers en voyage au bord de la crise de nerf 

Ouverture des frontières : des conseillers en voyage au bord de la crise de nerf 

7822 vues
1 juillet 2020 0

Dans les agences de voyage, il suffit d’interroger, non pas les patrons, mais les...