Comment le TRV a sauvé ma marge !


julieL’estomac déchiré par les crampes suite à un en-cas matinal frugal, je m’apprête à revêtir mes beaux atours pour aller me sustenter et je plie bagage pour aller snacker un bout.

Mais évidement, comme d’hab, le téléphone sonne. Là, non, j’ai trop faim. Je supplie ma collègue de prendre un message si c’est pour moi.
Elle accepte.
Trop bien !

De retour de ma pause, je découvre le message. Mon couple de clients qui part au Cap-Vert et, accessoirement, pour qui, j’ai émis les billets d’avion ce matin, tient à me préciser que le prénom de Madame n’est pas exactement celui notifié sur la carte d’identité dont ils m’ont fourni la copie, qu’ils sont désolés parce qu’ils viennent juste de s’en rendre compte en regardant leurs passeports. Et mer…

J’aurai dû me douter qu’un truc comme ça allait m’arriver aujourd’hui.

Quand je pense qu’en regardant les copies des CNI, j’ai hésité à demander celles des passeports mais que je me suis dit que c’était bon, que toutes les pièces d’identité se valaient et étaient toutes justes et que j’allais pas les embêter de nouveau avec ça. Déjà que j’avais bataillé à obtenir les premières copies !

Mais Julie, qu’est-ce qu’y t’a pris ? Et le fondamental de la méfiance envers l’administration, il est passé où ?

Les compagnies ne font pas de cadeaux, alors, ne cherche pas à en faire non plus !
Maintenant que le mal est fait, mes clients vont être gentils avec moi, m’épeler immédiatement les noms et prénoms exacts et correctement écrits et m’envoyer en quatrième vitesse la preuve… par mail, par fax, par coursier, comme ils veulent mais vite fait, bien fait !

Après avoir maudit l’administration française pour une stupide erreur, je m’en vais maudire mon Galiléo Travelport.

Au programme de la rébellion, division de dossier et annulation TRV.
Pas si compliqué que ça me direz-vous peut-être mais moi, ça me stresse toujours de pas faire comme il faut et de me retrouver avec des frais d’annulation non mérités !

Encore un détail qui va rester en haut de ma « to do list » des « à vérifier » pour les prochains jours.

J’embrasse fort les commerciaux des GDS (les 4 !)

Julie Labrune, 28 ans
Conseiller en Voyages





    1 commentaire pour “Comment le TRV a sauvé ma marge !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

9813 vues
17 mai 2018 0

Bonjour à tous ! La rédaction de Laquotidienne.fr m’a fait parvenir tous vos petits...

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

14571 vues
2 octobre 2017 3

Grand bonjour à tous ! Oui je sais, ça faisait un bout de temps que...

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

21987 vues
12 juillet 2017 1

Coucou les p’tits loups, je rentre de quelques jours à la plage et cela...