Comment le Club Med veut relancer Djerba La Douce


Djerba La Douce comme Djerba La Fidèle, sont deux noms qui ont marqués l’histoire du Club Med. Créés en 1954 à une époque où la Tunisie n’avait pas encore acquis son indépendance (qui arrivera deux ans plus tard) ce furent le début de l’envol du Club Méditerranée à l’étranger avec ses villages de cases inspirées des paillottes polynésiennes. C’était l’époque des 3S – Sea, Sun et Sports- auxquels les Gentils Membres et les Gentils Organisateurs (les fameux GM et GO) rajoutèrent rapidement un 4ème S, … symbole d’une période délicieusement permissive où le Sida n’existait pas.

Ces deux clubs marquèrent aussi la naissance de l’île de Djerba comme une destination touristique. A ce moment là aucun hôtel de qualité ne s’était encore implanté le long de ses plages. Djerba doit quasiment tout à ces deux Clubs Med qui de leur côté y forgèrent superbement leur image, symbole d’un habile dosage de convivialité et d’animation alors même que le confort y était fort simple, avec des cases sans eau ni électricité (on ne parle même pas de climatisation).

Les cases ne disposaient pas de clef, le sol était directement le sable, douches et sanitaires étant regroupés dans des annexes. Mais l’ambiance, de jour comme de nuit, était à la fête, et c’est cette ambiance qui fit le succès du film Les Bronzés.

Aussi il y a quelques jours, Henri Giscard d’Estaing, Président du Club Med, avait invité René Trabelsi, le Ministre du Tourisme Tunisien a venir inaugurer avec lui les nouvelles installations de Djerba La Douce lors de sa réouverture estivale.

Car pour marquer son attachement à ce Club quasi historique qui reste à ce jour le seul Club Med en Tunisie classé 3 Tridents, plus de 5 millions de dinars tunisiens (un peu moins de 2 millions d’euros) ont été investis pour rénover la zone d’accueil, et celle de la piscine centrale, et pour modifier la vaste zone du bar attenant, en l’ouvrant vers la mer et en offrant à la très grande salle de spectacles de 1.300 places des équipements dernier cri.

Sans oublier la rénovation totale d’environ la moitié des bungalows. Les autres bungalows qui seront à leur tour rénovés pour l’été 2020, ne sont pas ouverts à la vente cette année.

Djerba La Douce, a beaucoup changé depuis son origine: des bungalows en dur avec tout le confort, climatisation, douche et sanitaire et petite terrasse individuelle ont remplacés depuis longtemps les cases d’origine.

320 bungalows sont ainsi répartis en 6 petits groupes à l’ombre des palmiers le long du kilomètre de plage du club. Puis fut ajouté le complexe Calypso, une partie d’aspect un peu plus hôtelier avec des bâtiments abritant des chambres plus vastes, disposant d’une autre piscine et d’un deuxième restaurant.

On y trouve aussi plusieurs salles de réunion – la plus vaste peut recevoir près de 1 000 personnes – ce qui permet au Club de proposer des activités MICE d’importance, comme pour cette société automobile qui a loué la totalité du club pendant trois jours en juin prochain pour la réunion annuelle de ses collaborateurs…

Sur les 20 hectares de la palmeraie le Club offre une grande diversité d’hébergements. Depuis les bungalows tout juste rénovés jusqu’aux vastes chambres Calypso Beach avec vue directe mer, sans oublier la zone intermédiaire Aziza. Les tarifs dans chaque catégorie varient classiquement en fonction de la taille et de l’emplacement jardin ou vue-mer.

Coté sport, le club voile propose des catamarans, du paddle, du kayak. Il y a des cours tous niveaux et pour ceux qui en ont la capacité, un superbe catamaran quasiment de compétition les attend.

En plus, des catamarans de plus petite taille sont destinés au cours pour les enfants et les adolescents. Avec quatorze terrains de tennis éparpillés dans la palmeraie, les amateurs peuvent s’en donner à cœur joie aux heures les moins chaudes de la journée.

Le kite-surf est une nouvelle activité qui se pratique sur une vaste lagune à proximité. Tir à l’arc, sports de ballons, volley, basket, beach-volley cohabitent avec d’innombrables séances de fitness et autres activités corporelles.

Le très grand bâtiment du spa en partenariat avec la marque Payot dispose de plusieurs salles de traitement, et sa piscine couverte, bien que de taille moyenne, est ouverte à tous.

Un autre point fort de ce club qui attire aussi une clientèle « famille » importante, c’est sa zone dédiée aux enfants. Un délice pour les parents! Un encadrement qualifié accueille les bambins de tout âge dans des structures organisées par tranche d’âge depuis le matin jusqu’au soir.

Le club des petits jusqu’à 4 ans dispose même d’une charmante cuisine intégrée. Il y a la section des enfants jusqu’à 10-12 ans avec sa propre piscine et celle des jeunes ados.

On sent que les enfants y sont ravis de s’amuser loin du regard protecteur des parents, et il suffit de voir la mine réjouie d’un jeune couple qui s’éloigne après avoir confié son petit aux animatrices pour comprendre qu’ils se sentent enfin en vacances et que pour quelques heures ils vont se décharger de leurs responsabilités et retrouver une petite tranche de vie à deux.

Pour le début de saison jusqu’au 1er juin, seules les zones Calypso et Aziza sont disponibles mais après cette date, les bungalows rénovés seront ouverts et la capacité d’accueil sera alors de 1.050 GM. Pour l’été 2020, la totalité des bungalows sera opérationnelle et la capacité totale du club atteindra 1300 clients.

Lors de cette inauguration, nous avons pu apprécier la gentillesse du personnel et pas seulement des GO, et le charme de cet emplacement et de cette vaste palmeraie qui permet de ne pas sentir entassés.

Deux petits regrets quand même, la partie Calypso refaite il y a quelques années (en 2009) mériterait non pas une rénovation, mais seulement une petite remise à niveau des finitions des salles de bain.

L’autre point un peu faible pour un Club Med, c’est au niveau de la restauration. Non pas tant la qualité de la cuisine que la variété proposée.

Pour un Club Med qui s’est bâtie une réputation méritée de gastronomie généreuse, il n’est pas normal que le service de barbecue se limite à ne proposer qu’un seul type de viande ou un seul poisson.

Le choix des plats chauds était lui aussi assez restreint et au niveau des desserts seules deux pâtisseries faisaient concurrence aux fruits et à quelques glaces industrielles. Le petit déjeuner était un peu à l’avenant. Cela est peut-être dû à un petit problème de rodage des équipes pour ces premiers jours d’ouverture car lors du traditionnel repas de gala hebdomadaire, on a pu retrouver cette excellence culinaire qui fait partie de l’âme du Club Med.

Avec l’objectif de recevoir 12.000 clients cette saison, une augmentation de près de 30 % par rapport à l’année dernière, Djerba La Douce est la première marche d’un redéveloppement possible du Club Med en Tunisie.

Si le succès est au rendez-vous l’ouverture de Djerba La Douce pourrait être élargie de 2 mois supplémentaire (actuellement d’avril à septembre) pour atteindre 8 mois.

Ensuite se posera la question d’ouvrir de nouveaux clubs en Tunisie ce qui est le vœu le plus cher de René Trabelsi, le ministre du Tourisme qui sait à quel point le Club Med peut être une locomotive du développement touristique pour une destination.

À René Trabelsi qui suggérait l’idée d’installer un Club Med dans la région de Tozeur, Henri Giscard d’Estaing a répondu que pour l’instant, la consolidation du Club Med de Djerba était la première étape avant de sérieusement envisager de nouvelles implantations.

Et sur le sujet de l’ancien Club d’Hammamet, il a précisé que malheureusement le site ne permettait pas une mise au niveau souhaité.

Mais HGE a insisté sur la solidité des liens qui unissent depuis très longtemps la Tunisie et le Club Med, et qui devraient retrouver leur ampleur dans un avenir qu’il souhaite assez rapide.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un Hyatt Regency à Lisbonne en 2020

Un Hyatt Regency à Lisbonne en 2020

962 vues
22 mai 2019 0

La marque Hyatt Rregency entre sur le marché portuguais avec Hyatt Regency Lisbonne. L’hôtel...

Beachcomber aime les gens qui s’aiment

Beachcomber aime les gens qui s’aiment

1059 vues
16 mai 2019 1

Parce que le groupe Beachcomber aime les gens qui s’aiment et souhaite leur offrir...

Un nouvel hôtel Hilton à Tanger

Un nouvel hôtel Hilton à Tanger

1145 vues
14 mai 2019 0

Ce nouvel hôtel Hilton a le charme d’un Palais ressuscité, l’horizon et la lumière...